DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

Société de musique contemporaine du Québec

 

Louise Bessette interprétera Les Planètes, de Walter Boudreau, à la SAT, en 2018 (Crédit photo: DNV Photographie)
Louise Bessette interprétera Les Planètes, de Walter Boudreau, à la SAT, en 2018 (Crédit photo: DNV Photographie)

Détails

La Société de musique contemporaine du Québec

Centre Pierre-Péladeau
300, boulevard de Maisonneuve Est
Montréal (Québec) H2X 3X6

Site web : www.smcq.qc.ca

Contact : smcq@smcq.qc.ca

Téléphone : 514-843-9305

Twitter | FacebookYouTube

________________________________________

À propos

Fondée en 1966, la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) a été la première organisation du pays à se consacrer à la diffusion de la musique contemporaine pour faire connaître les compositeurs d’ici et d’ailleurs. Ayant l’originalité d’être menée par des compositeurs pour les compositeurs, elle a connu à ce jour trois directeurs artistiques: Serge Garant (1966-1986), Gilles Tremblay (1986-1988) et Walter Boudreau, depuis 1988.

Honorant d’abord son mandat par la présentation d’une série annuelle de quelques concerts à Montréal avec des tournées ponctuelles en Europe, la SMCQ a connu au fil des ans un développement remarquable, devenant en Amérique l’une des plus fortes institutions non gouvernementales consacrées aux musiques d’aujourd’hui. Elle a su acquérir ce statut privilégié grâce à la mise en place de grands événements rassembleurs et récurrents, dont le festival biennal international Montréal/Nouvelles Musiques et la Série hommage, en plus d’un volet jeunesse au dynamisme incomparable.

Concerts SMCQ

Chaque année, la SMCQ présente une série de concerts mettant en scène des œuvres de notre époque, avec l’Ensemble de la SMCQ, des solistes, ou des partenaires de la communauté culturelle d’ici et d’ailleurs.

Festival Montréal/Nouvelles Musiques

Biennale internationale, le festival Montréal/Nouvelles Musiques (MNM) offre une tribune incontournable à la musique de création. Concerts et activités se succèdent avec frénésie pendant une dizaine de jours à Montréal. MNM s’est imposé au fil des années comme le plus grand rassemblement de musique contemporaine en Amérique du Nord.

Série hommage

Tous les deux ans, la SMCQ met à l’honneur un compositeur québécois en particulier en invitant les milieux culturels (tous horizons esthétiques confondus) et éducatifs à lui faire une place dans leur saison. À chaque édition, plus de 200 concerts et activités rejoignent environ 40 000 personnes, petits et grands.

Volet Jeunesse

Le volet Jeunesse de la SMCQ présente ses spectacles en salle professionnelle, mais travaille aussi dans le réseau scolaire avec des outils spécifiques sur la création et les compositeurs. Il est devenu au fil des ans une véritable référence dans le domaine de l’initiation à la création musicale auprès des enseignants en musique.

Soucieuse de demeurer en phase avec les créateurs de son époque, la SMCQ a commandé, créé et enregistré plusieurs œuvres essentielles du répertoire contemporain d’ici et d’ailleurs, dont l’inoubliable Symphonie du millénaire (40 000 auditeurs, juin 2000). La qualité, la diversité et l’ampleur de ses activités lui permettent d’ailleurs de relever le défi, saison après saison, de rassembler un public étonnamment vaste dans le créneau des musiques contemporaines.

________________________________________

Galerie photos

________________________________________

Événements

Hiver 2021

 

 

Festival Montréal/Nouvelles Musiques – du 18 au 28 février 2021

 

 

 

Musique sans frontières – 18 février, 19 h 30

Transmission en direct – Accès libre

Œuvres de Armanini, Nurulla-Khoja, Oliver, Samandari, Ueda et Vivier.

Les Nations Unies de la musique! La soirée d’ouverture donne le ton du festival avec le Vancouver Inter-Cultural Orchestra, un des rares orchestres au monde qui rassemble autant de communautés différentes. Au programme: cinq pièces comme autant de voyages où compositions, musiciens et instruments nous font vibrer au rythme de cette ville-monde de l’Ouest du Canada. Nous plongeant ainsi dans de nouvelles couleurs de la musique contemporaine, cette soirée d’ouverture placée sous le signe de… l’ouverture, nous rappelle que la musique ne connaît pas de frontières.

 

 

 

Quatuor Molinari (Photo : courtoisie)

Molinari à la carte – 19 février, 19 h 30

Transmission en direct – Accès libre

Œuvres de Nachoff, Penderecki, Schafer et Zorn.

Interprète mondialement reconnu et récipiendaire de nombreux prix, le Quatuor Molinari fait jouer la corde sensible avec un programme emblématique de son éclectisme musical. De la panoplie d’effets présente dans le quatuor de Zorn à l’atmosphère viennoise de la pièce de Penderecki, les musiciens vous feront voyager dans toutes les tonalités d’un répertoire considéré comme la quintessence de la musique classique. Ardents défenseurs des compositeurs d’ici, ils nous permettent également d’explorer des paysages sonores riches et originaux avec les pièces de R Murray Schafer et du jerune Quinsin Nachoff. La pianiste Louise Bessette et le clarinettiste André Moisan apportent quant à eux leurs couleurs musicales à cette soirée pour couvrir toute une gamme d’émotions.

 

 

Ode à l’Infonie – 20 février, 19 h 30

Transmission en direct – Accès libre

Œuvres de Boudreau, Duguay, Fasano, Knörh, Lefebvre, Paul, Perry et Saint-Germain.

Revivez l’incroyable expérience artistique du groupe multidisciplinaire fondé par Walter Boudreau et le poète Raôul Duguay dans les années 70. Le jeune ensemble 333 ToutArtBel dirigé par Philippe Hode-Keyser nous propose une relecture scénique toute aussi débridée que celle de leurs aînés, mêlant musique, improvisation, danse et art visuel. Se réappropriant ainsi cet état d’esprit sans contraintes qui allait projeter la culture québécoise vers l’avant-garde artistique en emboîtant le pas au Refus Global. Paix, Viens danser le OK Là et plusieurs compositions phares de L’Infonie vous replongeront sans filet aux frontières du temps, des styles et… de la raison!

 

 

 

Lachrimae  – 21 février, 19 h 20

Transmission en direct – Accès libre

Œuvres de Dowland, Grahl et Tidrow.

Du baroque au contemporain, quatre siècles de musique vous contemplent! Le Quatuor Bozzini et Les Boréades de Montréal réunissent leurs cordes et leurs univers musicaux respectifs dans un programme aux antipodes temporelles. Les sept pavanes Lachrimæ de Dowland, l’un des grands succès du XVIIe siècle, s’entrelacent ainsi avec les créations de Trevor Grahl et de Thierry Tidrow, deux jeunes compositeurs canadiens. Librement inspirés par l’astronomie et les mouvements stellaires observés à la Renaissance, ils proposent de courtes compositions qui gravitent autour des pavanes nous faisant passer d’une planète musicale à l’autre.

 

 

 

Le cabaret qui ruisselle – 24 février, 19 h 30

Transmission en direct – Accès libre

Œuvres de Ceccarelli, Clark, Derome, Dharmoo, Eguiluz, Filyavich, Freedman, Gauvreau, Girard-Charest, Gironnay, Hétu, Jacques, Jobin Tremblay, Kennedy, Kuroki, Lauzier, Martel, Palacio-Quintin, Pedersen, Roger, Roy, Sharkya’, Thiessen, Thomson et Toninato.

Déjà 40 ans que l’Ensemble SuperMusiques sinue aux confluents de la musique actuelle, de l’improvisation et de l’expérimentation sonore. Pour souligner cet anniversaire, ses musicien·ne·s vous offrent une cascade de performances inusitées, à la fois emblématiques du courant de musique actuelle et à contre-courant de la forme concertante. Ce cabaret ruisselle donc d’une énergie folle et d’une dose d’inattendu avec comme dénominateur commun la passion de la création à la lisière des styles musicaux. Sans conteste un vaccin à la morosité des longs mois d’hiver!

 

 

 

Poesiole – Hommage à Silvio Palmieri – 25 février, 19 h 30

Transmission en direct – Accès libre

Œuvres de Palmieri.

Le premier concert monographique dédié à Silvio Palmieri! Les musiciens de l’Ensemble contemporain de Montréal (ECM+) et Paramirabo dirigés par Véronique Lacroix et Louise Bessette au piano solo — interprètes fétiches du compositeur — rendent hommage à ce compositeur québécois disparu récemment et célèbrent un personnage attachant, au style inclassable. Au programme, musiques instrumentales et vocales, dont un large extrait de son unique opéra Elia, témoignent de la puissance de son expression et de ses couleurs orchestrales, tout en illustrant avec brio son amour tout azimut pour le piano.

 

 

 

Chaleurs – 26 février, 19 h 30

Transmission en direct – Accès libre

Œuvres de Boudreau.

Repousser les limites du corps et des partitions! Le chorégraphe Paul-André Fortier et le compositeur Walter Boudreau rassemblent leur sens de l’aventure artistique sans commune mesure dans ce programme qui illustre la perméabilité des disciplines. Après avoir composé Chaleurs pour Fortier en 1985, Maestro Boudreau avait arrangé une version concertante de cette pièce pour quatuor de saxophones… qui fait à son tour l’objet d’une nouvelle chorégraphie solo de Fortier. Portée par le souffle du quatuor de saxophones Quasar, cette œuvre s’inspire également du système solaire pour vous mettre en orbite le temps d’un bref saut dans l’espace!

 

 

La Grande Nuit 2021 – Au-delà de la notation – 27 février, 19 h

Tranmission en direct – Accès libre

Georges Nicholson interprète les œuvres de Audry, Bhagwati, Blackburn, Calon, Couillard, Dal Farra, Dall’Ara-Majek, Dumas, Elmsly, Escalona-Mijares, Gagnon, Gauthier, Gee, Gobeil, Gourd, Hyland, Létourneau, Nakamura, Paço-Rocchia, Pocius, Roy, Scali, Sigal, Smith, St-Onge, Tremblay, Turcotte et Vermette.

Franchir les murs du son! Participez à un marathon musical à l’occasion d’une nuit blanche teintée de performances hors-normes. Une nuée de compositeur·trice·s chevronné·e·s explorent les différentes nuances du son dans un environnement spatialisé et immersif. Sous un dôme constitué de 32 haut-parleurs, vous plongerez ainsi dans un univers à la croisée des sens, du rétro des tourne-disques aux «technos» les plus innovantes. Sans oublier les jeux de lumières et d’effets visuels aux résonances acoustiques qui bouleverseront à leur tour vos sensations.

 

Volumina – 27 février, 19 h 30

Transmission en direct – Accès libre

Œuvres de Garant, Ligeti, Sokolović et Tremblay.

Une 10e édition MNM et toujours plus d’ampleur pour l’un des plus importants festivals de musique contemporaine du continent! Pour fêter cette longévité, la SMCQ s’invite à la Maison symphonique et reprend quelques pièces d’envergure de son répertoire. Volumina de Ligeti flirte avec les possibilités sonores qu’offre l’orgue dans un usage inusité. Trois œuvres d’ici soulignent ensuite la diversité des couleurs musicales de nos créateurs: Amuya (neige en inuit) de Serge Garant destinée à L’Expo 67; la magistrale Musique du feu de Gilles Tremblay et Jeu des portraits où Ana Sokolović rend hommage à quatre compositeurs québécois.

 

 

Le piano muet – 28 février, 15 h 00

Événement en ligne – Accès libre

Francis Perron et Jacques Piperni interprètent Le piano muet par Denis Gougeon.

Le piano muet, un conte musical au carrefour de la création québécoise, rassemble des artistes renommés autour d’une œuvre émouvante qui emportera petits et grands dans son sillage. À cet effet, Gilles Vigneault, une des grandes plumes du pays, a déposé des mots sur la musique entraînante du compositeur Denis Gougeon; tandis que l’éloquence de la narration, dans la grande tradition orale des contes transmis de génération en génération, s’inscrit désormais dans une mise en scène moderne et astucieuse de Marc Béland et une réalisation vidéo de Delphine Piperni. Une rencontre entre la tradition et le contemporain qui continue à faire parler d’elle!

Synopsis: Lucas, un garçon de huit ans, vit avec sa mère, entouré du mystère d’un piano muet et d’une photo d’un grand-père inconnu. Poussé par son rêve de le retrouver, il s’aventure à sa recherche.

 

Ensemble Paramirabo (Photo: Lou Scamble)

 

Couleur et lumière – 28 février, 19 h 30

Transmission en direct – Accès libre

Ensemble Paramirabo: Du spectre sonore au spectre de la lumière!

Du spectre sonore au spectre de la lumière! Après des mois de confinement et de noirceur, les éclatants interprètes de Paramirabo misent sur des œuvres éblouissantes pour nous donner une lueur d’espoir. Construite autour des Treize couleurs du soleil couchant de Tristan Murail, la programmation sera teintée par les nuances et textures de compositeur·trices de renommée internationale. Tandis que deux talents d’ici se retrouvent sous le feu des projecteurs pour défendre les couleurs locale

 

Partager cet article
comments powered by Disqus
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.