ANNIVERSAIRE | L'OSM fête ses 85 ans!

Par Béatrice Cadrin le January 14, 2020

 

C’est le 14 janvier 1935 à l’Auditorium Le Plateau qu’a retenti le premier cri des Concerts symphoniques de Montréal, accueilli, comme pour toute naissance attendue, « dans un climat d’euphorie ». Sous la direction de Wilfrid Pelletier, rapidement nommé directeur musical, l’ensemble a développé des projets innovateurs, par exemple la création de concerts jeunesse, l’établissement du Prix Archambault, qu’on connaît aujourd’hui sous le nom de Concours OSM, et un concours de composition.

Certains lecteurs se souviendront peut-être de l’époque où on pouvait payer 1 $ pour entendre les concerts de l’orchestre au Forum. Les temps ont changé! La Salle Wilfrid-Pelletier, considérée exceptionnelle à l’époque de sa construction en 1963, a fait place depuis 2011 à la Maison symphonique. L’orchestre continue cependant de sortir pour se rapprocher de son public, notamment avec la Virée classique, qui comprend le toujours très couru et grandiose Concert sur l’Esplanade.

De grandes tournées ont marqué l’histoire de l’orchestre. La première a eu lieu en 1962 et l’a mené en URSS, en Autriche et en France. En 1970, il oue à l’Expo70 au Japon. Des tournées en son propre pays sont aussi notables : l’orchestre a visité deux fois le Grand Nord canadien, en 2008 et en 2018, la plus récente ayant fait l’objet du récent documentaire Chaakapesh.

Le parcours de l’OSM a aussi été marqué d’épreuves : crises financières et grèves ne lui ont pas été épargnées. Grâce au travail acharné de sa direction, de la loyauté de ses joueurs et du soutien du public, l’ensemble est toujours reparti du bon pied, cheminant vers de prochains climax artistiques, dans un parcours en crescendo.

À 85 ans, l’orchestre est riche d’expériences et d’acquis multiples. Pelletier, Markevitch, Klemperer, Mehta, Decker, Dutoit, Lacombe, Nagano…les plus grands chefs se sont succédé à son pupitre, en tant que directeurs musicaux ou chefs invités. Sous leurs baguettes, l’orchestre a produit de nombreux enregistrements primés. En cette dernière saison de l’ère Nagano, les paris sont toujours ouverts quant à l’identité de son ou sa successeur(e).

C’est avec la musique de Schubert et de Rossini que l’orchestre souligne cette soirée d’anniversaire, en conviant le public au concert « La Vienne de Rossini et Schubert » à la Maison symphonique, donné dans le cadre de son Festival Schubert. DÉTAILS

 

LIRE AUSSI :

 

https://www.ludwig-van.com/montreal/2020/01/13/choix-de-la-redaction-6/

Partager cet article

ANNIVERSAIRE | L’OSM fête ses 85 ans!

 

C’est le 14 janvier 1935 à l’Auditorium Le Plateau qu’a retenti le premier cri des Concerts symphoniques de Montréal, accueilli, comme pour toute naissance attendue, « dans un climat d’euphorie ». Sous la direction de Wilfrid Pelletier, rapidement nommé directeur musical, l’ensemble a développé des projets innovateurs, par exemple la création de concerts jeunesse, l’établissement du Prix Archambault, qu’on connaît aujourd’hui sous le nom de Concours OSM, et un concours de composition.

Certains lecteurs se souviendront peut-être de l’époque où on pouvait payer 1 $ pour entendre les concerts de l’orchestre au Forum. Les temps ont changé! La Salle Wilfrid-Pelletier, considérée exceptionnelle à l’époque de sa construction en 1963, a fait place depuis 2011 à la Maison symphonique. L’orchestre continue cependant de sortir pour se rapprocher de son public, notamment avec la Virée classique, qui comprend le toujours très couru et grandiose Concert sur l’Esplanade.

De grandes tournées ont marqué l’histoire de l’orchestre. La première a eu lieu en 1962 et l’a mené en URSS, en Autriche et en France. En 1970, il oue à l’Expo70 au Japon. Des tournées en son propre pays sont aussi notables : l’orchestre a visité deux fois le Grand Nord canadien, en 2008 et en 2018, la plus récente ayant fait l’objet du récent documentaire Chaakapesh.

Le parcours de l’OSM a aussi été marqué d’épreuves : crises financières et grèves ne lui ont pas été épargnées. Grâce au travail acharné de sa direction, de la loyauté de ses joueurs et du soutien du public, l’ensemble est toujours reparti du bon pied, cheminant vers de prochains climax artistiques, dans un parcours en crescendo.

À 85 ans, l’orchestre est riche d’expériences et d’acquis multiples. Pelletier, Markevitch, Klemperer, Mehta, Decker, Dutoit, Lacombe, Nagano…les plus grands chefs se sont succédé à son pupitre, en tant que directeurs musicaux ou chefs invités. Sous leurs baguettes, l’orchestre a produit de nombreux enregistrements primés. En cette dernière saison de l’ère Nagano, les paris sont toujours ouverts quant à l’identité de son ou sa successeur(e).

C’est avec la musique de Schubert et de Rossini que l’orchestre souligne cette soirée d’anniversaire, en conviant le public au concert « La Vienne de Rossini et Schubert » à la Maison symphonique, donné dans le cadre de son Festival Schubert. DÉTAILS

 

LIRE AUSSI :

 

https://www.ludwig-van.com/montreal/2020/01/13/choix-de-la-redaction-6/

comments powered by Disqus

LES NOUVELLES DU JOUR DANS VOS COURRIELS

company logo
Conditions d'utilisation & Politique de vie privée
© 2022, Museland Media, Inc., Tous droits réservés.