DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

NOUVELLE | Bernard Uzan ciblé par une enquête du Washington Post sur le harcèlement sexuel

Par Caroline Rodgers le 27 juillet, 2018

Bernard Uzan, ancien directeur général et artistique de l'Opéra de Montréal, est ciblé dans une enquête du Washington Post sur le harcèlement sexuel. (Photo: Uzan International Arts
Bernard Uzan, ancien directeur général et artistique de l’Opéra de Montréal, est ciblé dans une enquête du Washington Post sur le harcèlement sexuel. (Photo: Uzan International Arts)

Bernard Uzan, qui a été directeur artistique et général de l’Opéra de Montréal de 1988 à 2000, a fait partie des cibles d’une enquête journalistique d’envergure réalisée par le Washington Post sur le harcèlement sexuel en musique classique. Quatre femmes ont affirmé avoir été victimes de harcèlement sexuel de sa part.

L’enquête du Washington Post, qui s’est étalée sur six mois, a été réalisée par la réputée journaliste et critique Anne Midgette avec sa collègue reporter Peggy McGlone. Elles ont recueilli les témoignages d’une cinquantaine de personnes concernant du harcèlement sexuel de la part de musiciens réputés, chefs d’orchestres et personnes en situation de pouvoir dans le milieu de la musique classique, démontrant que le mouvement #metoo a amplement de quoi s’alimenter dans les salles de répétition et les vestiaires des maisons d’opéra.

Parmi les hommes ayant fait l’objet de témoignages accablants concernant des inconduites sexuelles ou des avances déplacées en contexte professionnel, dans le cadre de cette enquête, mentionnons William Preucil, violon-solo du Cleveland Symphony, le chef d’orchestre Daniele Gatti, et Bernard Uzan, maintenant âgé de 73 ans.

La partie concernant Bernard Uzan rend compte des témoignages de quatre chanteuses. Toutefois, parmi ces témoignages, aucun n’est venu de Montréal. Les quatre témoignages rapportent des événements survenus avant ou après la présence de Uzan à l’Opéra de Montréal. Ludwig van Montréal a toutefois appris que les journalistes du Washington Post avaient également contacté des chanteuses du Québec, sans toutefois que leurs histoires se rendent jusqu’à l’étape de la publication.

Le premier incident rapporté remonte à 1986, à San Francisco.

Extraits des témoignages:

 

Soprano Diane Alexander says Uzan embraced her and pressed his erection against her in a hotel elevator when she was in the Merola young-artist program at the San Francisco Opera in 1986 (The Washington Post)

 

In 2008, mezzo-soprano Erin Elizabeth Smith, then 29, went out for drinks to discuss her career with Uzan, who had just taken her onto his roster. Uzan had other things on his mind, she says. “This is what you do to me,” Smith recalls Uzan saying as he pushed himself back from the table so she could see his erect penis inside his pants. Then, she says, he stuck his thumb in her mouth and asked her to suck it (The Washington Post)

 

Xixi Shepard, a mezzo-soprano formerly known as Elspeth Kincaid, recalls her first meeting with Uzan in 2008, at dinner, shortly after she joined his roster. After drinking a lot of wine, she says, he told her at length about his talent for oral sex “and invited me to experience this so-called talent of his directly after dinner.” (The Washington Post)

 

 

Mezzo-soprano Carla Dirlikov had been on Uzan’s roster for about a year when she says he cornered her at a 2010 audition and said “something along the lines of, ‘I’ve been waiting for this. I want to sleep with you.’ ” She says that after she declined, he began telling companies that she wasn’t interested in working with them, and saying negative things about her and her lack of sexual attractiveness. (The Washington Post)

 

Contacté par le Washington Post, Bernard Uzan a nié ces accusations. Il est aujourd’hui codirecteur du programme des jeunes artistes du Florida Grand Opera, et agent d’artistes.

En ce qui concerne ses années à Montréal, une véritable enquête reste à faire, tant sur son comportement auprès des chanteurs et chanteuses que sur son administration. Pour donner une idée de son « règne » nous citerons simplement ce passage d’une chronique de Nathalie Petrowski publiée dans La Presse le 16 novembre 1999:

« Si Bernard Uzan, le directeur général de l’Opéra de Montréal, était un personnage d’opéra, il serait sans doute Méphistophélès, l’incarnation du diable. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est le milieu de l’opéra montréalais qui le surnomme aussi « Méphistophallus » pour des raisons que je vous passe. »

Elle faisait suite à une lettre d’opinion du regretté André Bourbeau publiée le 11 novembre 1999 et qui dénonçait le trop grand pouvoir dont jouissait Uzan à la tête de la maison d’opéra. Voici un extrait de la lettre, intitulée « Opéra de Montréal : à qui profitent les retours d’ascenceurs? »

« Bernard Uzan cumule les fonctions de directeur général et de directeur artistique à l’Opéra de Montréal. Environ une fois sur deux, il agit aussi comme metteur en scène, principalement dans les productions importantes. De temps à autres, il signe les décors et parfois les costumes. Il faut présumer que des cachets et des royautés sont reliés à toutes ces fonctions. Parfois, les décors et les costumes sont loués par l’ODM à d’autres maisons d’opéra en Amérique. Environ une fois par année, il engage son épouse Diana Soviero pour chanter à l’ODM, toujours dans des productions importantes dont il est le metteur en scène. Ainsi, en mars prochain, nous aurons le bonheur de voir l’opéra Mefistofele , de Boito, avec la soprano Diana Soviero (Mme Bernard Uzan) dans un rôle majeur, mise en scène de Bernard Uzan, décors signés Bernard Uzan! Il n’y manquera que les costumes pour atteindre la perfection absolue… – André Bourbeau

 

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE? Lisez aussi:

 

CHOIX DE LA RÉDACTION | Huit concerts estivaux à noter à votre agenda cette semaine

NE RATEZ PLUS NOS ARTICLES! ABONNEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE.

 

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

NOUVELLE | Le Concours musical international de Montréal annonce ses concurrents en piano et son jury

Par Caroline Rodgers le 28 janvier, 2020

Le Concours musical international de Montréal, dont la prochaine édition "Piano 2020" se tiendra du 4 au 13 mai, vient de dévoiler les noms de ses 24 candidats pour cette année, ainsi que la composition de son jury international.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

NOUVELLE | Rudolf Buchbinder annule son récital

Par Ludwig Van le 31 janvier, 2020

Il a été annoncé par voie de communiqué ce matin que Rudolf Buchbinder doit annuler sa venue à Montréal pour des raisons de santé. Le pianiste autrichien devait jouer un récital à la Maison symphonique le 6 février prochain, dont le programme était constitué de Bach, Schubert et Beethoven.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

NOUVELLE | Plusieurs nominations pour les musiciens québécois aux prix Juno

Par Caroline Rodgers le 29 janvier, 2020

Les nominations aux prix JUNO ont été annoncées hier en fin de journée. Parmi les finalistes, on retrouve l'Orchestre symphonique de Montréal (deux nominations) et plusieurs autres musiciens et ensembles québécois, dont voici les faits saillants en musique classique.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.