DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

ENTRETIEN | Bareil, Tétreault, Milot : petite histoire d'un trio sympathique

Par Caroline Rodgers le 15 octobre, 2017

Stéphane Tétreault, Valérie Milot et Antoine Bareil en trio pour premier album sous étiquette Analekta lancé à l'automne 2017. (Crédit: Frédérik Robitaille)
Stéphane Tétreault, Valérie Milot et Antoine Bareil en trio pour un premier album ensemble sous étiquette Analekta, lancé à l’automne 2017. (Crédit: Frédérik Robitaille)

Ils ont peut-être des horaires surchargés, mais la tentation était trop belle de jouer ensemble! Antoine Bareil, Stéphane Tétreault et Valérie Milot lançaient cet automne le magnifique album Trios pour violon, violoncelle et harpe, sous étiquette Analekta, avec des oeuvres de Jacques Ibert, Henriette Renié, Johan Halvorsen et Schubert. Petite histoire d’un trio sympathique.

En couple depuis des années et parents d’une petite fille, Antoine Bareil et Valérie Milot avaient déjà fait deux albums ensemble chez Analekta : un album de Noël et un autre de chansons de Simon & Garfunkel.

« C’est notre premier album ensemble qui soit véritablement classique, dit Antoine Bareil.

La relation du couple de musiciens, qui vit à Trois-Rivières, a commencé par un projet de concert qu’ils avaient ensemble, alors qu’ils étaient encore aux études.

« C’est important pour nous de jouer ensemble, car ça se fait tellement naturellement, dit Antoine Bareil. Il y a beaucoup de couples de musiciens qui ne peuvent pas travailler ensemble, ça se termine en dispute! Nous, s’il y a un domaine où l’on ne se chicane pas, c’est bien la musique! Nous n’avons pas besoin de parler beaucoup quand on travaille une pièce, la musique se place d’elle-même. Nous avons deux forts tempéraments, mais quand on joue ensemble, c’est comme si la musique créait un équilibre entre nos personnalités et nos caractères. C’est tellement simple et facile que ce serait bête de ne pas l’exploiter. »

Couple et parents d'une petite fille, Antoine Bareil et Valérie Milot aiment beaucoup faire de la musique ensemble. Ils ont enregistré deux albums en duo auparavant. (Crédit: Katherine Pelletier)
Couple et parents d’une petite fille, Antoine Bareil et Valérie Milot aiment beaucoup faire de la musique ensemble. Ils ont enregistré deux albums en duo auparavant. (Crédit: Katherine Pelletier)

« La musique, en particulier sur scène, amène une chimie particulière entre nous et il en va de même avec Stéphane. C’est précieux », ajoute Valérie Milot.

Stéphane Tétreault et Valérie Milot ont eu l’occasion de jouer ensemble pour la première fois à l’occasion d’un lancement d’album, en 2012. Ils sont devenus bons amis.

C’est sous leurs noms de famille que les trois musiciens ont décidé de présenter leur ensemble, tout simplement. Ils n’avaient pas envie de chercher un nom, entreprise délicate s’il en est une.

« Nous n’avions pas vraiment d’inspiration pour ça, et le fait de trouver un nom aurait pu être une source de conflit », dit Antoine Bareil.

Henriette Renié, Rachmaninov de la harpe

C’est dans le cadre d’un concert « carte blanche » à Saint-Zénon-de-Piopolis, en 2015, que Valérie Milot invitait Antoine et Stéphane pour jouer avec elle la pièce de résistance de l’album, le Trio pour violon, violoncelle et harpe d’Henriette Renié. Ce concert a été le point de départ du développement de leur répertoire pour trio. Au fil du temps, ils ont donné une dizaine de concerts ensemble. Finalement, ils ont proposé à Analekta d’enregistrer le résultat, ce qui s’est fait à l’église Saint-Augustin-de-Mirabel.

« C’est né d’un intense désir, chez moi, de jouer du Henriette Renié, une compositrice que j’aime beaucoup et dont j’ai enregistré des pièces sur tous mes albums solos, dit Valérie Milot. C’est un peu notre Rachmaninov à nous, les harpistes. C’était une virtuose qui a essayé de mettre la harpe au même niveau que les autres instruments classiques. Je voulais jouer cette pièce exigeante pour les trois parties depuis longtemps et je savais qu’avec Antoine et Stéphane, avec qui j’avais déjà collaboré dans le passé, j’aurais des partenaires capables de relever le défi. »

« Henriette Renié m’était carrément inconnue, dit Stéphane Tétreault. C’est de la très belle musique avec une foule de couleurs et d’harmonies. Mon grand coup de cœur du disque, cependant, est le Trio de Jacques Ibert. »

Violoncelliste très sollicité, Stéphane Tétreault sera soliste invité de la tournée européenne de l'Orchestre Métropolitain, cet automne. (Crédit: Luc Robitaille)
Violoncelliste très sollicité, Stéphane Tétreault sera soliste invité de la tournée européenne de l’Orchestre Métropolitain, cet automne. (Crédit: Luc Robitaille)

L’album présente aussi, entre autres, la Passacaglia pour violon et violoncelle du compositeur norvégien Johan Halvorsen, qui est inspirée d’une mélodie bien connue de Händel tirée de sa Suite pour clavecin no 7 en sol mineur.

« Cette fameuse Passacaglia d’Halvorsen est son œuvre la plus connue et la plus jouée de nos jours, mais de son vivant, il a été une vraie célébrité en Europe, dit Antoine Bareil. Il était violoniste, altiste, arrangeur, compositeur, chef d’orchestre. Un musicien complet qu’avec le temps, on a un peu oublié. C’est une pièce très virtuose avec un thème accrocheur, la recette idéale pour qu’elle puisse durer dans le temps. »

Un ménage à trois fructueux

Cet album n’est qu’un départ, car le trio compte bien donner des concerts avec ce répertoire. Ils ont bien trop de plaisir ensemble! De plus, leur collaboration porte ses fruits sur le plan du développement individuel de chaque interprète, constatent les trois musiciens.

« C’est un répertoire qui nous met au défi techniquement et nous développe. Ce trio me fait grandir comme musicienne », dit Valérie Milot.

« Le fait de jouer avec eux m’a permis de développer certaines choses dans mon jeu, renchérit Antoine Bareil. Je suis un violoniste qui n’utilise pas énormément de vibrato, normalement. Stéphane joue avec chaleur et intensité et le fait de jouer avec lui a développé en moi cette facette qui était peut-être en dormance. Du côté du répertoire, à prime à bord, ce n’était pas tellement mon style de jouer de la musique romantique, et ce trio fait découvrir un autre visage d’Antoine Bareil. »

« Stéphane a développé un jeu très équilibré où tout est justifié musicalement, observe Valérie Milot. En les écoutant jouer ensemble, je constate qu’ils échangent beaucoup. Nous sommes trois individus différents, mais de se côtoyer est bénéfique à chacun de nous. »

« En tant que musiciens, on voyage énormément et on est souvent loin de chez soi, de sa famille et de ses amis. La plus belle chose est de faire de la musique avec des amis, des gens qui ne sont pas de simples collègues. Ça me touche beaucoup », conclut Stéphane Tétreault.

Quelques projets à venir

Les trois musiciens mènent de très belles carrières, poursuivant une foule de projets chacun de leur côté.

Stéphane Tétreault sera entre autres l’un des solistes invités de la tournée européenne de l’Orchestre Métropolitain, fin novembre. Stéphane et Valérie ont d’ailleurs un autre point en commun: celui d’avoir tous les deux été solistes en résidence de l’OM.

Antoine Bareil, musicien polyvalent qui travaille aussi beaucoup comme arrangeur, est membre de l’ensemble Quartango et violon-solo de l’Orchestre symphonique de Laval, dont le prochain concert aura lieu le 25 octobre. Il joue également régulièrement avec les Violons du Roy.

Innovatrice dans l'âme, Valérie Milot a conçu Orbis, un spectacle multimédia hypnotisant où elle joue sous un dôme. (Crédit: Frédérik Robitaille)
Innovatrice dans l’âme, Valérie Milot a conçu Orbis, un spectacle multimédia hypnotisant où elle joue sous un dôme. (Crédit: Frédérik Robitaille)

Innovatrice dans l’âme, Valérie Milot a mis sur pied le spectacle multimédia Orbis, dans lequel elle joue sous un dôme où l’on projette des images et des effets lumineux. Le spectacle sera présenté à la salle Anaïs-Allard-Rousseau le 26 octobre prochain. Elle participera également au concert Bach Incognito avec l’Orchestre symphonique de l’Agora dans le cadre du Festival Bach de Montréal, le 25 novembre prochain à l’Église St.Andrew & St.Paul. Un récital harpe-violon avec Antoine Bareil sera aussi présenté le 3 décembre prochain à la salle Bourgie.

Trios pour violon, violoncelle et harpe, Antoine Bareil, Stéphane Tétreault et Valérie Milot, Analekta, AN 29 888

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE? Lisez aussi: 

Marc Djokic devient le premier artiste en résidence de CAMMAC, par Caroline Rodgers

 

 

 

 

 

 

 

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

ENTRETIEN | Les Barocudas: peste, musique ancienne, coïncidences et pandémies

Par Caroline Rodgers le 15 octobre, 2020

Quand on s’appelle Les Barocudas, on ne peut pas se contenter de faire les choses comme tout le monde. Avec La Peste, son premier album sur ATMA Classique, le petit ensemble baroque montréalais propose un cadre historique précis pour sa musique
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.