DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

NOUVELLE | Les orgues de l’église du Très-Saint-Nom-de-Jésus ressuscitent

Par Mario Cloutier le 4 novembre, 2019

 

L’Orgue de tribune de l’Église du Très-Saint-Nom-de-Jésus. (Photo: Frédéric Pichelle)

Il y a dix ans, on donnait quelques mois de vie à l’église du Très-Saint-Nom-de-Jésus dans le quartier Maisonneuve. Dans deux semaines, un concert orgues et voix célébrera à la fois la restauration de l’institution construite il y a 115 ans et la résurrection de ses deux orgues Casavant avec les organistes Régis Rousseau et Jacquelin Rochette, ainsi que la participation exceptionnelle de la soprano Manon Feubel.

Après s’être mobilisée pour sauver l’église du Très-Saint-Nom-de-Jésus, la population du quartier Maisonneuve aura de quoi célébrer lors du concert du 14 novembre prochain puisque la restauration des deux orgues Casavant de ce joyau patrimonial vient tout juste d’être achevée.

Les orgues de la tribune et du chœur de l’église avaient été restaurés il y a 20 ans, mais l’infiltration d’eau et le chauffage déficient, en raison de la fermeture de l’église de 2009 à 2014, ont causé des torts aux instruments. La maison Casavant a réalisé l’ensemble des travaux de restauration entre janvier et avril de cette année et les derniers ajustements ont été réalisés il y a deux semaines.

« Une partie de l’orgue a été démontée et transportée à Saint-Hyacinthe pour ce faire, explique Paul Cadrin, président de la Société des orgues de Maisonneuve. L’accord général bouge tout le temps et fera l’objet d’ajustements en raison de la température actuelle. Les orgues nécessitent des travaux à peu près à tous les 20 ans. Donc, c’était le bon moment de les remettre en état. »

Après des menaces de fermeture totale de l’église et de la vente éventuelle des orgues à une église de Toronto, M. Cadrin se dit évidemment satisfait de la tournure des événements. On peut parler d’une véritable « résurrection » de l’orgue Opus 600 de Casavant.

« Je n’y suis pas pour grand-chose, confie M. Cadrin, mais on est très heureux de la situation actuelle. Je suis arrivé dans la paroisse quand l’église était fermée. Je demeure tout près et quand j’ai su que l’église allait être rouverte, je me suis intéressé à la restauration des orgues. »

La restauration de l’église elle-même n’est pas terminée pour autant. Il existe toujours de l’infiltration d’eau au sous-sol qui nécessitera des travaux pouvant durer encore 18 mois, mais qui se feront dans un édifice désormais solidifié.

Concert orgues et voix 

Les organistes Régis Rousseau et Jacquelin Rochette y joueront le 14 novembre un programme composé d’œuvres de Raymond Daveluy, Bach, Franck, Vierne et Morani, entre autres. Très impliqué dans la restauration des orgues pour Casavant, M. Rochette profitera du concert pour donner une courte causerie sur la remise en état des deux instruments.

 

L'organiste Jacquelin Rochette. (Photo : courtoisie)
L’organiste Jacquelin Rochette donnera une courte causerie sur la remise en état des deux instruments. (Photo : courtoisie)

Organiste titulaire à Très-Saint-Nom-de-Jésus de 1994 à 2008 et directeur des études au Conservatoire de Québec, Régis Rousseau ressent un attachement très particulier pour l’orgue de tribune Opus 600. Il n’y a joué qu’une seule fois depuis la fermeture de l’église, il y a deux ans, dans le cadre d’un concert choral.

« Quand je l’ai quitté, l’orgue était en pleine forme, dit-il. Il a souffert durant la fermeture, mais de le voir remis en forme, ça sera une rencontre fort intéressante, avec un peu d’émotion. On aurait pu perdre cette richesse de notre patrimoine général. Pour le monde de l’orgue, c’aurait été une grande perte aussi. C’est formidable que ce soit encore là.»

De son côté, la soprano de renommée internationale Manon Feubel en sera à sa première prestation scénique à Montréal en 12 ans (Un bal masqué de Verdi à l’Opéra de Montréal). L’interprète chantera un air de Puccini (Chi il bel sogno de l’opéra La Rondine), mais également deux compositions bien à elle, des vocalises symphoniques intitulées Fragilité et Immobilité. Ces nouvelles pièces ont auparavant été présentées, avec Régis Rousseau, à Chicoutimi et aux Bergeronnes cet été. 

Le concert est subventionné par l’arrondissement Hochelaga-Maisonneuve et des billets de faveur sont offerts aux habitants du quartier, sur présentation d’une preuve de résidence.

Sauvée du naufrage

En dix ans, l’église du Très-Saint-Nom-de-Jésus est donc passée à deux doigts d’être démolie et ses orgues vendus. Les coûts de la première phase des travaux ont été assumés par le diocèse. Le gouvernement québécois, pour sa part, est intervenu avec son programme d’aide à la restauration du patrimoine à caractère religieux pour l’imperméabilisation des fondations et le Conseil du patrimoine religieux du Québec a financé en grande partie la restauration de l’orgue.

Rappelons qu’en 2008, l’ancien archevêque de Montréal Mgr Jean-Claude Turcotte avait annoncé la démolition de l’église en raison de son état jugé non sécuritaire par la ville de Montréal. L’édifice a été fermé pendant cinq ans, mais une mobilisation importante des habitants du quartier a permis sa réouverture en 2014.

« Il y a eu une messe de Noel de réouverture cette année-là et l’orgue avait été utilisé en partie, note Paul Cadrin. Casavant avait fait un accord sommaire, mais c’était loin d’être complet. »

La maison Casavant a donc revu en profondeur les instruments cette année, en plus de leur greffer un séquenceur numérique.

« Tous les grands orgues ont un séquenceur maintenant et ça défavorisait Très-Saint-Nom-de-Jésus par rapport à une église comme Saint-Jean-Baptiste, note M. Cadrin, où les organistes préféraient aller jouer. »

L’orgue Casavant Opus 600, installé en 1915, était alors le sixième plus important en Amérique du Nord.

Vous voulez y aller?

Jeudi 14 novembre, 20h, Église du Très-Saint-Nom-de-Jésus. DÉTAILS.

 

LIRE AUSSI :

 

ENTREVUE | Blake Pouliot en solo avec les orchestres de jeunes du Canada et de l’Union européenne

 

 

 

 

 

 

 

 

Mario Cloutier

Mario Cloutier

Mario Cloutier est redevenu journaliste indépendant après 30 ans dans les médias traditionnels (Radio-Canada, Le Devoir et La Presse) à titre de journaliste, correspondant parlementaire et chef de division aux arts. Il possède une formation en théâtre, cinéma et histoire de l'art.
Mario Cloutier
Mario Cloutier

Mario Cloutier

Mario Cloutier est redevenu journaliste indépendant après 30 ans dans les médias traditionnels (Radio-Canada, Le Devoir et La Presse) à titre de journaliste, correspondant parlementaire et chef de division aux arts. Il possède une formation en théâtre, cinéma et histoire de l'art.
Mario Cloutier
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

CRITIQUE | François-Xavier Roth à l'OSM : le cerveau, les émotions, la musique et le bonheur d'un concert

Par Caroline Rodgers le 31 octobre, 2019

Je ne suis pas friande des "pools" de hockey, paris sportifs, sondages électoraux et autres exercices de devinettes publics hasardeux . C'est pourquoi je n'ai jamais tenté de spéculer au sujet du successeur de Kent Nagano. Tout ce que je peux dire, c'est qu'à la lumière du concert Une vie de héros présenté hier soir à la Maison symphonique, c'est que si l'Orchestre symphonique de Montréal choisissait François-Xavier Roth, j'en serais tout à fait heureuse.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

CHOIX DE LA RÉDACTION | 11 concerts de musique classique qui combleront tous vos sens

Par Michel Joanny-Furtin le 4 novembre, 2019

Une semaine aussi éclectique que savoureuse, et ce au propre comme au figuré, pour les oreilles, les yeux… et les papilles. La musique et la voix s’en donne à "chœur" joie dans les différents concerts que nous avons choisis pour vous du 4 au 10 novembre. Bonne écoute et… bonnes soirées en musique classique
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

ENTRETIEN | Adam Cicchillitti : un nouvel album d’œuvres contemporaines canadiennes en duo avec Steve Cowan

Par Thierry Clouette le 6 novembre, 2019

Les guitaristes Adam Cicchillitti et Steve Cowan viennent de faire paraître chez Analekta leur nouvel album, Focus. Dédié entièrement au répertoire canadien contemporain, l’album nous transporte dans une surprenante fusion de styles. Entretien avec l’interprète, l’enseignant et l’étudiant derrière ce projet.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.