DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

ENTRETIEN | Anne-Marie Dubois: le charme discret d'une pianiste engagée dans son art

Par Caroline Rodgers le 23 mars, 2019

Anne-Marie Dubois, pianiste. (Photo: Marie Daigneault)
Anne-Marie Dubois, pianiste. (Photo: Marie Daigneault)

S’il y a des artistes qui parlent fort et se font voir partout, d’autres préfèrent mener leur barque doucement, sans faire de vagues. C’est le cas de la pianiste Anne-Marie Dubois, qui donnera plusieurs récitals prochainement, dont le premier, ce soir, à l’église Christ Church dans le cadre de la série Oasis musicale.

Ce printemps, Chopin est dans l’air pour Anne-Marie Dubois, puisqu’en plus de son récital Passion Chopin de ce soir, elle participera à l’intégrale Chopin pour piano seul de la Maison de la musique de Sorel-Tracy, le week-end prochain, avec 18 autres pianistes.

« J’ai appris presque tout le répertoire courant de Chopin quand j’avais 22 ans, dit Anne-Marie Dubois. C’est une musique facile à aimer, qui me fait rêver, et c’est facile de mettre de l’amour là-dedans. C’est rempli d’amour. Les premiers disques que j’ai entendus, enfant, c’étaient les Études de Chopin. Ma mère avait reçu de son père un cahier de partitions souvenir paru en 1949 pour le 100e anniversaire de la mort de Chopin. J’ai potassé là-dedans dès que j’étais toute petite. L’été, je m’amusais à lire des pièces. À 22 ans, je répétais neuf heures par jour. J’avais appris tout Chopin la même année. »

Dans les années 1980 et 1990, la carrière d’Anne-Marie Dubois était plus occupée qu’aujourd’hui, avec une cinquantaine de concerts par an. En 2010, elle a souffert de tendinites et s’est vue obligée d’arrêter de jouer pendant trois ans. Loin de se laisser décourager, elle a persévéré et repris le piano malgré ces embûches. À présent, elle donne encore une quinzaine de concert chaque année.

« Cela me satisfait, dit-elle. Je répète entre deux et quatre heures par jour. »

Concerts spirituels

Toujours engagée dans son art et dans des projets qui lui tiennent à cœur, elle a développé une série de concerts « spirituels » commentés, où elle présente un répertoire de pièces reliées à des thèmes religieux, comme l’Alleluia de Franz Liszt. L’un des concerts s’intitule d’ailleurs François d’Assise, homme de lumière.

« Il y a un sujet par pièce, et le narrateur parle avant que je joue. Je développe musicalement ce qui est annoncé. »

La pianiste aime aussi enregistrer des vidéos de ses prestations. Sa chaîne YouTube en compte déjà 36, qui totalisent plus de 118 000 vues.

« J’ai aussi un projet de disque qui s’appelle Un Tour de France romantique, qui sera enregistré en novembre prochain avec Fidelio »

Pour son récital de ce soir, elle jouera notamment trois Valses, trois Nocturnes, trois Polonaises et l’Impromptu en fa dièse majeur op. 36. Cela fait beaucoup de musique, mais cette surdouée qui a commencé à jouer des mélodies d’une main à l’âge d’un an et donné son premier récital à quatre ans ne recule pas devant le travail.

« À Sorel-Tracy, je vais jouer encore plus de pièces, 92 minutes de musique en tout. De tous les pianistes invités, c’est moi qui joue le plus longtemps. En plus de mes répertoires solo, pianiste Richard Raymond m’a demandé de jouer avec lui le Rondo à deux pianos. C’est une pièce unique dans la production Chopin, et je l’avais déjà travaillée avec Marc-André Hamelin, pour le plaisir. Nous allons donc le jouer, Richard et moi, à Sorel-Tracy. »

Récital Passion Chopin, 23 mars, 16 h 30, église Christ Church de Montréal. PAGE FACEBOOK DE L’ÉVÉNEMENT 

Participation à l’intégrale Chopin pour piano seul de la Maison de la musique Sorel-Tracy, salle George-Codling, les 30 et 31 mars. DÉTAILS ET HORAIRE

Concert spirituel, 26 mai, 15 h, église Notre-Dame-de-la-Consolata, coin Jean-Talon et Papineau.

VOIR LA CHAÎNE YOUTUBE D’ANNE-MARIE DUBOIS

LIRE AUSSI:

EN 2019 | Une intégrale de Chopin avec 19 pianistes et 200 oeuvres en deux jours ce printemps

 

 

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

OPÉRA | Twenty-Seven: dans le salon de Gertrude Stein avec ses amis

Par Caroline Rodgers le 23 mars, 2019

L’opéra Twenty-Seven, de Ricky Ian Gordon et Royce Vavrek, prend l’affiche ce soir au Centaur pour six représentations par l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal. La production nous transporte dans le salon parisien de Gertrude Stein et de son amoureuse, Alice B. Toklas. Conversation avec le metteur en scène, Oriol Tomas.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

CRITIQUE | Stylus Phantasticus: de la musique pour les yeux, de la peinture pour les oreilles

Par Michel Joanny-Furtin le 3 avril, 2019

Le compositeur Jean Lesage aurait été peintre s’il n’avait pas été musicien.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

NOUVELLE | Saison 2019-2020 d'Arte Musica: Beethoven à l'honneur, 105 concerts et beaucoup de piano

Par Caroline Rodgers le 29 mars, 2019

C'était au tour d'Arte Musica de lancer sa saison 2019-2020, hier soir, dans cette salle Bourgie qui lui sert de résidence. Survol de la programmation qui soulignera le 250e anniversaire de naissance de Beethoven, poursuivra son intégrale des cantates de Bach et présentera des concerts très diversifiés avec des artistes d'ici et d'ailleurs.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.