NOUVELLE | L'Orchestre Métropolitain renoue avec ses grands concerts d'été

Par Béatrice Cadrin le 14 mai 2022

Après une pause due à la pandémie, l’Orchestre Métropolitain offre de nouveau au public montréalais un concert au pied du Mont Royal.

En 2019, l'Orchestre Métropolitain avait attiré 35 000 personnes au pied du mont Royal. (Photo: Marc-André Donato)
En 2019, le concert de l’Orchestre Métropolitain avait attiré 35 000 personnes au pied du mont Royal. (Photo: Marc-André Donato)

En cette journée où les masques tombent et le soleil plombe, on commence à songer avec anticipation aux activités de l’été. Les mélomanes peuvent dorénavant ajouter à leur calendrier les dates des concerts en plein air de l’Orchestre Métropolitain. L’orchestre renoue d’ailleurs avec son traditionnel concert au mont Royal, descendu depuis 2019 des hauteurs du mont jusqu’à son pied, dans l’espace le long de l’avenue du Parc.

Cet été, celui-ci aura lieu le mardi 2 août à 20h. Yannick Nézet-Séguin sera aux commandes de son orchestre dans des oeuvres d’Aïrat Ichmouratov, de Barbara Assiginaak et deux mouvements d’une symphonie de Louise Farrenc. Après ces découvertes, le programme clôturera avec la célébrissime Cinquième symphonie de Beethoven.

Concerts dans les parcs d’arrondissement

Certaines des oeuvres mentionnées ci-haut seront reprises lors de concerts dans des parcs de LaSalle (8 juillet), Rivière-des-Prairies (9 juillet) et Ahuntsic-Cartierville (13 juillet). À ces occasions, la Troisième symphonie de Louise Farrenc sera présentée au complet, conjointement avec la Cinquième de Beethoven. La cheffe montréalaise Mélanie Léonard dirigera l’orchestre.

Antoine Tamestit
Antoine Tamestit sera le soliste lors du concert Épopée romantique le 23 juillet à la salle de concert du Domaine Forget. (Photo: Julien Mignot)

Escapade au Domaine Forget

Avant d’offrir ces concerts aux mélomanes de la région du Grand Montréal, l’orchestre se sera transporté jusqu’au Domaine Forget le 23 juillet, où il partagera la scène pour la première fois avec le grand altiste français Antoine Tamestit. Celui-ci déploiera son ample sonorité dans deux pièces pour alto et orchestre du compositeur romantique Max Bruch, soit la Romance en fa majeur et le Kol Nidrei.

Le restant du programme est à l’avenant, côté romantisme : D’un matin de printemps, une oeuvre de la compositrice Lili Boulanger, et la Sixième symphonie de Tchaikovsky, nommée la Pathétique, viendront compléter la soirée intitulée Épopée romantique.

Ce concert viendra ponctuer le stage de direction d’orchestre de l’Académie du Domaine Forget. Un étudiant méritant, ayant reçu les enseignements de Yannick Nézet-Séguin au cours du stage, sera choisi pour prendre la baguette et diriger une oeuvre lors du concert de l’Orchestre Métropolitain.

POUR PLUS DE DÉTAILS

 

Inscrivez-vous à notre infolettre! La musique classique et l’opéra en 5 minutes, chaque jour  ICI

Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

LES NOUVELLES DU JOUR DANS VOS COURRIELS

company logo
Conditions d'utilisation & Politique de vie privée
© 2023, Museland Media, Inc., Tous droits réservés.