DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

EXCLUSIF | Le violoniste Antoine Bareil succède à Frédéric Bednarz au sein du Quatuor Molinari

Par Caroline Rodgers le 30 mars, 2018

Antoine Bareil se joindra au Quatuor Molinari à compter du 21 avril 2018. (Photo: courtoisie)
Antoine Bareil se joindra au Quatuor Molinari à compter du 21 avril 2018. (Crédit: Francis Marin)

Grande nouvelle pour un fleuron important de la musique de chambre au Québec: le Quatuor Molinari comptera bientôt un nouveau membre. Il s’agit du violoniste bien connu Antoine Bareil, un musicien très actif au sein de plusieurs formations. Il succédera à Frédéric Bednarz, qui quittera le quatuor – après onze ans de collaboration – après leur grand concert avec l’Orchestre Métropolitain, le 20 avril prochain, pour se consacrer à d’autres projets.

Rappelons que le Molinari fête ses 20 ans cette année. Le concert du 20 avril sera un point culminant de leur saison avec la création d’un Concerto pour quatuor à cordes et orchestre de Samy Moussa, sous la direction du chef Nicholas Carter, ce qui sera aussi la dernière prestation pour Frédéric Bednarz avec cet ensemble.

Heureux dans le répertoire contemporain

« On a sondé mon intérêt il y a quelques mois, raconte Antoine Bareil. Nous avons fait une petite audition maison et j’ai eu un appel pour me dire qu’ils étaient bien heureux de cette première répétition, et qu’ils me souhaitaient la bienvenue. Au départ, j’ai toujours aimé le type de répertoire que joue le Molinari. »

« Étant plus jeune, je n’écoutais que de la musique contemporaine. Pendant mes années à Salzbourg, j’ai fait partie du Stadler Quartet, qui jouait énormément de musique nouvelle et travaillait avec les compositeurs. En août 2003, nous avions joué le quatuor « Helikopter » de Stockhausen en présence du compositeur, et nous avions aussi joué la musique de Pierre Boulez en présence de Boulez. La perspective de pouvoir revivre un peu cela avec le Molinari, c’est vraiment très excitant pour moi. » – Antoine Bareil

 

Olga Ranzenhofer, premier violon du quatuor, va dans le même sens:

« Antoine est un passionné de la musique que nous jouons, alors nous sommes très contents de l’avoir », dit-elle.

Le Quatuor a également remercié Frédéric Bednarz pour sa contribution de onze ans, et annoncé la nouvelle à son public à l’occasion de son concert d’hier soir :

« Le Quatuor Molinari remercie chaleureusement Frédéric pour sa contribution artistique et musicale durant toutes ses années et lui offre tous ses meilleurs voeux de succès dans la poursuite de sa carrière. »

Un musicien occupé

Musicien très actif, Antoine Bareil est violon-solo de l’Orchestre symphonique de Laval. Il joue également en trio avec sa conjointe, Valérie Milot, et leur ami Stéphane Tétreault, et il joue au sein du Quatuor Voxpopuli. Il a aussi fait partie du groupe Quartango pendant huit ans, une belle aventure qui a pris fin l’été dernier. Il travaille aussi énormément comme arrangeur.

Son premier concert avec le Molinari aura lieu le 18 mai prochain, 19 h 30 alors que l’ensemble, qui est aussi le quatuor en résidence du Conservatoire de musique de Montréal, interprétera quatre quatuors du compositeur canadien R. Murray Schafer. 

Parmi les projets à venir, le Quatuor Molinari enregistrera prochainement les quatuors à corde de John Zorn.

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE? Lisez aussi:

L’Orchestre Métropolitain remporte le Grand Prix du Conseil des arts de Montréal, et autres nouvelles en musique classique

La 20e édition du Festival des orchestres de jeunes du Québec, c’est cette semaine!

 

 

 

 

 

 

 

 

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

NOUVELLE | Zones rouges et fermetures de salles: le milieu musical réagit à la décision gouvernementale

Par Caroline Rodgers le 29 septembre, 2020

L'annonce est tombée comme une claque au visage des acteurs du milieu culturel, qu'il s'agisse du théâtre, des orchestres ou des salles de concerts. Pour 28 jours, les salles de spectacles sont fermées, par mesure de précaution sanitaire décrétée par le gouvernement du Québec. Le milieu musical réagit.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

NOUVELLE | Un incubateur numérique de 700 000 $ pour l'Opéra de Montréal et l'art lyrique québécois

Par Caroline Rodgers le 8 octobre, 2020

L'Opéra de Montréal annonce qu'il recevra une subvention de 700 000$ du Gouvernement du Québec reçue dans le cadre de l’initiative Ambition numérique du Ministère de la culture et des communications pour la création d'un incubateur numérique dédié à l'art lyrique québécois.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

ENTRETIEN | Les Baroqueries: l'art de s'adapter à l'ère du confinement

Par Caroline Rodgers le 13 octobre, 2020

Cet automne, le Festival Montréal Baroque a concocté Les Baroqueries, une chouette collection de vidéos qui nous font découvrir la musique et ceux qui la font sous des angles originaux. Nous nous sommes entretenus brièvement avec Susie Napper, directrice de Montréal Baroque, sur l'impact de la COVID-19 sur le festival, et sur les idées qui ont surgi du confinement.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.