DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

La 20e édition du Festival des orchestres de jeunes du Québec, c'est cette semaine!

Par Stéphanie Dupuis le 27 mars, 2018

AOJQ — l'Association des orchestres de jeunes du Québec
AOJQ (Photo courtoisie)

Tous les deux ans depuis 40 ans, le Festival des orchestres de jeunes du Québec offre la chance à de jeunes musiciens d’aborder de nouveaux répertoires sous la direction de chefs de renom. Entretien avec Jacques Clément, président de l’Association des orchestres de jeunes du Québec (AOJQ).

 

La fin de semaine de Pâques signifie dur labeur et défis pour les jeunes musiciens de l’AOJQ qui participeront à la 20e édition du Festival des orchestres de jeunes du Québec. Ils forment huit orchestres, constitués de musiciens de 12 à 24 ans, à se rejoindre à Laval cette année pour faire vibrer leurs instruments.

C’est le chef de l’Orchestre symphonique de Laval (OSL), Alain Trudel, qui œuvre à titre de porte-parole cette année. Lui-même un participant à l’événement à ses débuts comme instrumentiste, il s’agissait d’un choix évident pour l’organisation, avance Jacques Clément.

« Quand on l’a vécu, on sait ce que ça veut dire », pense ce dernier.

 

Le chef Alain Trudel dirige l'Orchestre Métropolitain dans le concert Imaginer l'Espagne, cette semaine.
Le chef Alain Trudel (Photo: courtoisie de l’Orchestre symphonique de Laval)

 

Ce qui ne représentait au départ que trois orchestres (Montréal, Joliette et Sherbrooke) à la fin des années 70 est devenu, 40 ans plus tard, huit ensembles qui participent à l’événement.

Un moment important pour les jeunes

Ce qui distingue le Festival de l’AOJQ des autres festivals d’orchestres, c’est l’esprit de collaboration entre les différentes organisations. L’événement offre l’occasion pour les musiciens de doubler leur ensemble pour tester de nouveaux répertoires.

« En unissant nos forces, ça nous donne accès à un répertoire plus large que les jeunes n’auraient pas l’occasion de pratiquer dans leur région », explique Jacques Clément.

Les huit petits orchestres en deviennent quatre grands, quelque chose « d’essentiel pour les jeunes », insiste le président.

 

AOJQ — l'Association des orchestres de jeunes du Québec
AOJQ (Photo courtoisie)

 

La réunion profite d’autant plus à ceux qui se sont démarqués tout au long de l’année dans les différents ensembles membres. Plusieurs bourses d’excellence seront distribuées, dont un fonds pour poursuivre aux études supérieures et une audition à l’Orchestre de la francophonie.

Venus des quatre coins de la province, c’est aussi une opportunité pour les artistes d’échanger et de se faire connaître sur le territoire.

« Quelqu’un qui joue du basson à Rimouski, il peut être tout seul. Au festival, ils peuvent être 6 ou 7 », relate le président de l’AOJQ.

Des chefs invités

En plus d’Alain Trudel, qui en addition de son rôle de porte-parole se prêtera aussi à la direction d’un des quatre ensembles, les musiciens seront dirigés par d’autres chefs de renommée internationale.

Pendant la fin de semaine, Patrick Baton, du Conservatoire royal de Liège, en Belgique, Julien Bénichou de la Towson University aux États-Unis et plusieurs autres ensembles, et Dina Gilbert, entre autres chef de l’Orchestre symphonique de l’Estuaire à Québec, conduiront chacun leur orchestre jumelé.

 

Dina Gilbert. (Photo: courtoisie)
Dina Gilbert. (Photo: courtoisie)

 

Alors que les vendredi et samedi sont réservés aux répétitions avec ces chefs qui s’illustrent à l’international, les soirées donnent lieu à des concerts des petits orchestres avec leur chef local à la salle André-Mathieu, à Laval.

Le dimanche, c’est la consécration du travail accompli pendant les trois jours de la réunion. Tous les orchestres jumelés se réunissent avec leur chef invité pour donner un concert à la Maison symphonique de Montréal.

 

« Quand on est 80 à la Maison symphonique, on peut faire de grandes choses »

– Jacques Clément

 

C’est également l’occasion, pour ces orchestres, d’échanger administrativement pour soutenir et maintenir ces ensembles qui apportent beaucoup à la relève musicale.

Le Festival des orchestres de jeunes du Québec s’activera les 30 et 31 mars prochains à 19 h 30 à la Salle André-Mathieu, et le 1er avril à 14 h à la Maison symphonique de Montréal.

 

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE? Lisez aussi: 

ACTUALITÉS | Une récompense internationale pour Alain Trudel et autres nouvelles en musique classique

ENTRETIEN | Alain Trudel : Laval, Toledo, Ottawa, Montréal

Stéphanie Dupuis

Lauréate du Prix Lizette-Gervais 2017 de la FPJQ dans la catégorie "multimédia", Stéphanie Dupuis détient un DESS en journalisme de l'Université de Montréal. Elle a été stagiaire et surnuméraire à La Presse à l'été 2017. Stéphanie a fait onze ans de piano classique. Elle est présentement étudiante à la maîtrise en communications à l'UQAM.

Stéphanie Dupuis

Lauréate du Prix Lizette-Gervais 2017 de la FPJQ dans la catégorie "multimédia", Stéphanie Dupuis détient un DESS en journalisme de l'Université de Montréal. Elle a été stagiaire et surnuméraire à La Presse à l'été 2017. Stéphanie a fait onze ans de piano classique. Elle est présentement étudiante à la maîtrise en communications à l'UQAM.
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

NOUVELLE | Yannick Nézet-Séguin et le Philadelphia Orchestra donnent un concert devant une salle vide

Par Caroline Rodgers le 12 mars, 2020

Comme c'est le cas à Montréal, partout en Europe et en Amérique du Nord, les concerts sont annulés par mesure de précaution contre la propagation du virus COVID-19. À Philadelphie, toutefois, on a décidé que la musique allait tout de même triompher.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

NOUVELLE | L'Orchestre Métropolitain annonce sa 40e saison: Mahler, Beethoven et autres concerts excitants

Par Caroline Rodgers le 12 mars, 2020

L’Orchestre Métropolitain vient d’annoncer la programmation de sa 40e saison. De grandes oeuvres de Mendelssohn, Brahms, Mahler et Sibelius seront à l’affiche, alors que pas moins de quatre femmes seront cheffes invitées au cours de la saison. Yannick Nézet-Séguin, pour sa part, dirigera notamment une intégrale des symphonies de Beethoven en juin.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

LISZT | Ma musique d'île déserte: les disques que j'écoute depuis le début du confinement

Par Caroline Rodgers le 24 mars, 2020

Entre nous, je préfère de loin la musique "vivante", c'est-à-dire les concerts, aux enregistrements. Je ne collectionne pas, comme d'autres, les CD. Dans mon minuscule studio, je n'ai pas d'espace pour les accumuler. Comme j'en ai reçu une quantité monstre depuis quelques années, j'avoue que j'ai fait cadeau de plusieurs d'entre eux. Il existe cependant des albums dont je ne me départirai jamais. Ce sont mes disques "à apporter sur une île déserte". Aujourd'hui, je ne suis pas sur une île déserte, mais dehors il y a le coronavirus. Voici les principaux disques que j'écoute en cette période de confinement.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.