DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

MESSAGE DES MEMBRES | Une fin de saison éclatante pour le Nouvel Ensemble Moderne

Par Ludwig Van le 22 mai, 2018

José Navas (Photo : Nina Konjini)
José Navas (Photo : Nina Konjini)

 

Deux concerts – Deux rencontres

Amateurs de découvertes musicales, mélomanes et autres curieux, le Nouvel Ensemble Moderne vous propose deux concerts lumineux en forme de rencontre le 8 et 14 juin prochains !

 

Carte blanche à Keiko Devaux

Vendredi 8 juin, 19 h 30 – Bain Mathieu
Dans le cadre du festival Suoni per il Popolo

 

Compositrice en résidence au Nouvel Ensemble Moderne depuis 2016, Keiko Devaux était ravie lorsque le directeur artistique et général de l’ensemble Normand Forget lui a proposé de créer un concert selon ses inspirations et envies. Avec beaucoup de plaisir et un désir d’amener le NEM vers de nouvelles frontières, la compositrice a concocté un programme des plus uniques.

 

« J’ai choisi des pièces qui m’intéressent maintenant, contrastantes, de compositrices toutes vivantes qui en sont à différentes étapes dans leur carrière. J’ai aussi souhaité amener le NEM sur des chemins moins fréquentés, plus éloignés de son « son ». J’ai commencé par choisir trois œuvres plus près de l’esthétique du NEM : Lecture for Jo Kondo, une œuvre méditative pour quatre instrumentistes guidée par une ligne narratrice omniprésente et impalpable de Bunita Marcus, une grande collaboratrice de Morton FeldmanLichtbogen de Kaija Saariaho, une œuvre qui  a révélé  la  tonalité  personnelle  et  lumineuse  de  la compositrice  au  sein  de  l’esthétique spectrale, puis Concordanza de Sofia Gubaidulina, qui met l’emphase sur la théâtralité dramatique intérieure de la compositrice.

 

J’ai ensuite eu envie de proposer au NEM deux œuvres vraiment hors de leur zone de confort, propositions qui ont été acceptés avec beaucoup d’entrain ! Tout d’abord une œuvre spatiale et expérimentale Ayre: Towed through plumes, thicket, asphalt, sawdust and hazardous air I shall not forget the sound of de Chaya Czernowin, qui joue avec les sons comme le ferait un compositeur électroacoustique, et Zusammen i de Jennifer Walshe, une pièce oùdouceur et théâtre se rejoignent, en symbiose ».

 

L’œuvre de  Keiko clôtura le concert avec la création de sa pièce Ebb, une œuvre inspirée par les mouvements et les sons dans l’air et dans l’eau, ainsi que par les vols d’oiseaux, dans laquelle la compositrice se fera musicienne, alors qu’elle jouera la partie pour piano. Le résultat est une œuvre organique, qui mettra en lumière de petits groupes de musiciens, à la manière des essaims d’abeilles qui se séparent et se reforment harmonieusement et sans heurts.

 

Dina Gilbert. (Photo: courtoisie)
Dina Gilbert. (Photo: courtoisie)

 

Dina Gilbert, Prix Opus « Découverte de l’année », dirigera pour la première fois le NEM lors de ce concert. Il s’agira également de la première collaboration entre la chef et l’ensemble. Il s’agissait, pour Normand Forget, d’un pairage naturel : les atomes crochus foisonnent entre Dina Gilbert et Keiko Devaux !

Afin, pour magnifier la proposition musicale, le concert sera présenté au cœur de ce singulier écrin qu’est le Bain Mathieu, un ancien bain public de Montréal devenu en 2000 un lieu de diffusion aux multiples possibilités, afin de baigner presque littéralement, dans la musique ! L’habillage visuel à quant à lui été confié à l’artiste Myriam Boucher, qui inondera le Bain Mathieu de projections marines enveloppantes et chatoyantes.

Pas de doute, le concert NEM et la relève sera des plus captivants!

 

José Navas et le NEM – Tout un Sacre !

Jeudi 14 juin, 19 h 30

 

Une rencontre au sommet ! Le NEM mettra un terme à sa 29e saison avec un spectacle qui s’annonce d’ores et déjà mémorable : le Sacre du printemps de Stravinski, dans un arrangement pour 15 musiciens de l’altiste du NEM François Vallières, dansé avec brio par José Navas, dont la réputation n’est plus à faire ! Quelle proposition !

 

Fondateur et directeur artistique de Compagnie Flak, José Navas a débuté sa carrière de chorégraphe en 1991 en s’illustrant d’abord sur la scène internationale comme un soliste dont on a souligné le talent et le charisme. Depuis 2005, José Navas opte pour le dépouillement et la recherche du mouvement pur, exploitant la richesse de sa maturité pour créer des œuvres plus personnelles, sensibles et d’une grande musicalité.

 

José Navas et François Vallières entretiennent tous deux une grande affection pour l’intemporel Sacre du printemps de Stravinski. Pourtant, revisiter l’œuvre et en faire un arrangement pour 15 musiciens seulement, tout comme proposer une lecture artistique et corporelle différente des grandes chorégraphies qui ont marqué l’histoire de l’œuvre n’est pas chose facile ! Les deux artistes se sont penchés sur la question, dans cette intéressante vidéo :

 

 

La publication de ce communiqué de presse est un privilège réservé aux membres de la Communauté musicale de Ludwig van Montréal. Pour savoir comment devenir membre, écrivez-nous à caroline@ludwig-van.com

 

NE MANQUEZ PLUS NOS ARTICLES! ABONNEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE.

Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

CMIM 2018 | Great Voices and Some Surprises Make An Exciting Finish

Par Joseph So le 10 juin, 2018

Now that Chant 2018 is history, having drawn to a glorious close with the Grand Finals on Thursday evening, it’s a good time to reflect on the event. As a keen observer of vocal competitions over the last few decades and having attended quite a few in person plus listening from afar, I must say Chant 2018 ranks as one of the more memorable ones for a variety of reasons.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

MESSAGE DES MEMBRES | Les soeurs Labèque à la Salle Bourgie

Par Ludwig Van le 20 mai, 2018

C'est le vendredi 25 mai prochain à 19 h 30 qu'Arte Musica recevra la visite exceptionnelle des soeurs Labèque à la salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

L'ÉTÉ DES MUSICIENS | Marina Thibeault: retour aux sources dans Charlevoix et naissance d'un nouveau quatuor à cordes

Par Caroline Rodgers le 29 mai, 2018

Marina Thibeault sera partout cet été, ou presque. Elle fera la tournée des festivals, sera soliste à l'Orchestre de la Francophonie et donnera un récital à la Virée Classique pour terminer l'été en beauté, juste avant la naissance de son deuxième enfant. Sans oublier qu'elle a un troisième "bébé" en tête: la formation d'un nouveau quatuor à cordes avec des amis musiciens.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.