DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

INVITÉE SPÉCIALE | Quatre questions à Lyne Fortin, en récital à Québec dimanche

Par Caroline Rodgers le 22 novembre, 2018

Lyne Fortin
Lyne Fortin donnera un récital pour les 60 ans du Concours de musique du Canada, ce dimanche. (Photo: courtoisie du CMC)

Lyne Fortin donnera un récital ce dimanche à la Cathédrale Holy Trinity, à Québec, dans le cadre des 60 ans du Concours de musique du Canada-Canimex, tandis que le pianiste Jean-Michel Dubé, gagnant du Tremplin du CMC 2017, assurera la première partie de l’événement. Nous avons posé quelques questions à la soprano, qui sera accompagnée au piano par Esther Gonthier.

Comment trouvez-vous les récitals, comparativement à des rôles opératiques? 

Dans une année, mes activités sont assez équilibrées entre les récitals et l’opéra. À l’opéra, l’attention du public est répartie sur toutes sortes d’éléments: les costumes, les décors, nos collègues, l’orchestre. En récital, toute l’attention est centrée sur nous. C’est plus de travail et c’est plus stressant dans la présentation elle-même, qui demande plus d’énergie car on n’a pas vraiment de pause. C’est aussi un contact plus intime avec le public.

 

Avez-vous déjà participé au Concours de musique du Canada, et qu’est-ce que cela vous a apporté? 

Oui, bien sûr, c’est pourquoi on m’a demandé d’être ambassadrice. Je l’ai fait dans les années 1980. J’étais alors à l’université. Quand j’ai commencé mes études de chant, j’arrivais de la campagne et je n’avais aucune idée de comment ça se passait, dans le monde lyrique. Je chantais parce que j’aimais cela, tout simplement, et je pensais que je faisais ça en attendant. Mes professeurs me disaient de m’inscrire à des concours car c’était logique de le faire. Le fait de gagner le CMC m’a donné une confiance. Je n’étais pas sûre de moi et à cette époque, j’étais impressionnée par mon environnement et je ne savais pas où me situer dans le monde musical. Je n’avais pas l’impression que j’avais ce qu’il fallait pour me démarquer. Je n’étais pas consciente de mon talent. Le fait de gagner m’a fait comprendre que peut-être, j’avais ma place et des possibilités de carrière.

Qu’allez-vous chanter dimanche?

Je fais un assortiment de compositeurs et de styles: mélodies française, musique russe, airs d’opéra et une chanson populaire, qui sera une surprise. On entendra du Puccini, Massenet, Korngold, Satie. J’ai fait un programme qui contient beaucoup d’opéra parce que ça reflète ma carrière. J’ai mis de la musique que j’aime. Les mélodies de Satie, j’adore ça, je les trouve hilarantes. À l’opéra, je meurs souvent. Ça fait du bien de chanter quelque chose qui met mon sens de l’humour de l’avant, une autre dimension d’interprétation qui vient du texte et qui suggère toute une mise en scène. Je partage le récital avec Jean-Michel Dubé, un autre gagnant du CMC, pour représenter différentes générations.

Quels sont vos autres projets actuellement? 

J’ai un concert de Noël avec la Sinfonia de Lanaudière le 16 décembre, je chante avec l’Orchestre symphonique de Sherbrooke le 3 février, et un Requiem de Verdi dans l’Ouest canadien au mois de mars. Cette année, je fais beaucoup de concerts avec orchestre.

Programme du récital de Lyne Fortin

Bach-Marnay-Magne : Cent mille chansons
Puccini, La Bohème : « Mi chiamano Mimì »
Korngold : Marietta’s Lied
Satie, Trois mélodies de 1916 : La Statue de bronze, Daphénéo, Le Chapelier
Cilea, Adriana Lecouvreur : « Io son l’umile ancella »
Rachmaninov, Romances, op. 4: O dolgo budu ya, Ne poi, krasavitsa
Rodrigo, Cuatro madrigales amatorios : Con que la lavaré, Vos me matastéis, De donde venis amore, De los Alamos vengo, madre
Puccini, Tosca: « Vissi d’arte »

 

Jean-Michel Dubé
Jean-Michel Dubé, pianiste. (Photo: courtoisie)

En première partie: Jean-Michel Dubé, pianiste

La première partie du récital sera assurée par le talentueux Jean-Michel Dubé, qui a remporté le Tremplin du CMC en 2017.

Originaire de la région de Portneuf, Jean-Michel Dubé est diplômé du Conservatoire de musique de Québec. Premier Prix 2017 au Tremplin du CMC, il a joué comme soliste avec de nombreux ensembles, et donné plusieurs récitals, plus particulièrement lors d’une récente tournée sous l’égide des Jeunesses Musicales Canada. Il a aussi enregistré l’intégrale des œuvres pour piano du compositeur québécois André Mathieu, pour Espace disque 21.

Programme du récital de Jean-Michel Dubé

Beethoven : Sonate op. 53 ‘Waldstein’ en do majeur (1er mvt)
Brahms : Intermezzo op. 117, no 2 en si bémol mineur
Scriabine : Étude op. 8, no 12 en ré dièse mineur
Mathieu : Prélude no 5, Prélude romantique; Printemps canadien
Liszt, Années de pèlerinage I (Suisse), S. 160: no 6 Vallée d’Obermann

Le dimanche 25 novembre 2018, 14 h, Cathédrale Holy Trinity, 31 rue des Jardins, Québec, G1R 3Y9 / Louis Dallaire, maître de cérémonie

ACHETER DES BILLETS

LIRE AUSSI:

DOSSIER | Vous croyez être incapable de chanter? La science vous donne tort.

 

 

 

 

 

 

 

 

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

REVIEW | Mahler a welcome gift from Yannick and the OM

Par Arthur Kaptainis le 22 décembre, 2018

Add this to the list of honours earned lately by the Orchestre Métropolitain: The Ebenezer Scrooge Award for the least Christmassy concert ever given by a symphony orchestra four days before Christmas.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

EN 2019 | Une intégrale de Chopin avec 19 pianistes et 200 oeuvres en deux jours ce printemps

Par Caroline Rodgers le 3 janvier, 2019

Après son événement Beethoven 32 présenté en février 2018, la Maison de la musique de Sorel-Tracy récidive avec un nouveau projet : une intégrale de Chopin.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

BILAN DE FIN D'ANNÉE | Les avez-vous lus? 10 articles captivants que vous avez peut-être ratés en 2018

Par Caroline Rodgers le 26 décembre, 2018

L'année s'achève et c'est l'heure des bilans! Chez Ludwig van Montréal, on sait au moins une chose: on a travaillé fort. La preuve: grâce à a contribution de nos talentueux collaborateurs, que j'en profite pour remercier, nous avons publié près de 400 articles! En voici 10, parmi nos meilleurs, que vous n'avez peut-être pas lus!
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.