DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

CMIM | Hyesang Park, soprano: "Le CMIM m'a vraiment permis de développer ma carrière"

Par Ludwig Van le 15 mai, 2018

La soprano coréenne Hyesang Park a reçu le 2e prix en 2015 au CMIM. (Crédit: Dario Acosta)
La soprano coréenne Hyesang Park a reçu le 2e prix en 2015 au CMIM. (Crédit: Dario Acosta)

 

Alors que le Concours musical international de Montréal (CMIM) approche à grands pas, c’est le moment de l’année où l’on se souvient des concurrents des années passées qui nous ont éblouis. La soprano Hyesang Park fait partie de ceux qui ont marqué Montréal dans la catégorie chant en remportant le deuxième prix et le Prix du public en 2015. Nous l’avons rencontrée alors qu’elle était de passage, il y a quelques mois.

C’est bien connu : le CMIM contribue à lancer des carrières internationales. Parmi les anciens participants, il suffit de penser à Beatrice Rana, Philippe Sly, France Bellemarre, Nareh Arghamanyan, David Fray ou Benjamin Beilman et voir tout le chemin qu’ils ont parcouru pour réaliser à quel point il s’agit d’un tremplin d’envergure. Hyesang Park est de calibre.

Depuis son passage au CMIM, en 2015, sa carrière a véritablement pris son envol. Elle a chanté, entre autres, au Festival Glyndebourne, en Écosse, au Metropolitan Opera et à l’Opéra d’État de Bavière. La chanteuse de 29 ans d’origine coréenne vit maintenant à New York, où elle a étudié à Juilliard pendant quatre ans.

« Pour moi, le deuxième prix au CMIM, c’était formidable, dit-elle. Quelques personnes m’ont suggéré de refaire la compétition cette année, mais je ne voulais pas car j’étais tellement heureuse de ma prestation et du résultat de 2015!

« Le concours m’a réellement permis de développer ma carrière. Après le CMIM, j’ai signé mon contrat avec l’agence d’artistes IMG. Je chante dans de grandes maisons d’opéra, et je fais partie du programme de jeunes artistes Lindemann du Metropolitan Opera. » – Hyesang Park

Aimerait-elle chanter un jour à l’Opéra de Montréal?

« Bien sûr, j’adorerais! S’ils m’invitaient, je viendrais certainement car j’adore Montréal. Pendant le CMIM, j’ai eu la chance de séjourner dans une merveilleuse famille d’accueil. Ils sont très généreux et gentils, c’est comme s’ils étaient mes deuxièmes parents. Chez eux, je me sentais bien, toujours à l’aise et détendue. Si je pouvais passer plus de temps ici, j’améliorerais mon français. J’adore la musique française et les rôles dans les opéras français. »

« L’autre bonne chose au sujet du CMIM, c’est qu’ils continuent de s’intéresser à nous après le concours, ils suivent notre carrière comme si nous étions leurs enfants, et communiquent souvent avec nous. Ce ne sont pas tous les concours qui font cela. Je me sens vraiment en relation avec les gens du CMIM. » – Hyesang Park

 

Hyesang Park a commencé le chant au sein d’un chœur religieux, en Corée.

« J’ai chanté dans ce chœur pendant dix ans et je me suis dit : c’est ça que je veux faire, chanter. Je ne suis pas intéressée à quoi que ce soit d’autre. J’ai demandé à ma mère si je pouvais aller dans une école d’art, à Séoul. Très jeune, je cherchais déjà à me produire en public et à me faire remarquer. Un jour, durant ma leçon de chant, j’ai fait semblant de mourir pendant un air. Mon professeur était très alarmé! (rires). On dit que je suis bonne comédienne, mais je sais que j’ai encore beaucoup à apprendre. Pour moi, ce n’est pas difficile de tomber en amour avec un personnage. C’est ce que j’aime avec l’opéra : pouvoir être quelqu’un d’autre. J’adore ça.

L’édition Chant 2018

 

CMIM
38 jeunes chanteurs ont été sélectionnés pour participer à la 17e édition du CMIM.

VOIR L’HORAIRE COMPLET ET ACHETER DES BILLETS.

Cette 17e édition du CMIM se déroulera du 29 mai au 7 juin, et accueillera 38 candidats de 22 pays. La grande nouveauté de cette édition est que le concours se déroule en deux volets : aria et mélodie. Les lauréats se partageront plus de 265 000 $ canadiens, dont un Premier prix dans chaque volet d’une valeur de 80 000 $.

En plus des chanteurs, les pianistes accompagnateurs seront récompensés. Le meilleur pianiste accompagnateur recevra le Prix John-Newmark d’une valeur de 10 000 $, grâce à un don de M. Richard Lupien, membre du Conseil d’administration du CMIM.

Le jury international du concours réunira Edith Bers (États-Unis), Ben Heppner (Canada), Soile Isokoski (Finlande), Warren Jones (États-Unis), François Le Roux (France), Dame Felicity Lott (Royaume-Uni), Richard Rodzinski (États-Unis), Joseph Rouleau (Canada), et Dame Kiri Te Kanawa (Nouvelle-Zélande), sous la présidence de Zarin Mehta, en remplacement du regretté André Bourbeau.

À noter : quatre des membres du jury donneront des cours de maître gratuits à la salle Bourgie et il y aura une causerie avec le ténor canadien Ben Heppner le 4 juin à 18 h 45 au Foyer Allegro de la Maison symphonique.

L’ordre de passage des concurrents a été fait par tirage au sort. La première épreuve du volet mélodie commencera le mardi 29 mai à 15 h, et celle du volet aria, le mercredi 30, à 15 h. Toute la première épreuve se déroulera à la salle Bourgie, ainsi que la demi-finale et la finale du volet mélodie. La demi-finale et la grande finale du volet aria auront lieu à la Maison symphonique. VOIR L’ORDRE DE PASSAGE DES CANDIDATS

Les demi-finalistes et les finalistes du volet aria se produiront avec l’orchestre symphonique de Montréal sous la direction du chef Graeme Jenkins.

VOIR L’HORAIRE COMPLET ET ACHETER DES BILLETS.

 

Ce reportage a été commandité par le CMIM. Pour plus de renseignements au sujet de nos reportages commandités, écrivez-nous à caroline@ludwig-van.com 

 

NE RATEZ PLUS NOS ARTICLES! ABONNEZ-VOUS À L’INFOLETTRE LUDWIG VAN MONTRÉAL

 

Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

ACTUALITÉS | Cinq nouvelles en musique classique que vous devriez connaître cette semaine

Par Caroline Rodgers le 27 septembre, 2019

Il ne se passe pas un jour sans qu'une nouvelle digne de mention survienne dans le monde hyperactif de la musique classique. Pour ne rien perdre de l'actualité de la musique classique, suivez Ludwig van Montréal
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

IN MEMORIAM | La flûtiste Barbara Todd est décédée

Par Caroline Rodgers le 15 octobre, 2019

Ludwig van Montréal a appris que Barbara Todd, ancienne flûte solo de l'Orchestre symphonique de Québec, était décédée le 23 septembre dernier à l'âge de 73 ans.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

NOUVELLE | Huit "Violons de l'Espoir" rescapés de l'Holocauste seront joués par l'Orchestre Métropolitain

Par Caroline Rodgers le 7 octobre, 2019

Les Violons de l'Espoir, une précieuse collection de violons ayant échappé à la destruction pendant la Seconde Guerre mondiale et restaurés, seront en démonstration pour la première fois au Canada et joués à l'occasion d'un concert avec l'Orchestre Métropolitain, le 2 novembre prochain à la Maison symphonique.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.