DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

IN MEMORIAM | Le grand Joseph Rouleau est décédé

Par Caroline Rodgers le 12 juillet, 2019

Joseph Rouleau en 2017, entouré de Laurence Haguenauer et de son épouse Renée Rouleau. (Photo : courtoisie)

Le monde musical est en deuil. Nous apprenons à l’instant de source sûre le décès du grand chanteur d’opéra Joseph Rouleau, une énorme perte pour le monde musical québécois et international. Un grand parmi les grands, Joseph Rouleau a reçu de multiples honneurs en reconnaissance de sa carrière impressionnante et de sa contribution au monde musical, notamment via les Jeunesses Musicales Canada et le Concours musical international de Montréal, qu’il avait cofondé avec feu André Bourbeau. Il avait d’ailleurs adressé à ce dernier une lettre très émouvante intitulée « C’est la fin d’une époque », reproduite ici. 

Natif de Matane, Joseph Rouleau est venu à Montréal à l’âge de 17 ans pour étudier au Collège Brébeuf, envisageant des études de droit. Il ignore encore qu’il a une voix de basse exceptionnelle qui l’amènera à chanter sur les plus grandes scènes d’opéra du monde, en particulier au Covent Garden et au Metropolitan Opera, aux côtés des Joan Sutherland et Luciano Pavarotti. Si sa carrière a été marquée par le rôle de Boris Godounov, il a interprété, à Covent Garden, pas moins de 49 rôles au cours de 1000 représentations.

 

 

Joseph Rouleau a aussi été le premier élève en chant du Conservatoire de musique de Montréal, fondé par Wilfrid Pelletier, à la suite d’une rencontre avec ce dernier, en 1949.

Hospitalisé il y a quelques jours, le chanteur était âgé de 90 ans. Au cours de la dernière année, il avait été très attristé par la perte de plusieurs amis chers, dont Mme Jacqueline Desmarais, André Bourbeau et Huguette Dubois. Il laisse dans le deuil son épouse Renée, leur famille, ses amis du milieu musical et le public du monde entier.

Hommages

Depuis le décès de Joseph Rouleau, les témoignages et les hommages publics affluent. Le ténor Marc Hervieux a publié un message sur sa page Facebook (extrait) :

« Salut mon Jos, merci pour tout, merci pour les chanteurs et chanteuses pour qui tu as tant donné et tracé le chemin. Merci pour ta passion et ton dévouement. Au moment d’écrire ces lignes, j’entends ta voix qui résonne comme pas une », ajoutant que lundi, le 15 juillet, à 20 h, Ici Musique diffuserait une émission spéciale sur Joseph Rouleau.

L’animateur et artiste Gregory Charles, propriétaire de la station Radio Classique, a déclaré:

« Je sors de scène et j’apprends le décès du très grand, du très très grand Joseph Rouleau. Alors là, on vient de perdre un géant. Si Maurice Richard nous a bien représenté dans le monde du sport, Joseph Rouleau a été notre ambassadeur dans le monde lyrique. Comme le Rocket, Monsieur Rouleau était un homme simple, juste, doué d’une voix unique et animé par un souffle inépuisable. A cause de lui, plusieurs de nos talents lyriques font des carrières internationales. Mais des comme lui, il ne s’en fait pas deux. »

Danièle LeBlanc, directrice générale et artistique des Jeunesses Musicales Canada:

« J’ai eu besoin de 24 heures. Notre cher Joseph, qui semblait invincible et qui allait toujours être parmi nous, est décédé hier matin à 90 ans, entouré des siens. Je suis sans voix…C’est le départ d’un ami, un mentor, une inspiration, un homme au cœur aussi gros et grand que cette belle vie qu’il aura menée. J’ai chanté avec lui, j’ai travaillé avec lui et surtout, j’ai partagé de nombreux moments d’une grande complicité. Je lui dois beaucoup. Sa route le mène vers d’autres lieux. »

Christiane LeBlanc, directrice artistique et générale du Concours musical international de Montréal, se souvient de lui dans ces mots :

 

« Il aura été pour nous à la fois un mentor, un ami, un collègue, un conseiller, un exemple, une idole, bref un ROC! Quelqu’un sur qui on pouvait toujours compter, qui ne décevait jamais, et qui, après avoir été une grande star du monde de l’art lyrique, a su avec humilité se mettre au service de tous les artistes et organismes québécois qui partageaient avec lui le souhait de faire vivre et rayonner la musique classique. Cette musique qui lui était si chère…Christiane LeBlanc

 

Jacques Marquis, aujourd’hui PDG du Concours Van Cliburn, aux États-Unis, et qui a longtemps travaillé à ses côtés aux JMC, témoigne:

« Mon Président, mon ami Joseph est parti… je me souviendrai de l’homme, de sa stature, de son humanité, de sa gentillesse, de son amour des JMC, du concours, de l’opéra, de la belle musique et, particulièrement, de ceux qui l’a font. Je me souviendrai également de son amour du tennis, du golf, du hockey, d’un ver de rouge ou d’un verre de scotch! Quel inspiration quotidienne a-t-il été pour moi et pour tant d’autres… Quel privilège de l’avoir côtoyé et de l’avoir aimé. »

 

Nous offrons nos condoléances les plus sincères à ses proches.

LIRE AUSSI:

 

NOUVELLE | « C’est la fin d’une époque »: Joseph Rouleau adresse une lettre d’adieu touchante à son ami André Bourbeau

 

 

 

 

 

 

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

CHOIX DE LA RÉDACTION | Concerts, récitals, opéras: ce qu'il faut voir et entendre du 12 au 18 août

Par Michel Joanny-Furtin le 12 août, 2019

Après des jours de canicule, l’été 2019 nous gratifie enfin de journées de beau temps qui donnent envie de vivre dehors. Et la musique classique fait de même en offrant des concerts extérieurs - souvent gratuits - dans toutes sortes de sites invitants. Profitons-en ! Voici nos Choix de la rédaction, du 12 au 18 août 2019.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

DOSSIER | Musique classique et orientation sexuelle: sous l'arc-en-ciel de la composition

Par Michel Joanny-Furtin le 7 août, 2019

La Musique a eu son nombre de créateurs « qui en sont… ». Petite revue - non exhaustive - des compositeurs "arc-en-ciel".
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

NOUVELLE | L'Ensemble contemporain de Montréal dévoile les quatre compositeurs gagnants de Génération 2020

Par Caroline Rodgers le 14 août, 2019

L'Ensemble contemporain de Montréal a dévoilé tout récemment les quatre compositeurs gagnants de son concours biennal de composition canadienne.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.