DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

CRITIQUE | West Side Story avec l'OF aux Concerts populaires: un spectacle unique, et pour longtemps

Par Michel Joanny-Furtin le 26 juillet, 2019

Rose Naggar-Tremblay et Hugo Laporte étaient de la distribution de West Side Story, présenté par l'Orchestre de la Francophonie aux Concerts populaires, le 25 juillet 2019. (Photo: Michel Pinault)
Rose Naggar-Tremblay et Hugo Laporte étaient de la distribution de West Side Story, présenté par l’Orchestre de la Francophonie aux Concerts populaires, le 25 juillet 2019. (Photo: Michel Pinault)

C’est devant une salle quasi comble de 1400 spectateurs, hier soir, que le chef Jean-Philippe Tremblay a dirigé l’Orchestre de la Francophonie, dont il est le directeur artistique, lors d’une présentation de West Side Story en version concert au Centre Pierre-Charbonneau dans le cadre de la 55e édition des Concerts Populaires. Une soirée mémorable, mais aussi de découvertes.

Tout d’abord, une précision : la partition interprétée hier soir respectait scrupuleusement la partition originale de Léonard Bernstein composée en 1957 et reprise en 2012 à San Francisco.

Si certains spectateurs ont eu l’impression qu’on avait bousculé l’ordre des airs, c’est que le film produit en 1961 s’est inscrit dans les mémoires. Or, comme l’explique Alexis Pitkevicht, directeur général de l’Orchestre de la Francophonie:

« Pour les besoins du scénario de ce film, ils ont adapté l’ordre des pièces, de certaines scènes et mêmes certaines paroles. »

« Il fut très difficile d’obtenir les droits, rappelle-t-il, parce qu’une nouvelle production complète de la comédie musicale verra le jour à Broadway dans les prochaines années et qu’une seconde adaptation du film sera réalisée par Steven Spielberg en 2020. Il s’agit donc d’une dernière présentation publique avant la fermeture des droits pour un bon moment… », a conclu Alexis Pitkevicht avant de laisser la parole… aux instruments.

 

Anne-Marine Suire
Anne-Marine Suire interprétait Maria. (Photo: Michel Pinault)

Des valeurs sures de la scène lyrique

La voix ronde, chaude, bien ancrée du baryton Hugo Laporte a « assuré », autant dans le parlé que le chanté passant de l’un à l’autre sans embarras. Cet interprète inscrit peu à peu sa marque lyrique avec bonheur et un talent à suivre.

Parfaite pour le rôle de Maria, la douceur de la voix de soprano d’Anne-Marine Suire cache toute une puissance. Une voix à l’image du personnage d’une Maria douce, mais volontaire et résiliente face au malheur. Une autre découverte ce soir-là…

Le timbre et la voix de la mezzo-soprano Rose Naggar-Tremblay m’évoquent un arbre splendide : une voix à la fois très enracinée et solide dont les aigües se déploient et s’envolent dans la canopée. Et c’est bien heureux car la carrière Rose Naggar-Tremblay s’installe peu à peu et chacun saura apprécier son talent dans de futures productions.

On retiendra le « Maria » interprétée comme une vraie prière par le ténor Jean-Michel Richer avec toute la douceur mais aussi la puissance de sa voix. Même si elle a connu un début plus fragile, juste le temps d’en ajuster la puissance à une salle… et ses micros.

Eh oui, il en fallait car le Centre Pierre-Charbonneau, on le sait, n’a pas, avec ses plafonds en structure plane et métallique, l’acoustique d’un auditorium. Mais cela n’a pas gâché notre plaisir tant la partition est riche de passions et d’émotions.

Il ne faudrait pas oublier le plus qu’honorable travail proposé par les 21 choristes, préparés par Martin Boucher, qui se sont prêtés au jeu et au chant, donnant avec prestance la réplique musicale (et parfois scénique) aux quatre solistes. Quelques belles voix, autant masculines que féminines, (notamment une soprano, deux mezzos un baryton et une basse) sortaient du lot et certains de leurs solos ont été très appréciés du public. Le chef de chœur n’a d’ailleurs pas manqué de les présenter à l’assistance afin que nous puissions acclamer leurs prestations pendant l’ovation debout à l’issue du concert.

 

Jean-Philippe Tremblay
Jean-Philippe Tremblay dirigeant l’Orchestre de la Francophonie pour West Side Story, 25 juillet 2019 au Centre Pierre-Charbonneau. (Photo: Michel Pinault)

La maestria du Maestro

Comme la plupart des œuvres lyriques, l’ouverture présente tous les thèmes musicaux des moments importants de l’œuvre, et comment une simple histoire d’amour et ses moments tendres peuvent se transformer en drame, passant du primesautier de la vie à la tension des rivalités, puis d’un dramatique combat à l’irréversibilité d’une tragédie, inspirée du Roméo et Juliette de Shakespeare.

Un jazz pur et dur nourri par moments de rythmes originels africains presque sauvages. Une écoute tout à fait roborative, toujours aussi actuelle avec le regard et l’oreille de 2019 : ces structurations mélodiques composées dans les années ‘50 annoncent la musique contemporaine, et cette composition fortement expressive de Leonard Bernstein laisse la part belle, surtout dans les temps forts, à l’orchestre.

 

Musiciens de l'Orchestre de la Francophonie. (Photo: Michel Pinault)
Musiciens de l’Orchestre de la Francophonie. (Photo: Michel Pinault)

Un vrai bonheur car rares sont les partitions qui sollicitent ainsi et autant tous les pupitres : percussions, cuivres et bois, petites et grandes cordes, apportant à part égale chacun à leur tour les sonorités nécessaires à la dramaturgie.

« La partition est si complexe que nous avons ajouté un percussionniste », confie Alexis Pitkevicht. Il est vrai que l’évocation sonore des émotions conflictuelles et des rixes était particulièrement travaillée.

Chapeau donc à Jean Philippe Tremblay pour cette direction précise, ciselée même, avec un orchestre de jeunes très investis et rigoureux, « utilisés » à leur meilleur !

L'Orchestre de la Francophonie au Centre Pierre-Charbonneau, 25 juillet 2019. (Photo: Michel Pinault)
L’Orchestre de la Francophonie au Centre Pierre-Charbonneau, 25 juillet 2019. (Photo: Michel Pinault)

« Venus de toute la Francophonie pour suivre des classes de maître pendant leur séjour, ce concert était une occasion unique pour ces 73 jeunes musiciens et 25 jeunes chanteur.ses de se présenter devant un public, et de se confronter à la scène »

Grâce à leur maestro, ces jeunes interprètes ont réellement brillé !

Bientôt aux Concerts populaires: 

« La Dolce Vita » avec Marc Hervieux le jeudi 1er août à 19h30, au Centre Pierre-Charbonneau

Prochain concert de l’Orchestre de la Francophonie : la « Symphonie No 6 en la majeur » d’Anton Bruckner, dirigée par Jean-Philippe Tremblay, le mercredi 14 août à 19h30 à la Maison Symphonique.

LIRE AUSSI:

 

NOUVELLES | Hugo Laporte fera ses débuts à La Scala après avoir remporté un prix spécial au Concours Hans Gabor Belvedere

 

 

 

Michel Joanny-Furtin

Michel Joanny-Furtin

Collaborateur chez Ludwig van Montréal
Journaliste et chroniqueur, cet ancien travailleur social passionné d’art lyrique et de musique classique, mais aussi contemporaine, a commencé comme attaché de presse de jeunes compagnies lyriques et théâtrales tout en poussant quelques improbables contre-uts dans un chœur d’hommes.
Avant de verser dans le journalisme culturel et social local au Québec depuis quelques années, dont une à la SMCQ, cet animateur radio a également produit "Opér’Apéritif" sur les ondes de Radio-Dreyeckland en Alsace puis de CIBL à Montréal pendant quelques années. Comme quoi, entre le micro et la plume, Michel Joanny-Furtin prend toujours… des notes !
Michel Joanny-Furtin
Michel Joanny-Furtin

Michel Joanny-Furtin

Collaborateur chez Ludwig van Montréal
Journaliste et chroniqueur, cet ancien travailleur social passionné d’art lyrique et de musique classique, mais aussi contemporaine, a commencé comme attaché de presse de jeunes compagnies lyriques et théâtrales tout en poussant quelques improbables contre-uts dans un chœur d’hommes.
Avant de verser dans le journalisme culturel et social local au Québec depuis quelques années, dont une à la SMCQ, cet animateur radio a également produit "Opér’Apéritif" sur les ondes de Radio-Dreyeckland en Alsace puis de CIBL à Montréal pendant quelques années. Comme quoi, entre le micro et la plume, Michel Joanny-Furtin prend toujours… des notes !
Michel Joanny-Furtin
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

DOSSIER | Alexandra Stréliski, révélation de l'ADISQ : regard sur une pianiste-compositrice

Par Thierry Clouette le 29 octobre, 2019

Son album Inscape compte des dizaines de millions d’écoute sur Spotify. Elle remplit des salles partout au pays et dans le monde et elle vient de recevoir les Félix d'auteure-compositrice et révélation de l’année au dernier gala de l’ADISQ. Qu’est-ce qui explique la fulgurante montée en popularité d’Alexandra Stréliski? Regard sur un phénomène.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

CRITIQUE | Lucia di Lammermoor : une distribution étincelante dans un écrin décevant

Par Caroline Rodgers le 10 novembre, 2019

La Lucia di Lammermoor présentée ces jours-ci à l'Opéra de Montréal nous sert une distribution fabuleuse dans une mise en scène et des décors sans intérêt que l'on s'efforce d'oublier pour se concentrer sur ces voix impressionnantes. La première avait lieu hier soir, 9 novembre, à la salle Wilfrid-Pelletier. Critique.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

CHOIX DE LA RÉDACTION | 10 concerts fabuleux à découvrir à Montréal cette semaine

Par Caroline Rodgers le 29 octobre, 2019

Envie de musique classique? Cette semaine, vous avez encore l'embarras du choix! Voici nos Choix de la rédaction, du 29 octobre au 3 novembre 2019.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.