DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

LISZTS | Douze opéras à voir avant l'été à Montréal

Par Michel Joanny-Furtin le 17 janvier, 2018

Le baryton Geoffroy Salvas (Don Giovanni) et la soprano Cécile Muhire (Zerlina). (Crédit: Antoine Saito)
Le baryton Geoffroy Salvas (Don Giovanni) et la soprano Cécile Muhire (Zerlina). (Crédit: Antoine Saito)

Écoles de musique, ateliers d’opéra, petites compagnies lyriques : les rendez-vous ne manquent pas ces prochains mois pour les passionnés d’opéra. Voici donc les spectacles à inscrire à vos agendas qui s’ajouteront aux ultimes productions 2017-2018 de l’Opéra de Montréal. *

 

La production de Lucia di Lammermoor d'Opéra McGill sera présentée au Monument-National du
La production de Lucia di Lammermoor d’Opéra McGill sera présentée au Monument-National du 27 au 28 janvier.

Lucia di Lammermoor à Opéra McGill

Annonciateur du romantisme italien, Lucia di Lammermoor est le chef-d’œuvre « tragique » de Gaetano Donizetti, d’après un roman de Walter Scott, et dont le succès ne s’est jamais démenti. Lucia aime Edgardo, l’ennemi juré de son frère Enrico qui la destine à son allié Arturo. Par ses manigances, il la contraint au mariage. Désespérée, Lucia tue son époux pendant la nuit de noces et sombre dans la folie. Elle erre, hagarde et ensanglantée, avant de s’effondrer, mourante. Bouleversé, Edgardo se suicide en se poignardant et meurt en prononçant le nom de sa bien-aimée. Stephen Hargreaves dirige l’Orchestre symphonique de McGill, dans une mise en scène de Patrick Hansen. Avec deux distributions et trois sopranos. Plus de détails ici. Vendredi 26 et samedi 27 janvier à 19h30, dimanche 28 janvier à 14h, Monument National

 

Isabeau Proulx-Lemire. (Crédit: Brent Callis)
Isabeau Proulx-Lemire. (Crédit: Brent Callis)

Da Ponte bien culotté avec l’Atelier lyrique de l’OdM et l’OSA

Juif converti, prêtre catholique, gérant de bordels et de cafés, ami de Casanova, le librettiste de Mozart, Lorenzo da Ponte, a eu une vie plutôt… « colorée » ! Inspiré de son autobiographie, scénarisée et mise en scène par le chanteur Isabeau Proulx-Lemire, ce concert original retracera ce parcours pour le moins flamboyant à travers les airs dont Da Ponte a lui-même écrit les paroles, dans l’ambiance tamisée d’un cabaret. Nicolas Ellis dirigera l’Orchestre symphonique de l’Agora, et six chanteurs de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal interprétant des extraits de Così fan tutte, Le nozze di Figaro et Don Giovanni de Mozart. Samedi 3 février, 19h30, Théâtre Corona

 

Songe d'une nuit d'été, de Britten, d'après Shakespeare, sera présenté en février à la salle Claude-Champagne.
Le Songe d’une nuit d’été, de Britten, d’après Shakespeare, sera présenté en mars à la salle Claude-Champagne.

Le Songe d’une nuit d’été à l’UdM

Benjamin Britten et Peter Pears ont adapté le texte de cette comédie de Shakespeare pour en faire un livret d’opéra fidèle à la pièce de théâtre originelle. L’action de cette histoire complexe, à mi-chemin entre le merveilleux et le ridicule, réunit pour mieux les désunir deux couples de jeunes amants. Hermia veut épouser Lysandre, mais son père, Égée, la destine à Démétrius, dont est amoureuse Héléna. Deux couples d’amoureux transis, une dispute entre le roi des elfes et la reine des fées, Puck et sa potion qui s’en mêle, et une troupe de comédiens amateurs qui prépare une pièce pour le mariage d’un prince, tous vont s’entrecroiser dans cette forêt étrange, un peu magique, le temps d’une nuit d’été ensorcelante qui ressemble à un rêve. Jean-François Rivest dirige l’Orchestre et l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal, dans une mise en scène d’Oriol Tomas. Jeudi 1er, vendredi 2 et samedi 3 mars, 19h30, Salle Claude-Champagne

 

Marc Boucher, baryton. (Photo: courtoisie)
Marc Boucher, baryton. (Photo: courtoisie)

Vénus et Adonis à la salle Bourgie

Vénus et Adonis est un opéra baroque anglais composé par John Blow vers 1683. Une flèche de Cupidon blesse accidentellement Vénus, qui tombe en amour du beau et jeune chasseur Adonis. Pour le séduire, elle prend alors les traits d’Artémis, déesse de la chasse. Blessé à mort par un énorme sanglier, Adonis meurt dans ses bras. La pièce, qui a clairement servi de modèle à l’opéra Dido and Æneas de Purcell, est composée sans arias séparées, mais la musique reste omniprésente grâce aux récitatifs qui font avancer l’action. Présenté en version concert. Luc Beauséjour dirigera la soprano Nathalie Paulin (Vénus), le baryton Marc Boucher (Adonis), le Chœur et l’ensemble Clavecin en concert. Samedi 10 mars, 20h, salle Bourgie

 

Opéra McGill Candide
Candide, de Leonard Bernstein, sera présenté par Opéra McGill à la salle Pollack, en mars. (Photo: courtoisie)

Candide à Opéra McGill

Cette opérette du compositeur américain Leonard Bernstein est basée sur le conte philosophique éponyme de Voltaire. La critique de l’optimisme est le principal thème du conte : chacune des aventures du héros tend à prouver que l’on a tort de croire que notre monde est le meilleur des mondes possibles. Candide est également un récit de formation, récit d’un voyage qui transformera son héros en philosophe. Cette œuvre est devenue un classique d’une grande popularité dans les écoles de musiques américaines. Boris Brott dirige l’Orchestre de chambre McGill dans une mise en scène de Patrick Hansen. Conférence pré-concert une heure avant chaque représentation. Vendredi 23 et samedi 24 mars à 19h30, dimanche 25 mars, 14 h, salle Pollack

 

Cette version concentrée de Don Giovanni a tout pour plaire. (Crédit: Antoine Saito)
Cette version concentrée de Don Giovanni a tout pour plaire. (Crédit: Antoine Saito)

Don Giovanni aux JMC

Grâce à son mélange d’effets comiques et tragiques, ce chef d’œuvre majeur de l’art lyrique met en scène le séduisant Don Juan, prêt à tout pour arriver à ses fins lascives mais sans le moindre remords auprès de ses victimes. C’est le mythe du séducteur puni qui sera mis en lumière par Oriol Tomas, avec la soprano Odéi Bilodeau (Elvira), les barytons Geoffroy Salvas (Don Giovanni), Dominic Veilleux (Leporello), la basse Scott Brooks (le Commandeur) et Richard Coburn au piano. Les JMC célèbrent leur 25e production d’opéra avec cette première présentation de ce chef d’œuvre classique. À lire, notre critique de cette production. Jeudi 29 mars, 20h, Maison de la culture Claude-Léveillée. Dimanche 15 avril, 16h, Monument-National

 

Orphée aux enfers sera présenté à la salle Claude-Champagne, en avril.
Orphée aux enfers sera présenté à la salle Claude-Champagne, en avril.

Orphée aux enfers, à l’UdM

« Cette production empruntera à la forme du « black box », courant populaire dans le monde du théâtre », explique Robin Wheeler, de l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal. « Ainsi, dans un contexte dépouillé et sans artifice, l’accent sera mis sur le jeu dramatique, la présence scénique, la performance vocale et le travail sur les personnages. Comme cette opérette de Jacques Offenbach est une satire pétillante d’Orphée et Eurydice de Gluck, le public peut s’attendre à vivre des moments des plus réjouissants avec nos jeunes interprètes qui incarneront des dieux et des déesses hauts en couleur ! » Direction musicale et accompagnement pour deux pianos de Robin Wheeler et Francis Perron avec la participation du Chœur de l’Atelier d’opéra de l’UdeM. Jeudi 19 et vendredi 20 avril, 19h30, salle Claude-Champagne

 

David et Jonathas, à la Compagnie Baroque Mont-Royal, en avril.
David et Jonathas, à la Compagnie Baroque Mont-Royal, en avril.

 

David et Jonathas à la Compagnie Baroque Mont-Royal

Chanté en français, cet opéra de Marc-Antoine Charpentier s’inspire du récit de l’amitié de David et Jonathan relaté dans l’Ancien Testament. L’opéra se passe dans les montagnes de Gilboé, entre les camps opposés des Israélites et des Philistins. Banni par Saül, David s’est réfugié chez les Philistins. Il souhaite seulement que Jonathas, son meilleur ami et fils de Saül, soit préservé de la guerre qui s’annonce. Mortellement blessé pendant la bataille, Jonathas meurt dans les bras de David. Christophe Gauthier dirige la bande et l’ensemble vocal CBMR (Compagnie baroque Mont-Royal) avec, entre autres, Carolyn Beaudoin, soprano (Jonathas), David Menzies, ténor (David), Vincent Ranallo, baryton (Saül). Jeudi 19 et samedi 21 avril, 19h30, Cathédrale Christ Church

 

Le monodrame La Porte, de José Evangelista, est inspiré de contes traditionnels indiens, perses et arabes structurés autour du conte Devant la loi de Kafka. (Photo: image du film Le Procès, d'Orson Welles)
Le monodrame La Porte, de José Evangelista, est inspiré de contes traditionnels indiens, perses et arabes structurés autour du conte Devant la loi de Kafka. (Photo: image du film Le Procès, d’Orson Welles)

La Porte, Chapelle historique du Bon-Pasteur

Revisité par les deux interprètes João Catalão (percussions) et Virginie Mongeau (soprano) dans une sobre mise en scène orientée vers la manipulation d’objets et une recherche d’authenticité, ce monodrame de José Evangelista est inspiré de contes traditionnels indiens, perses et arabes structurés autour du conte Devant la loi de Kafka. En introduction à ce monde fabuleux, Dominic Thibault propose un duo pour vibraphone et orchestre électronique. Vendredi 20 avril, 19h30, Chapelle Historique du Bon-Pasteur

 

Pauline Vaillancourt, fondatrice de Chants libres (Crédit: Yves Dubé)
Pauline Vaillancourt, fondatrice de Chants libres (Crédit: Yves Dubé)

La Porte

Chants Libres reprend La Porte de José Evangelista, créé en 1987 suite à une commande de Pauline Vaillancourt. Opéra pour voix et percussions composé sur un texte d’Alexis Nouss, ce monodrame païen est inspiré de contes traditionnels indiens, perses et arabes structurés autour du conte Devant la loi de Kafka. Inspiré de la mise en scène originale de Joseph Saint-Gelais, sous la direction artistique de Pauline Vaillancourt, La Porte sera interprétée par Ghislaine Deschambault (mezzo-soprano) et Huizi Wang (percussions). Vendredi et samedi 1er et 2, puis 8 et 9 juin à 20h, dimanche 10 juin à 16h, Conservatoire de Musique de Montréal

 

Le Manuscrit trouvé à Saragosse (Photo: scène du film de Wojciech Has, 1965)

Manuscrit trouvé à Saragosse

Inspiré du livre de Jan Potocki, cet opéra relate l’étrange aventure initiatique du jeune officier Alphonse Van Worden pendant les deux mois qu’il va passer en Espagne. À l’intérieur de ces récits, d’autres narrations faites par d’autres personnes qui relatent à leur tour des histoires qu’elles ont entendues, survenues des années auparavant, viendront s’intercaler. Cette présentation du Manuscrit trouvé à Saragosse en version concert est l’un des temps forts de la saison Hommage à José Evangelista de la SMCQ. Lorraine Pintal signera la mise en scène et Walter Boudreau dirigera l’ensemble de la SMCQ. Jeudi 7 juin, 19h30, Studio-Théâtre Alfred-Laliberté (UQAM)

 

Il matrimonio segreto, opéra de Domenico Cimarosa, relate les mésaventures de Paolino et Carolina, mariés en secret depuis deux mois. (Image: The Wedding Feast, Arturo Ricci)
Il matrimonio segreto, de Domenico Cimarosa, relate les mésaventures de Paolino et Carolina, mariés en secret depuis deux mois. (Image: The Wedding Feast, Arturo Ricci)

Il matrimonio segreto

Chanté en italien (et narration en français), cet opéra de Domenico Cimarosa relate les mésaventures de Paolino et Carolina, mariés en secret depuis deux mois. Partagés entre l’anxiété et le subterfuge, ils s’adorent sans pouvoir s’appartenir, ce qui accroît leur tendresse et leur ardeur. Paolino veut persuader son épouse secrète à fuir, mais elle hésite, torturée par mille douleurs. L’intrigue s’embrouille agréablement et diverses péripéties bousculent leurs projets. Une tentative de fuite échoue, mais tout s’arrange dans une fin heureuse. Geneviève Jalbert dirige la Compagnie baroque Mont-Royal, avec entre autres David Menzies, ténor (Paolino) et Julie Ekker, soprano (Carolina). Mercredi 13 et vendredi 15 juin, 19h30, Cathédrale Christ Church

*NB que les productions de l’Opéra de Montréal feront l’objet d’articles complets et de critiques dans nos pages. C’est pourquoi ils ne font pas partie de cette liste.

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE? Lisez aussi:

Quatre grands rendez-vous avec la communauté pour l’École de musique Schulich

Cinq concerts inspirés de la littérature à découvrir en 2018

 

 

Michel Joanny-Furtin

Michel Joanny-Furtin

Collaborateur chez Ludwig van Montréal
Journaliste et chroniqueur, cet ancien travailleur social passionné d’art lyrique et de musique classique, mais aussi contemporaine, a commencé comme attaché de presse de jeunes compagnies lyriques et théâtrales tout en poussant quelques improbables contre-uts dans un chœur d’hommes.
Avant de verser dans le journalisme culturel et social local au Québec depuis quelques années, dont une à la SMCQ, cet animateur radio a également produit "Opér’Apéritif" sur les ondes de Radio-Dreyeckland en Alsace puis de CIBL à Montréal pendant quelques années. Comme quoi, entre le micro et la plume, Michel Joanny-Furtin prend toujours… des notes !
Michel Joanny-Furtin
Michel Joanny-Furtin

Michel Joanny-Furtin

Collaborateur chez Ludwig van Montréal
Journaliste et chroniqueur, cet ancien travailleur social passionné d’art lyrique et de musique classique, mais aussi contemporaine, a commencé comme attaché de presse de jeunes compagnies lyriques et théâtrales tout en poussant quelques improbables contre-uts dans un chœur d’hommes.
Avant de verser dans le journalisme culturel et social local au Québec depuis quelques années, dont une à la SMCQ, cet animateur radio a également produit "Opér’Apéritif" sur les ondes de Radio-Dreyeckland en Alsace puis de CIBL à Montréal pendant quelques années. Comme quoi, entre le micro et la plume, Michel Joanny-Furtin prend toujours… des notes !
Michel Joanny-Furtin
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

L'ÉTÉ MUSICAL | Festival de Lanaudière 2019 : les concerts incontournables selon Ludwig van Montréal

Par Caroline Rodgers le 19 mai, 2019

L'équipe de Ludwig van Montréal s'est penchée sur la riche programmation 2019 du 42e Festival de Lanaudière, qui se déroulera cette année du 5 juillet au 4 août.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.