DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

OPÉRA | 10 questions sur le Ring de Wagner par un sceptique de l'opéra

Par Caroline Rodgers le 19 octobre, 2018

Scène de la production de Das Rheingold du Minnesota Opera. (Crédit: Cory Weaver)
Scène de la production de Das Rheingold du Minnesota Opera. L’Or du Rhin est la première partie du Ring de Wagner. (Crédit: Cory Weaver)

 

L’Opéra de Montréal présentera pour la première fois une mise en scène de Das Rheingold, ou L’Or du Rhin, prologue de la mythique Tétralogie du « Ring » de Richard Wagner, du 10 au 17 novembre à la Place des Arts. Vous êtes sceptique ou hésitant à y aller? Les réponses à ces questions devaient vous éclairer.

Q- Qu’est-ce que le Ring, et pourquoi ça devrait m’intéresser?

R– Le « Ring » est le terme couramment utilisé pour désigner le cycle d’opéras Der Ring des Nibelungen, en français L’Anneau des Nibelung, que l’Allemand Richard Wagner a mis trente ans à composer. Il se divise en quatre parties : L’Or du Rhin, La Walkyrie, Siegfried et Le Crépuscule des Dieux. Grand chef-d’œuvre de la musique, il est à voir et à entendre au moins une fois dans sa vie, car c’est une expérience unique qui comprend tous les ingrédients d’une saga digne de ce nom : amour, famille, dieux, nains, géants, luttes de pouvoir…et un anneau magique objet de convoitise! Cela ne vous rappelle-t-il pas quelque chose?

 

Wagner a-t-il influencé J.R.R. Tolkien pour sa trilogie du Seigneur des Anneaux? (Photo: licence Creative Commons)
Wagner a-t-il influencé J.R.R. Tolkien pour sa trilogie du Seigneur des Anneaux? (Photo: licence Creative Commons)

Q- Le Ring, l’Anneau…y aurait-il un rapport entre la Tétralogie de Wagner et la trilogie du Seigneur des Anneaux?

R- Absolument. Les deux oeuvres ont des éléments en commun, le principal étant un anneau conférant des pouvoirs. Richard Wagner et John R.R. Tolkien ont tous les deux puisé leur inspiration dans les légendes et mythologies nordiques et germaniques, pour en arriver à des histoires complètement différentes. La Chanson des Nibelungen, une épopée médiévale, l’Edda poétique, un ensemble de poèmes scandinaves, et la Volsunga saga, des récits apparentés, furent leurs sources principales. Certains critiques prétendent que le Ring de Wagner a influencé Tolkien. Toutefois, ce dernier niait catégoriquement cette affirmation. Un autre sujet de débats…

 

 

Les "Wagnerites" ont parfois l'air d'une secte...(Photo: Richard Desmarais, Design Pics Inc)
Certains amoureux du Ring de Wagner donnent parfois l’impression que leur passion est une véritable religion. (Photo: Richard Desmarais)

Q-Mais pourquoi les amoureux du Ring sont-ils aussi « maniaques » ? On dirait presque une secte!

R-La passion pour le Ring remonte aussi loin que sa création. Les raisons du culte qu’on lui voue sont nombreuses, mais la beauté sublime de sa musique est sûrement la première! De plus, l’ampleur colossale de la Tétralogie (en tout, 15 heures de musique) fait qu’une vie entière ne suffit pas à en saisir la profondeur. Il faut y retourner plusieurs fois, chaque nouvelle écoute suscitant de nouvelles découvertes. Finalement, la richesse et la complexité du livret – écrit par le compositeur lui-même – fait que l’on peut avoir plusieurs niveaux de compréhension, provoquant des débats sans fin sur ses aspects historiques, symboliques, philosophiques, politiques et mêmes psychanalytiques. Finalement, le Ring a donné lieu à une littérature si abondante que l’on peut sans cesse alimenter sa passion en lisant de nouveaux livres à son sujet.

 

 

Q- Qu’y a-t-il de si extraordinaire dans la musique de Wagner pour qu’on la dise « grandiose » ou « sublime? »

R-Cette question a fait l’objet de centaines de livres, mais pour résumer, l’une des caractéristiques principales de la musique de Wagner est l’utilisation des leitmotive. Ces thèmes musicaux récurrents tout au long de ses opéras sont associés soit à des personnages, des objets ou des émotions. Au lieu de simplement les répéter, Wagner les transforme et les développe sans cesse dans une multitude de configurations. Au total, la Tétralogie comprend 91 leitmotive.

 

Q-Au fait, c’est quoi, une Tétralogie?

R- Ce terme, qui vient du théâtre grec, désigne tout simplement un ensemble de quatre pièces. La Tétralogie de Wagner comprend quatre opéras, mais les initiés parlent plutôt d’un « prologue » (L’Or du Rhin, présenté du 10 au 17 novembre à l’Opéra de Montréal) et de « trois journées », tel que l’indique le titre exact original du cycle.

 

Richard Wagner, 1868. (Photo: licence Creative Commons)

Q-Mais pourquoi le Ring dure-t-il quinze heures? Ce n’est pas un peu exagéré?

R- Avec ses opéras, Richard Wagner a voulu réaliser ce qu’il appelait « l’art total », soit la fusion parfaite des différentes formes d’art : musique, théâtre, arts visuels, poésie. Pour servir ses idéaux artistiques en plus de déployer l’intrigue complexe – qu’il a écrite lui-même – et rendre justice à sa musique, ce compositeur de génie ne pouvait faire autrement que d’aller vers la démesure.

 

 

Das Rheingold - L'Or du Rhin sera à l'affiche à l'Opéra de Montréal du 10 au 17 novembre 2018. (Image: fournie par l'Opéra de Montréal)
Das Rheingold – L’Or du Rhin sera à l’affiche à l’Opéra de Montréal du 10 au 17 novembre 2018. (Image: fournie par l’Opéra de Montréal)

Q-Combien de temps dure L’Or du Rhin?

R-Plus court des « épisodes » de la Tétralogie, L’Or du Rhin dure 2 h 30, sans entracte, la même longueur que bien des films, et plus court que de nombreux opéras.

 

 

Q-Faut-il déjà connaître l’opéra et la musique classique pour apprécier le Ring de Wagner?

R-Pas nécessairement, car dans un opéra, il y a une foule de choses que l’on peut apprécier sans être un connaisseur. En y allant avec ouverture, on peut tout à fait passer une belle soirée en appréciant les différents aspects de la production : musique, décors, costumes, voix des chanteurs et ambiance. Il peut être utile de connaître les grandes lignes de l’intrigue avant, pour mieux suivre. Avec L’Or du Rhin, l’Opéra de Montréal présente une production audacieuse avec des décors et des costumes d’inspiration « steampunk », un peu comme ceux du film Mad Max.

 

Cette production du Minnesota Opera de Das Rheingold – L’Or du Rhin, première partie du Ring de Wagner, est reprise à Montréal en novembre. (Photo: Cory Weaver)

Q-Vous parlez de niveaux de lectures, avez-vous des exemples?

R-Pour de nombreux analystes, le Ring est une critique du capitalisme, du mercantilisme et de la Révolution industrielle. Wagner voyait ces développements modernes comme une menace à l’être humain et à sa nature profonde. Plus largement, le Ring est aussi une vaste métaphore de la société, avec ses torts et ses travers.

 

Alberich. (Illustration: Arthur Rackham, domaine public)
Le nain Alberich se servira du pouvoir de l’anneau forgé avec l’or du Rhin pour dominer son peuple. (Illustration: Arthur Rackham, domaine public)

Q-De quoi parle L’Or du Rhin?

R- L’histoire se déroule dans un monde habité par des dieux et autres créatures surnaturelles. L’Or du Rhin raconte, entre autres, la lutte pour un anneau magique forgé par le nain Alberich grâce à l’or qu’il a volé dans le Rhin, malgré les ondines qui y montaient la garde. Grâce à la puissance de l’anneau, il pourra asservir son peuple et amasser des trésors. Pendant ce temps, le dieu Wotan, qui vit dans un château avec sa femme Fricka, a fait un mauvais pacte avec deux géants. En échange de la construction du château, il devra leur donner sa sœur, Freia. Pour s’en sortir, il lui faudrait le trésor d’Alberich…

VOUS AIMERIEZ Y ALLER? L’Or du Rhin sera présenté les 10, 13, 15 et 17 novembre à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des arts. 

Lisez notre critique de L’Or du Rhin le 11 novembre dans la section critiques de Ludwig van Montréal.

Cet article a été commandité par l’Opéra de Montréal. Pour en savoir plus sur nos services de contenu, écrivez-nous à caroline@ludwig-van.com 

LIRE AUSSI:

DOSSIER | Vous croyez être incapable de chanter? La science vous donne tort.

 

 

 

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

OPÉRA | Twenty-Seven: dans le salon de Gertrude Stein avec ses amis

Par Caroline Rodgers le 23 mars, 2019

L’opéra Twenty-Seven, de Ricky Ian Gordon et Royce Vavrek, prend l’affiche ce soir au Centaur pour six représentations par l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal. La production nous transporte dans le salon parisien de Gertrude Stein et de son amoureuse, Alice B. Toklas. Conversation avec le metteur en scène, Oriol Tomas.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.