DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

CRITIQUE | Concours de musique du Canada-Canimex: la conclusion satisfaisante d'un 60e anniversaire

Par Caroline Rodgers le 10 juillet, 2018

Carter Johnson au Concert gala du Concours de musique du Canada (Crédit : Antoine Saito)
Carter Johnson au Concert gala du Concours de musique du Canada-Canimex 2018 (Crédit : Antoine Saito)

L’édition du 60e anniversaire du Concours de musique du Canada est déjà terminée, se concluant par un concert gala qui nous a permis d’entendre les principaux lauréats, hier soir à la Maison symphonique. Une soirée pleine de talent qui nous a permis de constater, encore une fois, l’importance de ce concours dans le développement des jeunes musiciens au Canada. Tour d’horizon des prestations des lauréats.

Le parterre de la Maison symphonique était plein aux trois quarts, et le public enthousiaste et admiratif envers ces espoirs de la musique classique. Après les inévitables discours, remerciements et la remise des prix, nous avons eu droit à un concert satisfaisant. Soulignons le bon travail du chef Nicolas Ellis à la direction de l’Orchestre Métropolitain. Se montrant visiblement très attentif aux solistes, il leur apporte tout le soutien et la confiance dont ils ont besoin pour vivre positivement cette grande expérience.

 

Concert gala du Concours de musique du Canada (Crédit : Antoine Saito)
Maya Budzinski, Concert gala du Concours de musique du Canada 2018 (Crédit : Antoine Saito)

La jeune Maya Budzinski, 14 ans, d’Edmonton, présente le premier mouvement du Concerto de Sibelius. Qu’une adolescente puisse jouer ce monument à la perfection tiendrait du miracle, et de fait, quelques fausses notes se font entendre. Les nuances et l’expressivité semblent davantage provenir d’automatismes que d’une inspiration personnelle, mais il s’agit d’une étape normale dans l’apprentissage. On donne des pièces trop difficiles aux élèves pour qu’ils apprennent et repoussent leurs limites. Dans le cas présent, cela aura valu à la jeune Maya de remporter la première place à un concours, et elle progressera dans son interprétation d’un concerto qui représente le travail d’une vie.

 

Concert gala du Concours de musique du Canada (Crédit : Antoine Saito)
Lynette Israilian au Concert gala du Concours de musique du Canada 2018 (Crédit : Antoine Saito)

Lynette Israilian, 21 ans, de Montréal, joue le premier mouvement du Concerto de Tchaïkovski avec aplomb, de façon chantante et avec un phrasé impeccable. La cadence est assez réussie. Nous verrons bien, au cours des prochaines années, si elle saura dépasser le stade d’un premier prix de concours.

 

Concert gala du Concours de musique du Canada (Crédit : Antoine Saito)
Raymond Huang au Concert gala du Concours de musique du Canada 2018 (Crédit : Antoine Saito)

L’excellent pianiste Raymond Huang, 15 ans, d’Ontario s’avère le plus intéressant des lauréats, avec une interprétation sentie du premier mouvement du Concerto no 1 de Chopin. Il fait preuve d’un superbe toucher, d’une sensibilité musicale raffinée et on le sent présent et investi, à l’écoute de l’orchestre. Un talent très prometteur.

 

 

Carter Johnson au Concert gala du Concours de musique du Canada (Crédit : Antoine Saito)
Carter Johnson au Concert gala du Concours de musique du Canada-Canimex 2018 (Crédit : Antoine Saito)

Le lauréat du Tremplin, Carter Johnson, traverse le 3eme mouvement du difficile Concerto no 3 de Prokofiev avec une facilité déconcertante. On mentirait en disant que son interprétation nous marque par sa profondeur, mais tout est là: virtuosité, compréhension de l’oeuvre, sonorité, articulation, confiance. C’est certainement un pianiste à suivre.

Le violoniste Kerson Leong (Crédit : Antoine Saito)
Le violoniste Kerson Leong au concert gala du Concours de musique du Canada 2018 (Crédit : Antoine Saito)

Kerson Leong

À 20 ans, Kerson Leong est maintenant un musicien digne et posé qui démontre qu’il a mûri son art au cours des dernières années. Il livre le majestueux Concerto pour violon de Barber avec une sonorité riche et une belle musicalité. Cette prestation nous donne envie de l’entendre régulièrement et donne à penser qu’une belle carrière est devant lui. Il revient en rappel avec Salut d’amour, d’Elgar, qu’il dédie à feu Mme Huguette Dubois. Avec son mari, Roger Dubois, cette dernière a été une grande bienfaitrice des arts qui a aidé Kerson Leong ainsi que nombre d’autres musiciens. Leong la remercie de façon touchante et dans un français impeccable.

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE? Lisez aussi:

 

NOUVELLE | Marc Djokic nommé violon solo de l’Orchestre de chambre McGill

NE RATEZ PLUS NOS ARTICLES! ABONNEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE, C’EST GRATUIT!

 

 

 

 

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

PLAYLIST | Prix Opus: écoutez la crème de la crème des albums finalistes en 30 pièces et deux heures de musique

Par Samuel Croteau le 24 novembre, 2018

L'annonce des finalistes aux prix Opus dans les catégories des concerts et des albums a eu lieu cette semaine. Pour vous permettre de découvrir ces musiciens extraordinaires, Ludwig van Montréal vous présente sa première "playlist" réalisée à partir des albums en nomination*.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

MUSIQUE DE CHAMBRE | Quand trois carrières incroyables débarquent à Montréal le temps d’un concert !

Par Ludwig Van le 21 novembre, 2018

La passion pour la musique s’est transmise de génération en génération chez les Finckels. Fils du compositeur et interprète de jazz Edwin Finckel, David voit le jour le 6 décembre 1951. Tout jeune enfant, il souhaite suivre les traces de son père et devenir musicien professionnel. Il tombera amoureux du violoncelle en écoutant des enregistrements et débutera son étude de l’instrument vers l’âge de 10 ans.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

L'AVANT-CONCERT | Cendrillon à Berlin: créations, danse et amitiés musicales

Par Michel Joanny-Furtin le 29 novembre, 2018

Que se passe-t-il quand on inscrit au même programme le Cendrillon de Prokofiev et Berliner Momente IV de Walter Boudreau au même concert? Cela donne "Cendrillon à Berlin" concert présenté ce samedi à la Maison Symphonique de Montréal.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.