DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

CONCERT | La 5e symphonie de Mahler Une œuvre phare présentée par l'Orchestre symphonique de McGill

Par Ludwig Van le 18 mars, 2019

 

Orchestre symphonique de McGill
Alexis Hauser, directeur artistique et chef
23 mars 2019 à 19 h 30
Église Saint-Jean-Baptiste
Billets : 15 $ / 20 $

Montréal, 18 mars 2019 – Pour clore de majestueuse façon sa saison 2018-2019, l’Orchestre symphonique de McGill retourne à la magnifique Église Saint-Jean-Baptiste pour interpréter la 5e symphonie de Mahler en do dièse mineur, le 23 mars 2019 à 19 h 30.

Se décrivant lui-même comme un compositeur d’été, Mahler a créé sa dramatique et monumentale 5e symphonie durant les mois d’été de 1901 et 1902 à son chalet à Maiernigg. Dirigée par Mahler lui-même, la symphonie a été créée il y a presque 115 ans à Cologne, en Allemagne.

En réaction cette prestation, il a écrit :

« Personne ne l’a comprise. J’aimerais pouvoir diriger la première représentation cinquante ans après ma mort » – Gustav Mahler

La symphonie est en trois parties et cinq mouvements. La première partie (qui comprend les mouvements un et deux) débute avec une mélodie de trompette qui se lit au même rythme que le motif d’ouverture évoqué dans la cinquième symphonie de Beethoven. Bien qu’elle débute en tant que marche funèbre, l’ambiance de la première partie évolue progressivement vers une rébellion et un triomphe.

La deuxième partie (qui inclut le troisième mouvement) est constituée d’un scherzo utilisant les rythmes de Ländler et de valse. Agissant comme un pivot d’humeur et de ton, le scherzo emmène la musique des ténèbres vers la lumière.

La troisième partie (qui comprend le quatrième et le cinquième mouvements) est sans doute la plus connue de l’oeuvre. Évoqué par certains comme une possible lettre d’amour à sa nouvelle épouse Alma, l’adagietto qui ouvre cette dernière partie met en lumière la section des cordes et la harpe, et a été rendu célèbre dans le film à succès de 1971, Mort à Venise.

Cet adagietto est immédiatement suivi du cinquième mouvement de forme rondo-finale, qui utilise des matériaux thématiques issus des mouvements précédents et qui se termine avec ce que The Guardian décrit comme « une finale pour mettre fin à toutes les finales ».

L’Orchestre symphonique de McGill est ravi de présenter cette œuvre phare. Le chef d’orchestre Alexis Hauser commente :

« L’une des œuvres les plus populaires de Mahler, la 5e symphonie en do dièse mineur est fréquemment jouée dans les salles de concert du monde entier. Sur le plan pédagogique, ce concert offre à nos étudiants une excellente occasion de répéter et de présenter des traits d’orchestre souvent inclus dans le répertoire d’audition standard devant leurs pairs, leurs professeurs et le public ».

Joignez-vous à l’Orchestre symphonique de McGill pour célébrer la fin de sa saison 2018-2019 avec la 5e symphonie de Mahler, le 23 mars prochain à l’Église Saint-Jean-Baptiste. Achetez vos billets ici.

Chaque année, l’Orchestre symphonique de McGill présente une sélection variée de musique orchestrale allant des classiques du début du 18e siècle aux compositeurs contemporains célébrés.

Dans le cadre de sa série régulière, l’orchestre collabore avec Opéra McGill, avec les lauréats des concours de concertos et les professeurs de l’École, et avec des artistes de renommée internationale.

Bien que la salle de prédilection de l’ensemble est la salle Pollack, l’orchestre s’est également produit à la Maison symphonique, à Koerner Hall et à Carnegie Hall.

L’Orchestre symphonique de McGill réside à l’École de musique Schulich de l’Université McGill. École reconnue comme l’une des principales écoles de musique en Amérique du Nord, elle incarne les normes internationales d’excellence en matière de formation professionnelle et de recherche. Elle compte plus de 850 étudiants, 240 membres du corps professoral et d’excellents programmes en interprétation, en recherche et en technologie.

 

Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

WEEK-END | Un hommage musico-théâtral à Albert Millaire et autres surprises classiques pour la Fête des Pères

Par Caroline Rodgers le 14 juin, 2019

Vous ne savez pas quoi faire ce week-end, ni quoi offrir à votre père dimanche? Pour les sorties classiques, il reste encore bien des concerts. Pour les cadeaux, voici quelques idées.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

SOUS LA LOUPE | Les Sonates pour violon et piano de Beethoven, selon James Ehnes

Par Caroline Rodgers le 7 juin, 2019

Le Festival de musique de chambre de Montréal commence aujourd'hui, sous le thème "Beethoven chez nous" et se déroulera jusqu'au 16 juin. Au cœur d'une programmation de très haut niveau, se trouve une occasion unique: celle d'entendre l'intégrale des Sonates pour violon et piano de Beethoven par le grand violoniste canadien James Ehnes.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

CRITIQUE | Première partie de la finale du CMIM : Bartok, Sibelius et Chostakovitch

Par Béatrice Cadrin le 5 juin, 2019

Pour la finale avec orchestre, le Concours musical international de Montréal se déplaçait hier à la Maison symphonique, où un public clairsemé a entendu trois concertos parmi les plus exigeants du répertoire.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.