LETTRE DE LA RÉDACTRICE EN CHEF | Bonne fête, Ludwig van Montréal! Bilan d'une première année exceptionnelle

Par Caroline Rodgers le September 13, 2018

Caroline Rodgers, rédactrice en chef de Ludwig van Montréal. (Crédit: Julie Boulé)

Il y a un an, à pareille date, j’étais dans un état de stress indescriptible. Il ne restait plus que 24 heures avant le lancement de Ludwig van Montréal et j’avais devant moi une liste de choses à faire interminable. Je n’allais pas m’en tirer sans une nuit blanche! Nous avons fait beaucoup de chemin depuis. En ce premier anniversaire, il est temps de faire le bilan de notre première année.

Été 2017: je cogne aux portes des organisations pour leur demander d’appuyer mon projet. Je cherche des « membres fondateurs » pour m’aider à financer Ludwig van Montréal. En devenant membre de notre Communauté musicale et en s’engageant à acheter un montant minimal de publicité, ces organisations nous permettraient de compléter le financement nécessaire au démarrage de notre média spécialisé en musique classique. Le succès de mes démarches a dépassé mes espérances: en effet, toutes les organisations contactées ont répondu positivement, et c’est ainsi que nous nous sommes retrouvés, le 14 septembre 2017, à célébrer notre lancement à la Chapelle historique du Bon-Pasteur.

Ce groupe de 25 membres-fondateurs, parmi lesquels la Faculté de musique de l’Université de Montréal (notre premier membre en règle!) Arte Musica, Orchestre symphonique de Montréal, l’Orchestre Métropolitain et plusieurs autres, a été rejoint par d’autres organisations et Ludwig van Montréal compte maintenant plus de 60 membres. Presque chaque semaine, une nouvelle organisation musicale se joint à nous. En faisant cela, ces organisations contribuent activement à nourrir ce projet qui représente la volonté d’un milieu convaincu qu’en 2018, un média spécialisé en musique classique fort est incontournable.

Merci à tous nos membres et clients pour leur soutien!

Depuis un an, il s’est passé beaucoup de choses. Dans un contexte médiatique difficile où de grands quotidiens perdent des millions, nous avons su tirer notre épingle du jeu et posé les bases de ce qui deviendra un jour, nous l’espérons, un média présent d’un océan à l’autre.

Nous avons recruté une douzaine de collaborateurs et collaboratrices, et la plupart sont encore avec nous. Tous ensemble, nous avons publié 434 articles (celui-ci est le 435e!), nouvelles, critiques de concerts, entretiens, listes, dossiers et autres. Ces articles ont suscité plus de 400 000 pages vues sur notre site, par plus de 82 000 lecteurs. Notre page Facebook compte maintenant 2500 abonnés, notre fil Twitter, 500, et nous avons, depuis quelques mois, une infolettre gratuite qui vous permet de recevoir tous nos articles par courriel.

Merci à vous, chers lecteurs, de nous êtres fidèles!

Pour vous abonner à notre infolettre, il vous suffit de repérer ce rectangle, du côté droit de notre page d’accueil, et d’y inscrire votre adresse de courriel. Vous pouvez choisir entre une infolettre quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle.

 

Nos scoops

Tout au long de l’année, nous avons fait des bons coups en sortant de nombreux scoops et exclusivités. C’est ainsi que nous avons été les premiers à vous révéler la fin d’Appassionata, la démission de Gregory Charles du Festival de Lanaudière, le vol du violon de Marie-Claude Massé et ses retrouvailles avec son instrument cinq mois plus tard grâce au travail des policiers, la signature d’Alain Lefèvre avec Warner Classics, des détails importants de la tournée européenne à venir de l’OSM, et les grandes lignes de la saison 2018-2019 de l’Opéra de Montréal avant même que celle-ci soit officiellement annoncée. Nous avons aussi été les premiers à parler de l’enquête du Washington Post sur Bernard Uzan au Québec, et nous avons annoncé en exclusivité le voyage de l’Orchestre de la Francophonie.

Pendant ce temps, notre grand frère, Ludwig van Toronto, a lui aussi publié de nombreux scoops. Ce fut, entre autres, le premier média a révéler les allégations d’abus sexuels de Noel Edison, directeur musical des Elora Singers et du Toronto Mendelssohn Choir révélations qui l’obligeraient plus tard à quitter ses fonctions. Chez Ludwig Van, nous prenons très au sérieux le mouvement #MeToo et nous pensons que personne ne devrait abuser des autres impunément, quels que soient son talent artistique et sa notoriété.

Nos voyages

En moins d’un an, j’ai eu l’immense privilège d’être invitée par deux orchestres à les accompagner dans leurs voyages outremer. En novembre 2017, j’ai suivi l’Orchestre Métropolitain dans la première tournée internationale de son histoire, vivant avec eux de formidables concerts à Dortmund, Rotterdam, Hambourg, Cologne, Amsterdam, et Paris. C’était une expérience extraordinaire et je suis consciente de la chance que j’ai eue de participer à cette tournée en tant que journaliste, alors que notre modeste média était âgé d’à peine deux mois! C’était une reconnaissance exceptionnelle de la pertinence de Ludwig van Montréal, et ce, dès ses débuts. Merci à Yannick Nézet-Séguin, Jean R. Dupré, Martin Hudon, Laurie-Anne Riendeau, et à toute l’équipe de l’OM de m’avoir invitée.

 

L'Orchestre Métropolitain sous la direction de Yannick Nézet-Séguin à la Philharmonie de Paris. (Crédit: François Goupil)
L’Orchestre Métropolitain. (Crédit: François Goupil)

Plus récemment, j’ai eu l’occasion unique d’accompagner un autre orchestre, celui de la Francophonie, dans un voyage en Corée du Sud, où ils ont donné deux magnifiques concerts au Festival international de musique de Busan. Ce fut tout un périple! Vous pouvez lire mes comptes-rendus des deux concerts ICI et ICI.  Je remercie donc également Jean-Philippe Tremblay, Alexis Pitkevicht et Ivan Lefebvre de m’avoir accordé leur confiance, et j’ajouterais un merci spécial à Simon Bertrand, compositeur, sans qui cette aventure n’aurait pas été possible, puisque c’est lui qui, au départ, a mis en contact l’OF avec les gens du Festival de Busan Maru.

Parions que ce voyage ne sera pas le dernier!

Un avant-goût de la deuxième année

Alors que nos statistiques indiquent que nos lecteurs préfèrent de loin les nouvelles à tout autre type de contenu, la nouvelle sera le fer de lance de notre stratégie éditoriale pour la prochaine année. Nous suivrons de près l’actualité de la musique classique et notre but sera toujours d’être des leaders dans ce domaine. Vous avez une nouvelle? Des soupçons? Des questions? Écrivez-moi sans hésiter à caroline@ludwig-van.com

 

De plus, nous continuerons à publier des critiques de concerts et de disques, des dossiers fouillés, du contenu éducatif et des suggestions de concerts. De nouvelles chroniques verront le jour au cours des prochains mois et vous pourrez également lire un reportage mensuel de grande envergure dans une nouvelle chronique qui portera le titre évocateur de L’Allongé (pour sa longueur, mais aussi en l’honneur de la quantité de café qu’il nous faudra ingurgiter pour rédiger de si longs textes…).

Afin de pouvoir mieux concentrer notre énergie sur cette nouvelle stratégie éditoriale, nous publierons moins d’entrevues. Les rencontres avec des musiciens prendront une nouvelle forme: L’Artiste de la semaine. Cette nouvelle chronique sera publiée les dimanches, à compter du 16 septembre. Surveillez-bien pour savoir qui aura l’honneur d’être notre premier Artiste de la semaine!

Nous comptons également développer un projet qui nous tient à cœur depuis le début, mais que nous n’avons pas pu réaliser, faute de temps: la chronique Classique 101. S’adressant d’abord aux néophytes, elle permettra aux lecteurs de s’initier à différents aspects de la musique classique.

Finalement, nos critiques de disques seront plus courtes et réunies dans une Chronique du disque hebdomadaire

 

PODCAST: La chaise de Glenn Gould

La grande nouveauté de l’automne chez Ludwig Van sera la sortie de notre premier podcast, une série qui a nécessité un investissement considérable et des centaines d’heures de travail de la part de mon associé, Michael Vincent, et de son partenaire dans ce projet, le producteur Michael Morreale. Nous sommes fiers de vous présenter, à compter de la semaine prochaine, la série Glenn Gould’s Chair. Elle sera disponible gratuitement sur iTunes et les autres plateformes où l’on retrouve des podcasts (en français « balado »).

Les admirateurs de Glenn Gould sont familiers avec sa posture singulière au piano et sa célèbre chaise « pygmée » adaptée pour lui. Dans cette série en cinq épisodes, nous révélerons les secrets de cette fameuse chaise au cours d’une enquête unique qui commence par un mystérieux coup de téléphone et vous permettra de rencontrer des gens qui ont connu le célèbre pianiste. Cette série, produite en anglais, a été rendue possible grâce à l’appui du gouvernement de l’Ontario et de la Fondation Glenn Gould, qui nous a généreusement permis l’utilisation d’extraits musicaux du pianiste et qui sera l’hôte du lancement officiel de la série, le 20 septembre prochain.

Vous pouvez déjà écouter la bande-annonce de Glenn Gould’s Chair disponible ici.

MERCI D’ÊTRE LÀ

En terminant, j’aimerais remercier toutes les personnes qui se sont déplacées hier soir à l’Ile Noire pour célébrer ce premier anniversaire. Ça m’a fait chaud au cœur. (Et merci au personnel de l’Île Noire qui nous a reçus comme des rois!)

Merci à mon associé, Michael Vincent, pour sa patience et sa persévérance. Merci enfin à tous nos collaborateurs et collaboratrices de cette première année et à ma fidèle assistante, Rebecca Anne Clark. Finalement, merci à ma famille et à mes amis de me soutenir dans cette folle aventure qui n’est pas tous les jours facile. Je vous en suis éternellement reconnaissante.

 

LIRE AUSSI:

BILAN | L’Orchestre de la Francophonie en Corée : une expérience à renouveler

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

LETTRE DE LA RÉDACTRICE EN CHEF | Bonne fête, Ludwig van Montréal! Bilan d’une première année exceptionnelle

Caroline Rodgers, rédactrice en chef de Ludwig van Montréal. (Crédit: Julie Boulé)

Il y a un an, à pareille date, j’étais dans un état de stress indescriptible. Il ne restait plus que 24 heures avant le lancement de Ludwig van Montréal et j’avais devant moi une liste de choses à faire interminable. Je n’allais pas m’en tirer sans une nuit blanche! Nous avons fait beaucoup de chemin depuis. En ce premier anniversaire, il est temps de faire le bilan de notre première année.

Été 2017: je cogne aux portes des organisations pour leur demander d’appuyer mon projet. Je cherche des « membres fondateurs » pour m’aider à financer Ludwig van Montréal. En devenant membre de notre Communauté musicale et en s’engageant à acheter un montant minimal de publicité, ces organisations nous permettraient de compléter le financement nécessaire au démarrage de notre média spécialisé en musique classique. Le succès de mes démarches a dépassé mes espérances: en effet, toutes les organisations contactées ont répondu positivement, et c’est ainsi que nous nous sommes retrouvés, le 14 septembre 2017, à célébrer notre lancement à la Chapelle historique du Bon-Pasteur.

Ce groupe de 25 membres-fondateurs, parmi lesquels la Faculté de musique de l’Université de Montréal (notre premier membre en règle!) Arte Musica, Orchestre symphonique de Montréal, l’Orchestre Métropolitain et plusieurs autres, a été rejoint par d’autres organisations et Ludwig van Montréal compte maintenant plus de 60 membres. Presque chaque semaine, une nouvelle organisation musicale se joint à nous. En faisant cela, ces organisations contribuent activement à nourrir ce projet qui représente la volonté d’un milieu convaincu qu’en 2018, un média spécialisé en musique classique fort est incontournable.

Merci à tous nos membres et clients pour leur soutien!

Depuis un an, il s’est passé beaucoup de choses. Dans un contexte médiatique difficile où de grands quotidiens perdent des millions, nous avons su tirer notre épingle du jeu et posé les bases de ce qui deviendra un jour, nous l’espérons, un média présent d’un océan à l’autre.

Nous avons recruté une douzaine de collaborateurs et collaboratrices, et la plupart sont encore avec nous. Tous ensemble, nous avons publié 434 articles (celui-ci est le 435e!), nouvelles, critiques de concerts, entretiens, listes, dossiers et autres. Ces articles ont suscité plus de 400 000 pages vues sur notre site, par plus de 82 000 lecteurs. Notre page Facebook compte maintenant 2500 abonnés, notre fil Twitter, 500, et nous avons, depuis quelques mois, une infolettre gratuite qui vous permet de recevoir tous nos articles par courriel.

Merci à vous, chers lecteurs, de nous êtres fidèles!

Pour vous abonner à notre infolettre, il vous suffit de repérer ce rectangle, du côté droit de notre page d’accueil, et d’y inscrire votre adresse de courriel. Vous pouvez choisir entre une infolettre quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle.

 

Nos scoops

Tout au long de l’année, nous avons fait des bons coups en sortant de nombreux scoops et exclusivités. C’est ainsi que nous avons été les premiers à vous révéler la fin d’Appassionata, la démission de Gregory Charles du Festival de Lanaudière, le vol du violon de Marie-Claude Massé et ses retrouvailles avec son instrument cinq mois plus tard grâce au travail des policiers, la signature d’Alain Lefèvre avec Warner Classics, des détails importants de la tournée européenne à venir de l’OSM, et les grandes lignes de la saison 2018-2019 de l’Opéra de Montréal avant même que celle-ci soit officiellement annoncée. Nous avons aussi été les premiers à parler de l’enquête du Washington Post sur Bernard Uzan au Québec, et nous avons annoncé en exclusivité le voyage de l’Orchestre de la Francophonie.

Pendant ce temps, notre grand frère, Ludwig van Toronto, a lui aussi publié de nombreux scoops. Ce fut, entre autres, le premier média a révéler les allégations d’abus sexuels de Noel Edison, directeur musical des Elora Singers et du Toronto Mendelssohn Choir révélations qui l’obligeraient plus tard à quitter ses fonctions. Chez Ludwig Van, nous prenons très au sérieux le mouvement #MeToo et nous pensons que personne ne devrait abuser des autres impunément, quels que soient son talent artistique et sa notoriété.

Nos voyages

En moins d’un an, j’ai eu l’immense privilège d’être invitée par deux orchestres à les accompagner dans leurs voyages outremer. En novembre 2017, j’ai suivi l’Orchestre Métropolitain dans la première tournée internationale de son histoire, vivant avec eux de formidables concerts à Dortmund, Rotterdam, Hambourg, Cologne, Amsterdam, et Paris. C’était une expérience extraordinaire et je suis consciente de la chance que j’ai eue de participer à cette tournée en tant que journaliste, alors que notre modeste média était âgé d’à peine deux mois! C’était une reconnaissance exceptionnelle de la pertinence de Ludwig van Montréal, et ce, dès ses débuts. Merci à Yannick Nézet-Séguin, Jean R. Dupré, Martin Hudon, Laurie-Anne Riendeau, et à toute l’équipe de l’OM de m’avoir invitée.

 

L'Orchestre Métropolitain sous la direction de Yannick Nézet-Séguin à la Philharmonie de Paris. (Crédit: François Goupil)
L’Orchestre Métropolitain. (Crédit: François Goupil)

Plus récemment, j’ai eu l’occasion unique d’accompagner un autre orchestre, celui de la Francophonie, dans un voyage en Corée du Sud, où ils ont donné deux magnifiques concerts au Festival international de musique de Busan. Ce fut tout un périple! Vous pouvez lire mes comptes-rendus des deux concerts ICI et ICI.  Je remercie donc également Jean-Philippe Tremblay, Alexis Pitkevicht et Ivan Lefebvre de m’avoir accordé leur confiance, et j’ajouterais un merci spécial à Simon Bertrand, compositeur, sans qui cette aventure n’aurait pas été possible, puisque c’est lui qui, au départ, a mis en contact l’OF avec les gens du Festival de Busan Maru.

Parions que ce voyage ne sera pas le dernier!

Un avant-goût de la deuxième année

Alors que nos statistiques indiquent que nos lecteurs préfèrent de loin les nouvelles à tout autre type de contenu, la nouvelle sera le fer de lance de notre stratégie éditoriale pour la prochaine année. Nous suivrons de près l’actualité de la musique classique et notre but sera toujours d’être des leaders dans ce domaine. Vous avez une nouvelle? Des soupçons? Des questions? Écrivez-moi sans hésiter à caroline@ludwig-van.com

 

De plus, nous continuerons à publier des critiques de concerts et de disques, des dossiers fouillés, du contenu éducatif et des suggestions de concerts. De nouvelles chroniques verront le jour au cours des prochains mois et vous pourrez également lire un reportage mensuel de grande envergure dans une nouvelle chronique qui portera le titre évocateur de L’Allongé (pour sa longueur, mais aussi en l’honneur de la quantité de café qu’il nous faudra ingurgiter pour rédiger de si longs textes…).

Afin de pouvoir mieux concentrer notre énergie sur cette nouvelle stratégie éditoriale, nous publierons moins d’entrevues. Les rencontres avec des musiciens prendront une nouvelle forme: L’Artiste de la semaine. Cette nouvelle chronique sera publiée les dimanches, à compter du 16 septembre. Surveillez-bien pour savoir qui aura l’honneur d’être notre premier Artiste de la semaine!

Nous comptons également développer un projet qui nous tient à cœur depuis le début, mais que nous n’avons pas pu réaliser, faute de temps: la chronique Classique 101. S’adressant d’abord aux néophytes, elle permettra aux lecteurs de s’initier à différents aspects de la musique classique.

Finalement, nos critiques de disques seront plus courtes et réunies dans une Chronique du disque hebdomadaire

 

PODCAST: La chaise de Glenn Gould

La grande nouveauté de l’automne chez Ludwig Van sera la sortie de notre premier podcast, une série qui a nécessité un investissement considérable et des centaines d’heures de travail de la part de mon associé, Michael Vincent, et de son partenaire dans ce projet, le producteur Michael Morreale. Nous sommes fiers de vous présenter, à compter de la semaine prochaine, la série Glenn Gould’s Chair. Elle sera disponible gratuitement sur iTunes et les autres plateformes où l’on retrouve des podcasts (en français « balado »).

Les admirateurs de Glenn Gould sont familiers avec sa posture singulière au piano et sa célèbre chaise « pygmée » adaptée pour lui. Dans cette série en cinq épisodes, nous révélerons les secrets de cette fameuse chaise au cours d’une enquête unique qui commence par un mystérieux coup de téléphone et vous permettra de rencontrer des gens qui ont connu le célèbre pianiste. Cette série, produite en anglais, a été rendue possible grâce à l’appui du gouvernement de l’Ontario et de la Fondation Glenn Gould, qui nous a généreusement permis l’utilisation d’extraits musicaux du pianiste et qui sera l’hôte du lancement officiel de la série, le 20 septembre prochain.

Vous pouvez déjà écouter la bande-annonce de Glenn Gould’s Chair disponible ici.

MERCI D’ÊTRE LÀ

En terminant, j’aimerais remercier toutes les personnes qui se sont déplacées hier soir à l’Ile Noire pour célébrer ce premier anniversaire. Ça m’a fait chaud au cœur. (Et merci au personnel de l’Île Noire qui nous a reçus comme des rois!)

Merci à mon associé, Michael Vincent, pour sa patience et sa persévérance. Merci enfin à tous nos collaborateurs et collaboratrices de cette première année et à ma fidèle assistante, Rebecca Anne Clark. Finalement, merci à ma famille et à mes amis de me soutenir dans cette folle aventure qui n’est pas tous les jours facile. Je vous en suis éternellement reconnaissante.

 

LIRE AUSSI:

BILAN | L’Orchestre de la Francophonie en Corée : une expérience à renouveler

 

 

 

 

 

 

comments powered by Disqus

LES NOUVELLES DU JOUR DANS VOS COURRIELS

company logo
Conditions d'utilisation & Politique de vie privée
© 2022, Museland Media, Inc., Tous droits réservés.