DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

COMMUNAUTÉ LvM | Le Stabat Mater d’Alessandro Scarlatti

Par Ludwig Van le 10 juin, 2021

Clavecin en concert présente le Stabat Mater de Scarlatti en webdiffusion du 10 au 24 juin 2021 (Photo: courtoisie)

Un message de Clavecin en concert

En guise d’événement bénéfice, Clavecin en concert présente le Stabat Mater d’Alessandro Scarlatti enregistré le 25 avril dernier à la chapelle Les Prêtres de Saint-Sulpice de Montréal (anciennement Chapelle du Grand Séminaire de Montréal).

Le concert, d’une quarantaine de minutes, est diffusé en primeur le 10 juin et disponible jusqu’au 24 juin au prix de 15 $. Les mélomanes sont aussi invités à faire un don au montant de leur choix. Un reçu officiel sera émis pour chaque don de 25 $ et plus. On accède au concert par le site clavecinenconcert.com.

Plusieurs compositeurs de différentes époques ont mis en musique le texte du Stabat Mater qui évoque la douleur de Marie, la mère du Christ, au moment de la crucifixion de son fils Jésus. « Debout, la Mère des douleurs, près de la croix, était en pleurs, quand son Fils pendait au bois. »

Le Stabat Mater d’Alessandro Scarlatti précède d’une douzaine d’années celui, bien connu, de Pergolèse. L’écrivaine et musicologue Sylvie Mamy décrit avec justesse cette oeuvre sacrée de Scarlatti. Le compositeur « délaisse le style sévère pour laisser place à l’effusion personnelle d’une mystique intime : solos et duos soupirent dans une liberté expressive totale. »

Commandé en 1723 par les Franciscains, pour être chanté les vendredis du Carême à l’église San Luigi in Palazzo à Naples, le Stabat Mater d’Alessandro Scarlatti est prévu pour deux voix hautes, chantées à l’époque par des castrats ou de jeunes garçons, deux violons et basse con-tinue.

On a avancé que si Scarlatti n’a pas recouru aux forces chorales, c’est à cause de la modestie des moyens dont disposaient ses commanditaires; on pourrait aussi invoquer le fait que l’œuvre ne s’inscrit pas dans le cadre d’une liturgie codifiée, mais sert plutôt à la piété privée d’une association pieuse, d’où la liberté pour le musicien de créer une œuvre de style moderne, comme le précise François Filiatrault dans les notes du concert.

Le Stabat Mater est interprétée par la soprano Magali Simard-Galdès, la mezzo-soprano Florence Bourget et l’ensemble Clavecin en concert composé des violonistes Tanya LaPerrière et Mélanie de Bonville, de la violoncelliste Amanda Keesmaat, de Sylvain Bergeron à l’archiluth et de Luc Beauséjour à l’orgue.

Un rendez-vous à ne pas manquer! Merci de votre générosité!

ACHETER UN BILLET

Inscrivez-vous à notre infolettre! La musique classique et l’opéra en 5 minutes, chaque jour  ICI 

Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

CRITIQUE | Concert d'ouverture de l'OSM: un premier concert déstabilisant et le début d'une nouvelle ère

Par Caroline Rodgers le 15 septembre, 2021

Rafael Payare dirigeait son premier concert de la saison 2021-2022 à la Maison symphonique, hier soir, ce que l'on peut qualifier de débuts officiels à titre de directeur musical de l'Orchestre symphonique de Montréal. Un concert qui laisse entrevoir, à n'en pas douter, une nouvelle ère sonore et esthétique. 
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

CRITIQUE | Concert anniversaire de la salle Bourgie: reflet d'une décennie exceptionnelle

Par Caroline Rodgers le 20 septembre, 2021

Si l'on voulait résumer cette première décennie de musique à la salle Bourgie en un seul mot, c'est bien sûr "qualité" qui viendrait tout de suite à l'esprit. Le concert inaugural de saison, soulignant aussi le 10e anniversaire de la salle, était à l'image de ces dix ans, avec Les Violons du Roy et les musiciens de l'OSM, sous la direction de leurs chefs respectifs. 
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

COMMUNAUTÉ MUSICALE | Josquin des Prés: un anniversaire avec le SMAM

Par François Filiatrault le 27 septembre, 2021

Il y a 500 ans, le 27 août 1521, à Condé-sur-l’Escaut, s’éteignait Josquin des Prés, un des plus grands noms de l’histoire de la musique. Le Studio de musique ancienne de Montréal ne pouvait manquer de lui rendre hommage, ce qu’il fera avec Josquin 500, le premier concert de sa nouvelle saison, le dimanche 3 octobre, 16 h, à l'église Saint-Léon de Westmount, sous la direction d'Andrew McAnerney. Au programme, six motets et la Missa L’Homme armé sexti toni. 
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.