DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

NOUVELLE | Jean-François Lapointe nommé directeur artistique de l'Opéra de Québec

Par Béatrice Cadrin le 17 octobre, 2019

Le baryton Jean-François Lapointe prendra la relève de Grégoire Legendre en tant que directeur artistique de l’Opéra de Québec.

Grand changement en vue à l’Opéra de Québec : Grégoire Legendre quitte la direction artistique de l’organisme, qu’il pilotait depuis 25 ans. Le président du conseil d’administration, M. Pierre A. Goulet, annonçait ce matin par voie de communiqué que c’est le baryton de renommée internationale Jean-François Lapointe qui lui succédera à partir de septembre 2020.

Grégoire Legendre a mené à bien de nombreuses réalisations d’envergure à l’Opéra de Québec, une des plus remarquables étant sans doute le succès du Festival d’opéra de Québec. Depuis sa mise sur pied en 2011, le Festival a présenté de nombreuses productions audacieuses, souvent dans des mises en scène de Robert Lepage, et inauguré des partenariats avec des compagnies d’opéra prestigieuses telles le Metropolitan Opera de New York.

L’engagement passionné de Grégoire Legendre lui a valu plusieurs récompenses : un Ruby Award du magazine Opera Canada (2016), l’Ordre du Canada (2015) pour sa contribution à l’essor de l’art lyrique au pays, ainsi qu’un prix Opus du Conseil québécois de la musique comme directeur artistique de l’année en 2012.

 

« Tout au long de ces 25 années, l’Opéra de Québec m’a apporté une multitude de moments inoubliables. J’espère qu’il en a été de même pour le public. Il sera bientôt temps de passer le flambeau, et je reconnais en Jean-François Lapointe la personne qui le portera avec fierté, compétence et une grande expérience. En décembre 2020, je prendrai donc une retraite bien méritée, après une période de transition de quatre mois à la direction générale. » – Grégoire Legendre

 

Jean-François Lapointe

Son successeur amène une réputation et une expérience à la hauteur de la tâche : Jean-François Lapointe mène depuis plusieurs années une carrière enviable sur les plus grandes scènes d’opéra. Il est reconnu comme un des meilleurs interprètes de Pelléas dans le Pelléas et Mélisande de Debussy, mais son profil Wikipedia chiffre le nombre de rôles qu’il aurait joués aux alentours de soixante.

Originaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Lapointe a été formé d’abord à l’Université Laval auprès de Louise André, avant de poursuivre sa formation aux États-Unis auprès de Martial Singher. Il a toujours maintenu un lien très fort avec le Québec, même à travers ses nombreux engagements européens, et se trouve à être de nouveau rattaché à son alma mater puisqu’il enseigne depuis quelques années à l’Université Laval. Le public de Québec avait d’ailleurs pu l’entendre dans le rôle-titre d’Eugène Onéguine, en 2011.

 

« Il ne fait nul doute que la connaissance profonde de Jean-François Lapointe du milieu opératique, son vaste réseau de contacts ainsi que son expérience en tant que gestionnaire seront des atouts précieux pour le futur de notre organisation. » – Pierre A. Goulet

 

Il s’est aussi forgé la main à la direction générale et artistique d’une maison d’opéra en assumant ces rôles auprès de la Société d’art lyrique du Royaume pendant plusieurs années.

 

« C’est avec enthousiasme que je me joins à l’équipe de l’Opéra de Québec. Pour moi, cette nomination constitue une suite logique dans l’évolution de mon parcours professionnel. J’ai toujours été impliqué au niveau de la production d’opéras, et je me suis toujours intéressé à l’administration des arts. Mon mandat s’inscrit ainsi dans un désir de continuité, et je suis honoré d’avoir l’occasion de poursuivre le travail remarquable effectué au fil des ans par Grégoire Legendre. » – Jean-François Lapointe

 

Notre première impression est que l’Opéra de Québec a trouvé un excellent successeur à Grégoire Legendre et nous sommes curieux de connaître les premiers projets du nouveau directeur artistique.

 

LIRE AUSSI :

 

RENCONTRE | Mado Lamotte : « Pourquoi j’aime l’opéra »

 

 

Béatrice Cadrin

Passionnée par l’orchestre symphonique et par la médiation de la musique, Béatrice est formée en interprétation musicale (alto et direction d’orchestre) au Conservatoire de musique de Québec, à l'Université Laval et à l'École supérieure de musique et de théâtre de Hanovre (Allemagne). Elle achève cette année une maîtrise en musicologie à l’Université de Montréal.

Béatrice Cadrin

Passionnée par l’orchestre symphonique et par la médiation de la musique, Béatrice est formée en interprétation musicale (alto et direction d’orchestre) au Conservatoire de musique de Québec, à l'Université Laval et à l'École supérieure de musique et de théâtre de Hanovre (Allemagne). Elle achève cette année une maîtrise en musicologie à l’Université de Montréal.
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

NOUVELLE | Le Festival de Lanaudière aura une édition "connectée" basée sur ses archives

Par Caroline Rodgers le 29 juin, 2020

Le Festival de Lanaudière, annulé cet été en raison de la pandémie de COVID-19, vient d'annoncer une édition virtuelle avec des artistes internationaux basée sur ses archives. En tout, quinze concerts qui ont marqué l'histoire du Festival seront présentés du 10 juillet au 9 août.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

NOUVELLE | L'Opéra de Montréal reporte ses deux productions automnales

Par Caroline Rodgers le 22 juin, 2020

Les contrecoups de la pandémie de COVID-19 commencent maintenant à s'étendre sur la saison musicale 2020-2021. L'Opéra de Montréal vient d'annoncer qu'il devait reporter ses productions de La Traviata et de Jenufa à la saison suivante. Les productions de l'hiver sont maintenues.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

DOSSIER | Le Concours de musique du Canada : poursuivre sa mission pendant une pandémie

Par Caroline Rodgers le 30 juin, 2020

Si tout s’était passé comme prévu, cette année, la finale du Concours de musique du Canada aurait eu lieu à Québec, en juin. Mais comme pour le reste de la planète aux prises avec une pandémie, les plans ont été bouleversés. Qu’à cela ne tienne : les organisateurs du CMC ont réussi à poursuivre sa mission pédagogique auprès de la relève musicale en innovant. Une réussite qui aura un impact durable sur les jeunes participants.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.