DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

CRITIQUE | Concert de Noël de l'OSM: grande classe, sobriété et bon goût

Par Caroline Rodgers le 18 décembre, 2019

Concert de Noël de l'OSM, 17 décembre 2019, Maison symphonique de Montréal. (Photo: Antoine Saito, Orchestre symphonique de Montréal)
Concert de Noël de l’OSM, 17 décembre 2019, Maison symphonique de Montréal. (Photo: Antoine Saito, Orchestre symphonique de Montréal)

L’Orchestre symphonique de Montréal présentait hier son concert de Noël, qui est repris ce soir et demain à la Maison symphonique, sous la direction de Jacques Lacombe. Un événement très classe, bien mené, au répertoire choisi avec goût et sans artifices superflus. On en est ressorti avec au cœur une forme d’apaisement. Critique.

Si l’atmosphère magique et bon enfant des spectacles avec Fred Pellerin est unique, on ne déteste pas non plus des concerts de Noël à la facture plus classique et sans artifices. On aurait toutefois aimé retrouver l’immense boule de Noël, ou globe, qui surplombe la salle dans les mises en scène de René-Richard Cyr. On se contentera, cette année, de beaux éclairages, de quelques monticules de cadeaux de part et d’autre de la scène, et d’une pyramide de poinsettias.

Les Petits chanteurs du Mont-Royal sont de la partie et leur présence contribue à apporter un côté grandiose au concert. Leur prestation est impeccable. Après tous les périls que ce chœur a subis dans la dernière année, il est particulièrement réjouissant de les retrouver avec l’OSM à la Maison symphonique. Une sorte de baume réconfortant après un risque réel d’anéantissement de cette institution montréalaise si chère à nos cœurs. Tout est bien qui finit bien.

Jacques Lacombe nous adresse un mot de bienvenu en début de concert. Les solistes, Marie-Nicole Lemieux, la soprano Nicole Car et son conjoint, le baryton Étienne Dupuis, sont détendus, confiants et tous en voix.

Le programme ratisse large, avec des pièces orchestrales (extraits de Casse-Noisette de Tchaïkovski et Les patineurs, de Waldteufel), des chants de Noël en anglais, français et italien d’époques et d’origines variées, ainsi que quelques airs traditionnels du Jour de l’an pour conclure. Jean-Willy Kunz apporte une belle contribution à l’orgue dans plusieurs pièces.

J’ai particulièrement aimé le Petit Papa Noël de Marie-Nicole Lemieux, tout en grâce et en douceur, et le duo Lemieux-Car dans Abendsegen (Prière du soir), extrait de Hänsel et Gretel. Leurs voix se fondent à merveille et le résultat est particulièrement émouvant.

Marie-Nicole Lemieux nous invite à chanter avec elle dans Petit Papa Noël, mais personne n’ose, car sa voix est bien trop belle pour qu’on y mêle la nôtre. Une partie de l’assemblée s’y risquera seulement pour les dernières phrases.

Étienne Dupuis interprète le Minuit Chrétien avec une voix puissante et contrôlée, mais peut-être un certain manque d’émotion, ou une volonté de faire sobre qui va trop loin.

La première partie se termine avec le Hallelujah du Messie de Haendel. Dans l’ensemble, la première partie du concert est toutefois un tantinet trop guindée.

 

Une partie du Jireh Gospel Choir, au concert de Noël de l'OSM, 17 décembre 2019. (Photo: Antoine Sairo, OSM)
Une partie du Jireh Gospel Choir, au concert de Noël de l’OSM, 17 décembre 2019. (Photo: Antoine Sairo, OSM)

Deuxième partie: on se décoince

C’est avec plaisir que l’on voit arriver, après l’entracte, le Jireh Gospel Choir, composé d’une quinzaine de chanteurs élégamment vêtus de noir et de blanc, qui prennent place devant l’orchestre pour un arrangement du Hallelujah du Messie de Haendel convenant à leur style. Enfin, un peu d’action. Dans Joy to the World, ils nous font carrément oublier l’OSM. La soliste, Priscilla Findlay, a une voix fantastique.

Leur prestation sera suivie d’un retour d’Étienne Dupuis dans un chaleureux « medley » d’airs américains: White Christmas, Silver Bells et Have yourself a Merry Little Christmas, entrecoupés du Bonhomme hiver, en  référence à Ginette Reno, que le chanteur raconte avoir entendue à la télévision quand il était petit, déclarant alors à ses parents que lui aussi pouvait chanter!

On aura droit à « la totale » pour la finale, soit C’est dans le temps du jour de l’an, de La Bolduc, avec tous les participants réunis. Juste avant, Jacques Lacombe s’adresse encore à l’auditoire:

« Quand j’étais enfant, il y avait beaucoup de musique dans ma famille dans le temps des fêtes, on jouait de l’accordéon, de la cuillère. Jamais je n’aurais imaginé qu’un jour, je dirigerais l’OSM à la Maison symphonique dans cette chanson de La Bolduc. Pour la prochaine année, j’espère qu’il sera possible à vous aussi de réaliser vos rêves les plus fous. »

On l’espère aussi, maestro.

L’OSM donnera l’Ouverture de l’Arlésienne en rappel, pièce qui, comme on le sait, reprend le fameux thème de la Marche des rois.

On peut résumer en disant que ce fut une soirée heureuse, un plaisir de Noël sans histoire, tout simplement de la belle musique qui nous a mis dans l’ambiance avec une prestation impeccable de l’OSM, habilement dirigé par Jacques Lacombe, qui ne déçoit jamais.

En un mot, un concert de Noël classique réussi.

Vous voulez y aller? Le même programme est présenté ce soir, 20 h, à la Maison symphonique, et demain soir, 19 décembre, 20 h, même endroit. DÉTAILS

Pour ceux qui ne peuvent se permettre d’y aller, bonne nouvelle: le concert a été capté par Radio-Canada. Il  sera webdiffusé en direct ce soir, à 20 h, sur ICIMusique.ca, radiodiffusé les 24 (22 h) sur ICI Première (95,1 FM) et 25 (20 h) sur ICI Musique (100,7) et ICI Musique Classique. De plus, il sera télédiffusé le 29 décembre à 20 h sur ICI Télé, et le 30 décembre, 20 h 30, sur ICI ARTV.

 

LIRE AUSSI:

 

LISZT | Douze films sur la musique classique à voir ou à revoir pendant le congé des Fêtes

 

 

 

 

 

 

 

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

EXCLUSIF | François Girard montera Lohengrin au Bolchoï et au Met

Par Mario Cloutier le 20 décembre, 2019

Le cinéaste et metteur en scène montréalais François Girard est à la barre d’une nouvelle production de l’opéra de Wagner, Lohengrin, qui sera présentée au Bolchoï de Moscou en 2022 et au Metropolitan Opera de New York en 2023. Dans une entrevue accordée à LvM en marge de la sortie à Noël de son film Le chant des noms, le créateur s’est dit enthousiaste face à ce nouveau défi qui le rapproche d’un compositeur qu’il adore.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

DISQUES | Découvertes à saveurs internationales pour nourrir votre esprit curieux

Par Christophe Rodriguez le 7 janvier, 2020

 
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

LISZT | Noël à l'opéra: 16 oeuvres à découvrir, d'hier à aujourd'hui

Par Audrey Gauthier le 24 décembre, 2019

Si vous aimez l’opéra et que vous êtes dans l’euphorie des fêtes de Noël, vous allez être gâtés car certains compositeurs ont pensé à les réunir dans certaines de leurs œuvres ! Voici un aperçu de quelques-unes d’entre elles
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.