DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

CRITIQUE | Quatre nouveaux disques qui vont piquer votre curiosité de mélomane

Par Christophe Rodriguez le 18 octobre, 2019

Alcée Criss, Lucienne Renaudin Vary
Alcée Chris III et Lucienne Renaudin Vary. (Photos: courtoisie des compagnies de disques)

Notre collaborateur Christophe Rodriguez vous fait part de ses impressions de quatre nouveaux disques. Deux d’entre eux mettent en vedette la trompette, avec Lucienne Renaudin Vary d’une part et Håkan Hardenberger d’autre part, ce dernier dans des œuvres de compositrices féminines à connaître.

Alcée Chris III, dont le nom devient de plus en plus familier depuis qu’il a gagné le Concours international d’orgue du Canada en 2017, fait paraître son premier enregistrement sur étiquette ATMA, et les amateurs de piano auront hâte de découvrir des enregistrements du grand Claudio Arrau, disponibles pour la première fois sur disque compact.

 

Lucienne Renaudin Vary interprète une compilation de standards de jazz, de chanson française et de musique classique.

Mademoiselle in New York

de Lucienne Renaudin Vary sur étiquette Warner Classics

Depuis son trophée de Révélation de l’année en musique classique aux Victoires de la musique en 2016, à l’âge de 16 ans, la jeune trompettiste Lucienne Renaudin Vary est sur toutes les scènes. Avec un marketing adapté à son image, soit jeune, pétillante et représentant le renouveau en musique classique, elle attire nécessairement un nouvel auditoire.

Lors de son passage en 2018 avec Les Violons du Roy, il faut avouer que son concert était tout ce qu’il y avait de plus moyen. Mais les aléas des compagnies de disques sont parfois impénétrables. Avec Mademoiselle in New York, sous la direction du BBC Concert Orchestra et de son chef arrangeur Bill Elliott, la trompettiste revisite des standards du jazz, de la chanson française et de la musique classique.

Après deux écoutes serrées, nous pouvons rapidement conclure que c’est propre et gentil, sans plus. Rien ne dérange, tout est bien calibré, la voix est sympathique pour For Me Formidable. Son interprétation de Pavane pour une infante défunte ne dépasse pas le calibre d’un très bon élève de conservatoire. Ne soyons pas trop méchants, elle profite de l’air de temps.

 

L’enregistrement d’Alcée Chris sur l’orgue Pierre-Béique pour l’étiquette ATMA est une belle réussite, selon notre critique Christophe Rodriguez.

Art & Rhapsodie

d’Alcée Chris III sur ATMA Classique

Premier prix du Concours international d’orgue du Canada en 2017, Alcée Chris III offre une nouveauté ambitieuse au grand orgue Pierre-Béique de la Maison symphonique. N’étant pas moi-même un familier de l’orgue, j’avançais en terrain peu connu.

Le répertoire comprend entre autres des œuvres de Bach, de Rachmaninov (un extrait de ses Danses symphoniques) et deux improvisations, dont une en hommage à Jean Guillou, de qui est aussi incluse une Toccate. En plus de ses improvisations, Alcée Chris apporte sa touche personnelle avec des transcriptions de pièces jazz d’Art Tatum, ainsi que de la Chevauchée des Walkyries de Wagner.

Ce jeune interprète fait preuve d’intelligence dans le phrasé et l’articulation. Faisant ressortir les sonorités étincelantes de l’instrument, bien transmises par une prise de son remarquable, l’organiste livre un parcours sans fautes, avec une approche soutenue. Une belle réussite.

 

« Soliste redoutable et parfois casse-cou » : le trompettiste Håkan Hardenberger

Stories

de Håkan Hardenberger sur étiquette Bis / Naxos

Trompettiste de premier plan, soliste redoutable et parfois casse-cou, Håkan Hardenberger ne fait jamais dans la facilité. Avec cette nouveauté, vous allez découvrir l’étendue de son registre et plus encore, son travail en tandem avec le pianiste Roger Muraro sur une composition novatrice : Histoires vraies de la Franco-Américaine Betsy Jolas, pour trompette, piano et orchestre.

Soutenu par l’Orchestre symphonique de Malmö sous la direction de Martyn Brabbins, ce dialogue enivrant est une œuvre d’art en soi. Comme nous sommes dans le cursus des femmes compositrices, nous vous recommandons fortement le Concerto pour trompette de Sally Beamish (née en 1965), avec le National Youth Orchestra of Scotland ainsi que celui d’Olga Neurwith (née en 1968), toujours avec l’Orchestre symphonique de Malmö. Des découvertes qui raviront autant les amateurs de cuivres que de classique contemporain.

 

Disponibles pour la première fois sur disques compacts, ces enregistrements remasterisés de grands concertos pour piano par le pianiste légendaire Claudio Arrau seront disponible à partir du 18 octobre.

Klavierkonzerte : Brahms, Schumann, Beethoven (1969, 1972, 1980)

de Claudio Arrau sur étiquette SWR Classics

Dans la catégorie « aubaine pour les collectionneurs », cette édition d’enregistrements remasterisés du pianiste légendaire en comblera sûrement plus d’un. Qu’il eût 69 ans comme pour le Brahms ou 77 ans avec les concertos pour piano nos 3 et 4 de Beethoven, Claudio Arrau resta impérial. Certes, la maturation fit son œuvre, mais il y a cette sonorité presque lumineuse, un tantinet sévère, loin des fantaisies d’un jeune Barenboim. À déguster lentement!

 

LIRE AUSSI :

PAUSE-CAFÉ | Ces compositeurs avec leur chat prouvent que la musique classique est un complot félin mondial

 

 

 

 

 

 

Christophe Rodriguez

Christophe Rodriguez

collaborateur chez Ludwig van Montréal
Chroniqueur musical et autres depuis trente ans, je navigue dans la musique depuis mon tout jeune âge. Oui, le jazz, mais aussi Prokofiev, Satie, et Beethoven. Parce que la musique classique, ce n'est pas sorcier et que la culture, il faut la vivre sans prétention.
Christophe Rodriguez
Christophe Rodriguez

Christophe Rodriguez

collaborateur chez Ludwig van Montréal
Chroniqueur musical et autres depuis trente ans, je navigue dans la musique depuis mon tout jeune âge. Oui, le jazz, mais aussi Prokofiev, Satie, et Beethoven. Parce que la musique classique, ce n'est pas sorcier et que la culture, il faut la vivre sans prétention.
Christophe Rodriguez
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

CHOIX DE LA RÉDACTION | Les événements en musique classique que vous ne voudrez pas manquer

Par Michel Joanny-Furtin le 25 novembre, 2019

Voici une semaine musicale qui augure une belle fin d’année pour nos oreilles. Nos choix de la rédaction se sont arrêtés sur plusieurs concerts importants en termes de répertoire et d’interprètes. 
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

NOUVELLE | Les finalistes des prix Opus 2018-2019 dévoilés! Découvrez qui ils sont.

Par Ludwig Van le 14 novembre, 2019

Découvrez la liste complète des finalistes aux prix Opus du Conseil québécois de la musique pour la saison 2018-2019. Concerts et autres catégories.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

NOUVELLE | Festival de Lanaudière : Beethoven à l'honneur à l'été 2020

Par Caroline Rodgers le 7 décembre, 2019

Le Festival de Lanaudière a annoncé cette semaine sept concerts intéressants pour sa saison 2020, où Beethoven sera à l'honneur. Entretien avec le directeur artistique, Renaud Loranger.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.