DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

CRITIQUE | Beethoven revu par Liszt à la salle Bourgie: éblouissant!

Par Emmanuel Bernier le 12 février, 2020

L’intégrale des symphonies de Beethoven au piano se poursuivra les 4 avril, 17 octobre et 14 novembre 2020. (Photo salle Bourgie: Bernard Fougère)

On connaît trop peu le Liszt transcripteur, même si quelque 350 de ses 700 opus en portent la marque. Le Festival Beethoven 2020 présenté à la salle Bourgie est l’occasion de se familiariser avec les transcriptions pour piano faites par Liszt des symphonies de celui dont on célèbre cette année le 250e anniversaire de naissance.

Le concert de samedi était le premier de quatre récitals organisés en collaboration avec la Chapelle musicale Reine Élisabeth de Belgique, où enseigne notamment Louis Lortie. Pour l’occasion, la prestigieuse institution a dépêché à Montréal deux de ses poulains, l’Italien Luigi Carroccia et le Français Josquin Otal, qui jouaient respectivement les Première et Sixième symphonie.

Dommage que le public n’ait pas été tellement au rendez-vous en ce beau samedi après-midi – une cinquantaine de personnes peut-être –, car ce sont des transcriptions fascinantes très peu entendues en concert.

Josquin Otal

Avec la Première symphonie, Josquin Otal a affaire à un défi de titan. Liszt a transcrit l’œuvre en tachant de transposer la densité de l’orchestre au clavier, d’où un foisonnement d’octaves et de trémolos. Son interprétation est assez convaincante, les nombreux défis techniques ne lui posant guère de difficultés. Les nuances piano ont une belle fermeté et les forte sont décoiffants, la sonorité du Bösendorfer emplissant la salle avec plénitude.

L’utilisation parcimonieuse de la pédale, notamment au début du premier mouvement, lui permet également de simuler la relative sécheresse de l’orchestre (en comparaison avec le piano). Le musicien y va également à l’occasion d’un certain rubato dans les passages plus lyriques, idée nullement déplacée dans cette transcription d’un grand maître romantique.

Si le premier mouvement comporte plusieurs beaux moments, comme cette reprise de l’exposition légèrement plus fiévreuse que la première fois, l’Andante aurait pu être légèrement plus posé et le Scherzo plus joueur.

Luigi Carroccia

Luigi Carroccia nous réserve tout autre chose avec la Sixième symphonie, « Pastorale », qu’il joue sans partitions. Si l’œuvre, plus aérée, plus « atmosphérique », semble moins dense, peut-être plus accessible techniquement que la précédente, elle révèle néanmoins un artiste d’un indéniable talent.

Le pianiste ne brusque jamais le discours, peignant avec maestria des atmosphères avec une impressionnante palette de couleurs. On pense aux sonorités d’oiseaux de la fin du deuxième mouvement, ou au redoutable orage faisant office de quatrième mouvement, un morceau qui, avec ses grondantes octaves dans le grave, sonne presque plus Liszt que Beethoven.

L’intégrale des symphonies de Beethoven au piano se poursuivra les 4 avril, 17 octobre et 14 novembre 2020. 

Dans le cadre de Beethoven 2020, on pourra aussi entendre plusieurs récitals de piano et de musique de chambre, dont trois auxquels participera le pianiste Philippe Cassard, les 13, 14 et 15 mars, l’intégrale des Sonates pour piano avec Louis Lortie se poursuivra le 3 avril, et on pourra aussi entendre Charles Richard-Hamelin et Andrew Wan dans les Sonates pour violon et piano, le 19 mars.

LIRE AUSSI:

 

DISQUES | Quatre disques de piano à écouter en février

 

 

 

 

 

Emmanuel Bernier

Emmanuel Bernier a étudié au Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec, où il a obtenu un Prix avec distinction en orgue et un diplôme d’études supérieures en chant. Il a été collaborateur au quotidien Le Soleil et écrit régulièrement pour la revue L’Opéra et le site Bachtrack. Il effectue présentement des études de maîtrise en histoire à l’Université Laval.

Emmanuel Bernier

Emmanuel Bernier a étudié au Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec, où il a obtenu un Prix avec distinction en orgue et un diplôme d’études supérieures en chant. Il a été collaborateur au quotidien Le Soleil et écrit régulièrement pour la revue L’Opéra et le site Bachtrack. Il effectue présentement des études de maîtrise en histoire à l’Université Laval.
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

OPÉRA | Quatre soirées d'opéra que vous ne devriez pas rater dans le prochain mois

Par Caroline Rodgers le 31 janvier, 2020

L'opéra se porte bien à Montréal, notamment grâce à une profusion de productions à qui passent trop souvent sous le radar médiatique. Mais heureusement, nous sommes là pour en parler! Voici quatre soirées d'opéra que vous ne devriez pas rater dans le prochain mois!
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

FESTIVAL | Jeux de chaises: un marathon de musique de chambre à McGill pour la Nuit blanche

Par Ludwig Van le 20 février, 2020

La 3e édition du Festival Jeux de chaises de l'école de musique Schulich arrive à grands pas. Le 29 février, un marathon de musique de chambre aura lieu dans le cadre de la Nuit blanche de Montréal en lumière. Des musiciens de quatre continents seront au rendez-vous.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

NOUVELLE | François Bédard prend sa retraite du Festival de Lanaudière

Par Caroline Rodgers le 22 février, 2020

François Bédard, directeur général du Festival de Lanaudière depuis 30 ans, prendra sa retraite en mai prochain. Le Festival a annoncé la nouvelle cette semaine par voie de communiqué.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.