DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

NOUVELLE | 23e Gala des prix Opus : un hommage à trois dames de la musique

Par Michel Joanny-Furtin le 20 janvier, 2020

De gauche à droite : Claire Guimond, Monique Dubé, Pierrette Gingras. (Photos : Jean Guimond, courtoisie, Paul Labelle)

Monique Dubé, Claire Guimond et Pierrette Gingras ont été mises à l’honneur lors du 23e gala des prix Opus ce dimanche 19 janvier. L’Orchestre Métropolitain a fait le plein de trophées, et Éric Champagne a reçu celui du compositeur de l’année.

La grand’messe des prix Opus a débuté par des extraits des envoûtantes Litanies à la Vierge noire de Francis Poulenc, tirées du concert Le Vaisseau- Cœur de BOP/Ballet Opéra Pantomime avec la participation d’un chœur d’élèves de l’école secondaire Joseph-François-Perreault. Émouvant et fort.

Tout aussi forte et expressive, une chorégraphie de neuf danseurs a été interprétée sur la musique du Quatuor no 2 Opus 64 de H. M. Górecki, servi par le Quatuor Molinari lors d’une première pause. La seconde pause fut illustrée par la pièce traditionnelle bien rythmée – et « podo-rythmée » -, Mimeault/Morris, arrangée et interprétée par Nicolas Babineau et Alexis Chartrand. Pour parachever la soirée, tous les musiciens ont interprété du William Byrd.

Des dames d’honneur

Le conseil d’administration du Conseil québécois de la Musique a choisi de remettre le prix Hommage de cette année à Monique Dubé, la créatrice de Pro Musica. « Nous remettons ce prix à une grande dame », a dit Françoise Davoine en soulignant son « engagement pour le développement de la relève et de la musique de chambre, et tout son travail pour innover des programmes, des séries et des opportunités de concerts. Elle recevait même chez elle tous ces jeunes musiciens talentueux et leur faisait la cuisine pour ne pas les laisser seuls à l’hôtel… »

Directrice artistique honorée cette année, Claire Guimond a parlé de la responsabilité de la pérennité et comment faire pour qu’un projet musical perdure année après année, alors qu’Arion Orchestre Baroque qu’elle a co-fondé célèbre ses 39 ans. Elle a d’ailleurs félicité son successeur à la direction musicale de l’ensemble, Mathieu Lussier. Arion a également reçu l’Opus Musique médiévale, Renaissance, baroque.

Saluée par une salve d’applaudissements nourris, Pierrette Gingras a été invitée à dire quelques mots à l’invitation des responsables du Diffuseur spécialisé de l’année, Le Vivier, qu’elle a créé et qui célèbre sa 10e saison. « Le Vivier est une grande famille, et c’est tout un défi de déployer des publics pour maintenir vivant le patrimoine musical des créateurs d’ici, mais cela démontre la vitalité de nos talents au Québec. »

Sous l’émotion, Gentiane MG, Découverte jazz, a demandé qui remettait le prix pour remercier correctement et justement qui de droit, à savoir le CQM, dans un message touchant. Elle en a même oublié son trophée sur le pupitre…

Quatre spectacles marquants

Quatre spectacles auront marqué les esprits cette année, dont Le Vaisseau fantôme présenté lors du Festival d’opéra de Québec (Concert de l’année à Québec). Avec près de 300 personnes ayant travaillé sur le projet, cet opéra est la plus grosse production jamais présentée à l’Opéra de Québec et le premier Wagner en 97 ans.

Un opéra a également emporté le titre de concert de l’année à Montréal, remis à l’Orchestre Métropolitain pour Le Château de Barbe Bleue.

« Félicitations au public, car ce Bartok fut un moment rare où tout le monde a embarqué. Nous soulignons l’appréciation du public mais aussi celles des partenaires, confrères. C’est une chance au Québec de faire ressortir et vivre les talents d’ici. »

Des propos repris par Nicolas Ellis, l’assistant chef de Yannick Nézet-Seguin, qui rappelait l’esprit de famille qui traverse cet orchestre passionnant et enrichissant. » Ce spectacle a également reçu l’Opus du concert de l’année en musique classique.

Dans la même veine, l’Opus Production Jeune Public remis à l’OM pour le concert Air de jeunesse La musique au Cinéma : Génial!. Martin Carli, le scientifique de ce spectacle, a annoncé que la 3e édition de ce projet à venir en mars portera sur l’eau et le feu :

« On va faire du feu… dans une Maison symphonique toute de bois! On aura peut-être une anecdote à vous raconter l’an prochain », a-t-il conclu sous les rires francs de la salle.

L’Opus du Concert de l’année en Régions a été remis à l’Orchestre symphonique de Drummondville, lauréat du prix pour son concert Prince et Tsar. Son chef et directeur artistique Julien Proulx a souligné « la confiance du public qui nous suit malgré une programmation de pièces moins connues du répertoire. Un public issu des régions, mais aussi de la métropole et qui se déplace pour nos concerts ».

Éric Champagne, nommé compositeur de l’année, déclarait lors de la remise de son trophée : « Je suis de la vieille école qui écrit encore des notes à la main sur des partitions en papier. Merci à ceux qui m’ont joué… mais aussi à ceux qui me joueront et qui partageront ma musique. »

Un prix pour l’environnement

En recevant l’Opus Musique traditionnelle québécoise pour leur concert Déversement d’huiles, Les Chauffeurs à pieds ont rappelé que ce spectacle avait été inspiré par une descente en rivière de 21 jours sur la Côte-Nord. Ils ont donc décidé que le montant du prix de 1 000$, remis par le Conseil québécois du Patrimoine vivant, sera versé à la Fondation Rivières.

Opus Musique actuelle/électroacoustique, le concert Cathédrale Métal du quatuor de saxophones Quasar a également reçu le prix de la création de l’année pour Ode au Métal de Sonia Paço-Rocchia.

Livre de l’année, Mozart 1941: La Semaine Mozart du Reich allemand et ses invités français a nécessité sept ans de recherche dans les bibliothèques et les fonds d’archives de 4 ou 5 pays », a affirmé Marie-Hélène Benoit-Otis en recevant son prix.

L’Ensemble Paramirabo, composé de Geneviève LiboironDaniel Anez, Jeffrey Stonehouse, Viviana Gosselin, David Therrien-Brongo et Victor Alibert, s’est mérité le prix d’interprète de l’année.

LIRE AUSSI :

 

CRITIQUE | Nelligan au TNM: la souffrance de la créativité

 

 

Michel Joanny-Furtin

Collaborateur chez Ludwig van Montréal
Journaliste et chroniqueur, cet ancien travailleur social passionné d’art lyrique et de musique classique, mais aussi contemporaine, a commencé comme attaché de presse de jeunes compagnies lyriques et théâtrales tout en poussant quelques improbables contre-uts dans un chœur d’hommes.
Avant de verser dans le journalisme culturel et social local au Québec depuis quelques années, dont une à la SMCQ, cet animateur radio a également produit "Opér’Apéritif" sur les ondes de Radio-Dreyeckland en Alsace puis de CIBL à Montréal pendant quelques années. Comme quoi, entre le micro et la plume, Michel Joanny-Furtin prend toujours… des notes !

Michel Joanny-Furtin

Collaborateur chez Ludwig van Montréal
Journaliste et chroniqueur, cet ancien travailleur social passionné d’art lyrique et de musique classique, mais aussi contemporaine, a commencé comme attaché de presse de jeunes compagnies lyriques et théâtrales tout en poussant quelques improbables contre-uts dans un chœur d’hommes.
Avant de verser dans le journalisme culturel et social local au Québec depuis quelques années, dont une à la SMCQ, cet animateur radio a également produit "Opér’Apéritif" sur les ondes de Radio-Dreyeckland en Alsace puis de CIBL à Montréal pendant quelques années. Comme quoi, entre le micro et la plume, Michel Joanny-Furtin prend toujours… des notes !
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

CRITIQUE | Beethoven revu par Liszt à la salle Bourgie: éblouissant!

Par Emmanuel Bernier le 12 février, 2020

On connaît trop peu le Liszt transcripteur, même si quelque 350 de ses 700 opus en portent la marque. Le Festival Beethoven 2020 présenté à la salle Bourgie est l’occasion de se familiariser avec les transcriptions pour piano faites par Liszt des symphonies de celui dont on célèbre cette année le 250e anniversaire de naissance.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

CHOIX DE LA RÉDACTION | Un foisonnement de concerts classiques pour la semaine de la St-Valentin

Par Michel Joanny-Furtin le 10 février, 2020

Est-ce l’approche de la Saint-Valentin? Nos hormones mélomaniaques s’échauffent cette semaine! Plusieurs rendez-vous s’offrent à nos oreilles insatiables pour entendre parler et chanter l’Amour sous toutes ses formes à la recherche de l’accord parfait…Voici nos Choix de la rédaction du 10 au 16 février. Bonne semaine et heureuse Saint-Valentin!
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

NOUVELLE | Plusieurs nominations pour les musiciens québécois aux prix Juno

Par Caroline Rodgers le 29 janvier, 2020

Les nominations aux prix JUNO ont été annoncées hier en fin de journée. Parmi les finalistes, on retrouve l'Orchestre symphonique de Montréal (deux nominations) et plusieurs autres musiciens et ensembles québécois, dont voici les faits saillants en musique classique.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.