DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

LA RELÈVE | Nero and The Fall of Lehman Brothers: un opéra contemporain très baroque de BOP

Par Michel Joanny-Furtin le 9 juin, 2018

 

Affiche: Roman-F-Dubois
Affiche: Roman-F-Dubois

Dans l’histoire de l’opéra, le drame chanté reprenait légendes et mythologie pour mieux souligner la fatalité des drames humains. L’opéra moderne est devenu l’écho sociétal des drames actuels, mais ces fatalités sont désormais de la responsabilité des êtres humains eux-mêmes. Exit les dieux !

La compagnie BOP | Ballet-Opéra-Pantomime présente Nero and The Fall of Lehman Brothers, un opéra « fiscalo-baroque » de Jonathan Dawe, mis en scène par Maxime Genois, sous la direction musicale de Hubert Tanguay-Labrosse.

Pourquoi une œuvre aussi ardue… et aussi hardie ?

« Jonathan Dawe était mon prof d’analyse à Juilliard », rappelle Hubert Tanguay-Labrosse, le directeur musical de ce spectacle, et co-directeur artistique de la compagnie. J’avais vu la première en 2016 et j’étais intéressé de monter un projet éclaté comme celui-là ici avec BOP / Ballet-Opéra-Pantomime pour les 10 ans de cette crise financière. »

« Cette œuvre autorise la mise en place d’une instrumentation intéressante à développer, poursuit Hubert, avec des musiciens sur scène qui deviennent ainsi des acteurs dans la trame de l’opéra et de sa mise-en scène, avec une harpe, un piano, des percussions, trois vents (flûte, clarinette, hautbois), trois cuivres (trompette, trombone, tuba), et un quintette à cordes (2 violons, alto, contrebasse, violoncelle). »

Le palimpseste d’un opéra perdu

Selon le directeur musical, Jonathan Dawe s’inspire des musiques du passé, n’hésitant pas à emprunter autant à Handel qu’à Monteverdi.

« Cela donne une œuvre touffue avec beaucoup de références aux oeuvres baroques comme, entre autres, Agrippina (Handel) ou La Passion selon Saint-Jean (Bach)» auxquelles il ajoute, pour cette œuvre, « des techniques de composition contemporaine basées sur les variations chiffrées des cours boursiers de la crise économique », avancent les créateurs.

Bref, un opéra contemporain, pensé très baroque, où les récitatifs sont des textes presque surréalistes.

Le texte, parlons-en, parce qu’il est, en soi, toute une aventure!Tout d’abord, le livret se révèle un palimpseste d’un opéra perdu (la partition, dans ce cas) de Handel, Nero, dont on n’a retrouvé que le livret. À partir de l’histoire de l’incendie de Rome en 67 après J.-C. et de la chute de Sénèque, Jonathan Dawe a mis en parallèle le krach boursier de 2008 en suivant le sacrifice de la banque d’investissements Lehman Brothers sur l’autel du capitalisme. Voilà bien une approche pour le moins originale qui mérite le détour.

Le texte assemble donc, avec humour, un écrit classique étoffé de coupures de journaux et d’extraits des audiences du Sénat américain lorsqu’il a demandé des comptes aux artisans de cette catastrophe budgétaire. Une catastrophe orchestrée par des êtres humains qui se croyaient des dieux…

La chute inexorable

Toujours dans l’idée d’un concept en miroir entre notre actualité et la tragédie antique, « la finale en palindrome reprend symboliquement le même chemin en sens inverse pour tenter de comprendre où le grain de sable s’est instillé, entraînant dans la chute un ensemble bien huilé où tous les acteurs, Néron, Lehman, « traders », Sénat, sont parallèlement responsables d’avoir laissé aller… » affirme Hubert Tanguay-Labrosse.

Comédien formé au Conservatoire d’art dramatique de Montréal, le réalisateur et metteur en scène Maxime Genois a imaginé comme décor des cubicules de travail, très réalistes, avec photocopieuses et agrafeuses qui rappellent les marchés boursiers de Wall Street.

« Tous les musiciens sont impliqués dans cet espace scénique. 21 jeunes interprètes canadiens et américains, chanteurs et instrumentistes joueront devant des écrans d’ordinateur en complet-veston. »

“Nero and The Fall of Lehman Brothers”, un opéra fiscalo-baroque de Jonathan Dawe par la compagnie BOP | Ballet-Opéra-Pantomime présenté – en première montréalaise – du 14 au 16 juin à 20h et le dimanche 17 juin à 16h, à la salle Guillet de l’église Notre-Dame-du-Saint-Rosaire (800, rue du Rosaire) à Montréal.

 

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE? Lisez aussi:

CHOIX DE LA RÉDACTION | Huit concerts remarquables à mettre à votre agenda cette semaine

 

 

 

 

NE RATEZ PLUS NOS ARTICLES. ABONNEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE.

Michel Joanny-Furtin

Michel Joanny-Furtin

Collaborateur chez Ludwig van Montréal
Journaliste et chroniqueur, cet ancien travailleur social passionné d’art lyrique et de musique classique, mais aussi contemporaine, a commencé comme attaché de presse de jeunes compagnies lyriques et théâtrales tout en poussant quelques improbables contre-uts dans un chœur d’hommes.
Avant de verser dans le journalisme culturel et social local au Québec depuis quelques années, dont une à la SMCQ, cet animateur radio a également produit "Opér’Apéritif" sur les ondes de Radio-Dreyeckland en Alsace puis de CIBL à Montréal pendant quelques années. Comme quoi, entre le micro et la plume, Michel Joanny-Furtin prend toujours… des notes !
Michel Joanny-Furtin
Michel Joanny-Furtin

Michel Joanny-Furtin

Collaborateur chez Ludwig van Montréal
Journaliste et chroniqueur, cet ancien travailleur social passionné d’art lyrique et de musique classique, mais aussi contemporaine, a commencé comme attaché de presse de jeunes compagnies lyriques et théâtrales tout en poussant quelques improbables contre-uts dans un chœur d’hommes.
Avant de verser dans le journalisme culturel et social local au Québec depuis quelques années, dont une à la SMCQ, cet animateur radio a également produit "Opér’Apéritif" sur les ondes de Radio-Dreyeckland en Alsace puis de CIBL à Montréal pendant quelques années. Comme quoi, entre le micro et la plume, Michel Joanny-Furtin prend toujours… des notes !
Michel Joanny-Furtin
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

MUSIQUE BAROQUE | La Passion selon saint Marc : imaginer le passé

Par Samuel Croteau le 4 avril, 2019

Pour les chrétiens, le Vendredi saint est un jour particulier. Deux jours avant la fête de Pâques, cette journée est consacrée au récit de l'arrestation, du procès et de la mise à mort de Jésus. Ce drame riche en symboles et en émotions a inspiré les artistes de toutes les époques.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

OPÉRA | Twenty-Seven: dans le salon de Gertrude Stein avec ses amis

Par Caroline Rodgers le 23 mars, 2019

L’opéra Twenty-Seven, de Ricky Ian Gordon et Royce Vavrek, prend l’affiche ce soir au Centaur pour six représentations par l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal. La production nous transporte dans le salon parisien de Gertrude Stein et de son amoureuse, Alice B. Toklas. Conversation avec le metteur en scène, Oriol Tomas.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.