DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

EXCLUSIF | François Girard montera Lohengrin au Bolchoï et au Met

Par Mario Cloutier le 20 décembre, 2019

François Girard (Photo: Yves Lacombe) – Lincoln Center (Photo: Luigi Novi)

Le cinéaste et metteur en scène montréalais François Girard est à la barre d’une nouvelle production de l’opéra de Wagner, Lohengrin, qui sera présentée au Bolchoï de Moscou en 2022 et au Metropolitan Opera de New York en 2023. Dans une entrevue accordée à LvM en marge de la sortie à Noël de son film Le chant des noms, le créateur s’est dit enthousiaste face à ce nouveau défi qui le rapproche d’un compositeur qu’il adore.

En fait, il s’agit de son quatrième opéra de Wagner après Siegfried, Parsifal et Le vaisseau fantôme, présenté à l’Opéra de Québec l’été dernier et qui s’en ira au Met en mars prochain. Dans la vieille capitale, on n’avait pas présenté de Wagner depuis 100 ans! Et cet opéra de Wagner présenté à Québec il y a cent ans était justement…Lohengrin.

« Wagner, pour moi, c’est la meilleure solution. On ne me verra pas faire Tosca ou La bohème. J’ai fait une création à Lyon en 2010, Émilie [musique de Kaija Saariaho et livret d’Amin Maalouf], mais je ne veux pas trop m’éparpiller. Au Met, Yannick Nézet-Séguin m’a demandé si ça me dérangeait de faire un autre Wagner et je lui ai répondu que je n’avais aucun problème à être vu comme M. Wagner. En préparation de Lohengrin, il faut dire qu’on a déjà développé une méthode de travail, Serge Lamothe [dramaturgie] et moi, pour déchiffrer la partition et le texte chez Wagner.»

« Partant du principe que le cinéma est né de l’opéra, ajoute-t-il, dans le continuum narratif musical et de spectacle à grand déploiement, Wagner est parfait pour un cinéaste comme moi qui aime l’opéra. Pour la mise en scène, il occupe une place à part. Dans le 19e siècle, il était dans un autre système avec ses mythes et légendes. Les possibilités d’abstraction sont très fortes. On n’est pas dans le naturalisme et ça me plaît énormément. »

Avec le temps, François Girard s’est rendu compte que les compagnies d’opéras et le public, de nos jours, en redemandent toujours plus au sujet du compositeur allemand.

« C’est un public fanatique. Il y a des gens qui ont vu mon Parsifal et qui m’ont dit que c’était leur 27e. Les Wagnerites forment une nation, pratiquement. Je me retrouve à donner des conférences devant eux parfois. C’est particulier. On peut presque parler d’une religion musicale. Je n’en finis plus de mesurer le génie musical de Wagner, ses constructions, ses inventions, sa voix. Son génie était présent dès Le vaisseau fantôme

François Girard était à Moscou et à Beijing récemment où il a rencontré le concepteur des décors et des costumes de Lohengrin. Le metteur en scène planche sur cet opéra depuis plusieurs mois déjà avec son collaborateur de toujours, Serge Lamothe, à la dramaturgie.

« Rien n’échappe à l’œil de Serge dans ses notes dramaturgiques. Il a lu tout ce qui a été écrit à ce sujet. On en est rendus à lire le livret ligne par ligne avec lui en ce moment. Il n’y a pas de pierre qu’on ne retourne pas.»

Première collaboration entre le Bolchoï et le Met

Le Bolchoï et le Met ont annoncé en 2017 leur intention de travailler ensemble pour la toute première fois. Les trois œuvres projetées sont les opéras Aida (Verdi) Salomé (Strauss) et Lohengrin (Wagner). Il a été précisé aussi que la soprano russe Anna Netrebko chantera dans les trois productions et qu’elle sera Elsa dans Lohengrin avec le ténor polonais Piotr Beczala dans le rôle-titre.

« Nous sommes très heureux de ce partenariat avec une compagnie de si grande renommée internationale en plus du fait de partager nos ressources ensemble », avait déclaré le directeur du Metropolitan Opera, Peter Gelb.

Le Met et le Bolchoï avaient alors annoncé que le metteur en scène anglais Phelim Mc Dermott travaillerait sur Lohengrin. L’artiste londonien est toutefois très occupé en ce moment par une autre production mettant en vedette la mezzo-soprano américaine Joyce DiDonato, un projet qui combinera l’opéra, de nouvelles compositions et de la poésie.

De son côté, François Girard poursuivra son aventure wagnérienne en septembre prochain lorsque son Parsifal sera présenté par le Canadian Opera Company à Toronto. Puis, l’hiver prochain, Le vaisseau fantôme volera jusqu’à Amsterdam.

Serge Lamothe et lui ont, par ailleurs, commencé à parler d’un éventuel 5e opéra de Wagner à travailler ensemble. Tannhäuser ou Tristan et Isolde? Les paris sont lancés.

LIRE AUSSI:

 

CINÉMA | François Girard présente son nouveau film « Le chant des noms » à Noël

 

 

Mario Cloutier

Mario Cloutier est redevenu journaliste indépendant après 30 ans dans les médias traditionnels (Radio-Canada, Le Devoir et La Presse) à titre de journaliste, correspondant parlementaire et chef de division aux arts. Il possède une formation en théâtre, cinéma et histoire de l'art.

Mario Cloutier

Mario Cloutier est redevenu journaliste indépendant après 30 ans dans les médias traditionnels (Radio-Canada, Le Devoir et La Presse) à titre de journaliste, correspondant parlementaire et chef de division aux arts. Il possède une formation en théâtre, cinéma et histoire de l'art.
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

NOUVELLE | Attentat à la pudeur: Edgar Fruitier reconnu coupable

Par Caroline Rodgers le 22 juillet, 2020

Le comédien, chroniqueur et mélomane Edgar Fruitier a été reconnu coupable d'attentat à la pudeur sur un adolescent au palais de justice de Longueuil, ce matin.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

ACTUALITÉS | Cinq nouvelles en musique classique que vous devriez connaître

Par Caroline Rodgers le 14 juillet, 2020

Pandémie de COVID-19 ou pas, l'actualité de la musique classique demeure assez fébrile cet été. Voici quelques nouvelles importantes que vous devriez connaître cette semaine si vous êtes mélomane au Québec.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

L’Orchestre symphonique de Québec et les Violons du Roy de retour sur scène

Par Ludwig Van le 29 juillet, 2020

Québec, le 28 juillet 2020 – Unis dans le cadre du Mini-festival numérique qu’ils ont élaboré ensemble avec la complicité de la société ProdCan, l’Orchestre symphonique de Québec (OSQ) et Les Violons du Roy dévoilent aujourd’hui les détails de leur programmation et de la diffusion de cet événement hautement symbolique et unique en son genre. Ce sera une première Nord-Américaine, alors qu’aucune autre formation n’a encore offert un tel condensé musical sur scène depuis le déconfinement.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.