DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

DISQUES | Suggestions de disques à déposer sous le sapin cette année

Par Christophe Rodriguez le 8 décembre, 2019

En quête d’idées de cadeaux pour le mélomane de votre cœur? Voici quelques suggestions d’albums à glisser sous le sapin pour ce Noël.

Alexandre Tharaud, Versailles, Erato/ Warner

Ami du Québec depuis très longtemps, le pianiste Alexandre Tharaud est ce que nous pouvons appeler l’une des valeurs sures en musique classique. À 51 ans, sa discographie tous azimuts parle d’elle-même.

S’il s’est fait connaître d’abord avec le répertoire baroque grâce à son Tic Toc Choc, en 2007, chez Harmonia Mundi (une révélation), il a aussi touché à un répertoire plus moderne. Pensons à Ravel, Milhaud, Poulenc, sans oublier, mais dans une autre sphère, un hommage touchant à la chanteuse Barbara, ainsi qu’une incursion dans le jazz, soit un clin d’œil au célèbre cabaret parisien des années folles : Le bœuf sur le toit.

Avec le somptueux Versailles, il retrouve ses anciennes amours en rendant hommage à Rameau et Couperin, qui fréquenta la cour du roi. Le pianiste nous offre un splendide panorama de ces œuvres parfois oubliées. La vivacité d’esprit de l’interprète, son approche tendre et attachante pour ne pas dire poétique, contribue beaucoup à « dépoussiérer » ces pièces. On aime particulièrement son interprétation de Rameau, de Couperin, ainsi que le tandem avec la soprano Sabine Devieilhe pour Viens, Hymen, tiré Des Indes galantes.

 

Coffee& Classical, Bach To Work, Classical Music for Reading, Naxos

Vous cherchez des idées de petits cadeaux qui ne grèveront pas votre budget, Ludwig est là pour vous donner des idées. Bien entendu, nous avons tout à la portée de la main, ou presque, avec les listes musicales en continu qui accompagnent nos journées. Mais ce choix algorithmique est-il de bon goût ? Dans un tout autre esprit, avec des interprètes de qualité, la compagnie de disques Naxos a concocté trois disques qui seront en quelque sorte votre ange gardien pendant des moments distincts du quotidien.

Bien assis dans votre fauteuil avec un livre, Classical Music for Reading vous fera découvrir La suite Bergamasque de Debussy interprété par le pianiste François-Joël Thellier ou l’incontournable Gymnopédie de Satie avec la pianiste Klara Kormendi.

Si Chopin sonne mieux à votre oreille, tournez- vous vers la pianiste Ida Biret accompagnée par l’orchestre national de Slovaquie sous la direction de Rober Stankovsky. Pour ce qui est du travail avec un jeu de mots assez amusant, c’est Bach qui vous accompagnera, comme dans: Bach to Work.

Des Variations Goldberg au Clavier bien tempéré, avec quelques Préludes, l’agencement musical respire le calme et la volupté. Nous conclurons ce tour de piste par le café et l’esprit en paix.

Autour de Coffee & Classical, nous retrouvons la pianiste Ida Biret avec les Nocturnes de Chopin, le violoncelliste Tim Hugh qui revisite la Suite no1 pour violoncelle de Britten ou la Sérénade de Saint-Saëns par l’Orchestre National basque sous la direction de Jun Märki.

 

TrombQuartet, Take Four, Recart/Naxos

Prenez quatre jeunes trombonistes qui n’ont pas froid aux yeux et vous obtiendrez de très bons résultats. Comme il est très rare qu’un disque consacré à cet instrument nous parvienne, autant propager la bonne nouvelle. Tous originaires de la Pologne, ces jeunes instrumentistes nous offrent un mélange de compositions classiques (Haydn, Bach, Gasparin, Beethoven), sur le monde de la transcription et des œuvres beaucoup plus modernes, là encore, de jeunes compositeurs polonais.

Sans filet, puisque ce quatuor joue non-accompagné, nous avons été surpris par l’élégance du style, les différentes sonorités et bien entendu, la maitrise parfaite de l’instrument. En plus, le jazz fait aussi une belle entrée, avec une reprise pour le moins roborative de St-Thomas (Sonny Rollins), le thème de James Bond et deux ballades absolument craquantes : All The Things You Are et Angel Eyes.

Carla Marciano Quartet, Psychosis, Homage to Bernard Hermann, Challenge Records/Naxos

Entre le jazz et le classique, nous trouvons la musique du génial compositeur Bernard Hermann. Au vu et au su de tous les concerts classiques à consonance cinématographique présentés au fil des années, il est étonnant que la musique de celui qui fut derrière Taxi Driver, Psycho, Vertigo ou Les Nerfs à vif ne fut pas interprétée par une formation montréalaise, surtout lors d’un festival.

Saxophoniste soprano italienne très présente sur la scène européenne et diplômée du conservatoire de Salerno, Carla Marciano s’est presque fait une spécialité des musiques de film. Pour ceux qui aiment plonger dans des atmosphères, le moment est tout à fait choisi. En formule quatuor oscillant entre la note bleue et l’univers classique, elle fait revivre de façon magistrale les intentions du compositeur qui sont toujours aussi saisissantes et prenantes. Du grand art et comme nous aimerions l’entendre de ce côté-ci de l’atlantique avec l’Orchestre symphonique de Montréal ou l’Orchestre Métropolitain !

LIRE AUSSI:

 

NOUVELLE | Le rôle-titre pour Hugo Laporte dans la nouvelle production du Fantôme de l’opéra au Théâtre St-Denis

 

 

 

 

Christophe Rodriguez

collaborateur chez Ludwig van Montréal
Chroniqueur musical et autres depuis trente ans, je navigue dans la musique depuis mon tout jeune âge. Oui, le jazz, mais aussi Prokofiev, Satie, et Beethoven. Parce que la musique classique, ce n'est pas sorcier et que la culture, il faut la vivre sans prétention.

Christophe Rodriguez

collaborateur chez Ludwig van Montréal
Chroniqueur musical et autres depuis trente ans, je navigue dans la musique depuis mon tout jeune âge. Oui, le jazz, mais aussi Prokofiev, Satie, et Beethoven. Parce que la musique classique, ce n'est pas sorcier et que la culture, il faut la vivre sans prétention.
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

CRITIQUE | Nelligan au TNM: la souffrance de la créativité

Par Michel Joanny-Furtin le 18 janvier, 2020

Une photo – rarement vue - d'Émile Nelligan à 40 ans a inspiré la mise en scène de Normand Chouinard pour cette production anniversaire de Nelligan présentée au TNM jusqu'au 16 février, et dont la première avait lieu hier soir.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

DISQUES | Découvertes à saveurs internationales pour nourrir votre esprit curieux

Par Christophe Rodriguez le 7 janvier, 2020

 
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

CRITIQUE | Le Fantôme de l'opéra au Théâtre St-Denis : un immense plaisir dans la langue de Gaston Leroux

Par Caroline Rodgers le 9 janvier, 2020

La première du Fantôme de l'opéra, version concert en français, a enfin eu lieu hier soir au Théâtre St-Denis devant une salle pleine à craquer.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.