DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

CRITIQUE | CMIM: 16 instants magiques pour le premier jour

Par Michel Joanny-Furtin le 30 mai, 2018

RIhab Chaieb
La mezzo-soprano québécoise Rihab Chaieb accompagnée de Martin Dubé au volet mélodie du CMIM, le 29 mai 2018. (Crédit Tam Lan Truong)

Le premier volet Mélodie du CMIM 2018 s’est déroulé hier mardi en deux temps. Deux concerts d’une grande qualité nous ont permis de découvrir et apprécier seize talents lyriques venus des quatre coins du monde. Malgré certaines voix plus qu’honorables qu’il a négligées, le jury, souverain, a fait son premier choix.

Huit d’entre eux, le baryton John Brancy (USA), la mezzo-soprano Rihab Chaieb (Canada/Tunisie), la soprano Axelle Fanyo (France), la mezzo-soprano Carla Osowski (USA), la soprano Irina Jae-Eun Park (Corée du Sud), le baryton Tomi Punkeri (Finlande), la soprano Gemma Summerfield (R.-U.) et le baryton Julien Van Mellaerts (Nouvelle-Zélande/R.-U.) ont été retenus par le jury pour les demies finales qui se dérouleront vendredi 1er juin à 15h et 19h30.

Plus qu’une aria qui suivra la structure musicale de l’opéra où chaque rôle a un but signifiant, la mélodie s’avère un exercice particulier où l’expressivité du chanteur, sa diction en plus de ses qualités vocales et techniques, sont requises pour convaincre et emporter le public.

De plus, les phonèmes de la poésie française, souvent écrite longtemps avant sa mise en musique par Ravel, Fauré ou Poulenc, s’accommodent avec plus de difficultés à la composition et exigent une prononciation précise. Ce qui demande un effort technique supplémentaire pour les interprètes non francophones. Certains chanteurs se sont toutefois fort bien sortis de ce piège et c’est tout à leur honneur.

Des prestations remarquables

Lors des prestations des 16 candidats, certaines voix se sont tout de suite démarquées comme John Brancy dont l’aisance autant vocale que scénique démontrait une grande expérience. Une présence qui venait chercher l’auditeur dans son siège.

Julien Van Mellaerts était de la même essence ajoutant à son arc une excellente diction française dans une mélodie de Ravel, dans un programme judicieux qui lui permettait de mettre en valeur tous ses talents.

En raison du catalogue prolifique de ses œuvres, Schubert était le grand invité de nos 16 concurrents. Clara Oswoski est une spécialiste de ses lieder. Elle a même déjà été primée pour cela et nous l’a démontré lors d’une prestation toute en retenue; presque un peu trop selon nous.

Rihab Chaieb (malgré un pied sous attelle) et Axelle Fanyo ont soulevé l’enthousiasme du public avec un programme bien choisi mêlant difficulté et plaisir, autant pour leur interprète que pour l’auditoire.

Le ténor indonésien Satriya Krisna et la soprano chinoise Mengxi You ont présenté chacun un récital amusé et amusant, sans esbroufe, avec juste ce qu’il faut où il faut en termes de puissance, de virtuosité, de technique. Des prestations bien appréciées des auditeurs parce qu’ils donnaient tous les deux l’impression marquée de vouloir d’abord partager leur joie de chanter pour le public.

Une voix oubliée ?

Les dix membres du jury auront retenu la très jolie voix de Gemma Summerfield et le programme original du jeune Tomi Punkeri, pour qui ce concours semble être, selon son parcours, une des premières prestations en dehors de la Finlande.

Comme l’ont fait remarquer certains auditeurs à l’issue de l’annonce du palmarès des demi-finales, dévoilé une demi-heure après le second concert, dommage qu’il n’ait pas été suffisamment convaincu par le grand talent de la soprano Suzanne Taffot (Canada/Cameroun) pour qui nous aurons les mêmes commentaires que John Brancy : aisance vocale, expérience scénique, attraction interprétative.

Pour conclure, on notera que deux participants retenus pour la demi-finale Mélodie se présentent également dans le volet Aria : la mezzo-soprano Rihab Chaieb et le baryton John Brancy.

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE? Lisez aussi:

CMIM, volet aria: la difficile tâche d’un jury

Hyesang Park: « Le CMIM m’a vraiment permis de développer ma carrière » 

 

NE MANQUEZ PLUS NOS ARTICLES! ABONNEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE

 

 

Michel Joanny-Furtin

Michel Joanny-Furtin

Collaborateur chez Ludwig van Montréal
Journaliste et chroniqueur, cet ancien travailleur social passionné d’art lyrique et de musique classique, mais aussi contemporaine, a commencé comme attaché de presse de jeunes compagnies lyriques et théâtrales tout en poussant quelques improbables contre-uts dans un chœur d’hommes.
Avant de verser dans le journalisme culturel et social local au Québec depuis quelques années, dont une à la SMCQ, cet animateur radio a également produit "Opér’Apéritif" sur les ondes de Radio-Dreyeckland en Alsace puis de CIBL à Montréal pendant quelques années. Comme quoi, entre le micro et la plume, Michel Joanny-Furtin prend toujours… des notes !
Michel Joanny-Furtin
Michel Joanny-Furtin

Michel Joanny-Furtin

Collaborateur chez Ludwig van Montréal
Journaliste et chroniqueur, cet ancien travailleur social passionné d’art lyrique et de musique classique, mais aussi contemporaine, a commencé comme attaché de presse de jeunes compagnies lyriques et théâtrales tout en poussant quelques improbables contre-uts dans un chœur d’hommes.
Avant de verser dans le journalisme culturel et social local au Québec depuis quelques années, dont une à la SMCQ, cet animateur radio a également produit "Opér’Apéritif" sur les ondes de Radio-Dreyeckland en Alsace puis de CIBL à Montréal pendant quelques années. Comme quoi, entre le micro et la plume, Michel Joanny-Furtin prend toujours… des notes !
Michel Joanny-Furtin
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

CRITIQUE | L'Orchestre Métropolitain au mont Royal: Tchaïkovski envoûtant sous la pleine lune

Par Béatrice Cadrin le 28 juillet, 2018

Après s’être produit dans les plus grandes salles d’Europe lors de sa tournée de l’automne dernier, l’Orchestre Métropolitain offrait hier soir un concert dans une « grande » salle d’un autre type avec le skyline montréalais et l’horizon en toile de fond, sous la douce lumière d’une pleine lune à son apogée. L’orchestre conviait le public montréalais à un concert entièrement dédié à la musique de Tchaïkovski dans le cadre des Soirées Campbell.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

NOUVELLE | Harcèlement sexuel: Daniele Gatti licencié par le Royal Concergebouw

Par Caroline Rodgers le 2 août, 2018

Dans la foulée des allégations de harcèlement sexuels dévoilées la semaine dernière par le Washington Post, le prestigieux Orchestre du Royal Concertgebouw d'Amsterdam a remercié de ses services son chef principal, Daniele Gatti.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

ACTUALITÉS | Gabriel Martins remporte le Prix Orford Musique, et autres nouvelles

Par Caroline Rodgers le 15 août, 2018

Le violoncelliste américain Gabriel Martins a remporté le Prix Orford Musique le 10 août dernier. Ce prix est assorti d'une bourse de 10 000 $ en argent.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.