DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

L'AVANT-CONCERT | Cinq bonnes raisons de découvrir Mozart en juin

Par Ludwig Van le 2 mai, 2018

Le Choeur St-Laurent et l'Orchestre de chambre McGill. (Photo: courtoisie)
Le Choeur St-Laurent et l’Orchestre de chambre McGill. (Crédit: Brent Callis)

En juin, trois ensembles musicaux s’uniront pour un concert à grand déploiement 100% consacré à Mozart. Découvrez deux grands chefs-d’œuvre du compositeur à l’église Saint-Jean-Baptiste avec 200 musiciens dans un programme conçu pour satisfaire tant les mélomanes avertis que les néophytes. Voici cinq bonnes raisons de ne pas manquer cet événement exceptionnel avec le Chœur St-Laurent, la Société chorale d’Ottawa et l’Orchestre de chambre McGill.

1- Deux chefs-d’œuvre incontournables

Le Requiem de Mozart est sans aucun doute l’une des œuvres les plus aimées et les plus jouées du répertoire classique. Vous croyez ne jamais l’avoir entendue? C’est probablement faux, même si vous n’êtes pas mélomane! En effet, des extraits du Requiem ont été utilisés dans la trame sonore d’au moins 35 films, incluant Eyes Wide Shut, Philadelphia, X-Men 2 et Le Grand Lebowski.

Entouré de mystère, le Requiem est le chef-d’œuvre ultime de Mozart, la dernière pièce composée avant sa mort tragique à 35 ans, alors qu’il était pauvre et malade. Sur son lit de mort, le compositeur donne des indications à son élève, Süssmayer, pour terminer le Requiem, qui demeurera inachevé.

L’autre pièce au programme est la cantate Davide Penitente, aussi composée dans des circonstances particulières. Pour la composer, Mozart s’est en partie basé sur sa Grande Messe en do mineur. Toutefois, Davide Penitente est complètement différente par sa couleur et par son texte. Dans cette cantate assez lumineuse en dix parties, le texte, en italien, rend louange à Dieu et exprime que celui qui a la foi n’a rien à craindre. Basée sur des psaumes du poète italien Saverio Mattei, la pièce tient son titre du roi David, qui, dans la Bible, se repent d’avoir péché avec Bethsabée.

« On entend régulièrement la Grande Messe, mais plus rarement Davide Penitente, explique Philippe Bourque, directeur artistique du Chœur St-Laurent. Cela nous permet de découvrir des airs qui ne font pas partie de la Grande Messe et qui sont très opératiques. Ils demandent une grande virtuosité de la part des solistes. Mozart a ajouté un air de soprano très colorature, ainsi qu’un air de ténor. Le tout culmine, avant le glorieux chœur final en style fugué, par un trio spectaculaire des trois solistes qui aurait inspiré Beethoven pour sa Missa Solemnis. »

OBTENEZ 10% DE RABAIS SUR VOTRE BILLET EN ENTRANT LE CODE PROMOTIONNEL LUDWIG10

 

Trois ensembles réputés ont décidé de collaborer pour présenter ce concert grandiose qui sera à la hauteur du répertoire choisi. (Photo: courtoisie du Chœur St-Laurent)
Trois ensembles réputés collaborent pour présenter ce concert grandiose de 200 musiciens. (Crédit: Brent Callis)

2- Plus de 200 musiciens sur scène

Trois ensembles réputés ont décidé de collaborer pour présenter ce concert grandiose qui sera à la hauteur du répertoire choisi. En effet, une fois réunis, le Chœur St-Laurent (75 choristes), la Société chorale d’Ottawa (100 choristes) et l’Orchestre de chambre McGill (35 musiciens) comptent plus de 200 musiciens, de quoi faire résonner les murs de l’église Saint-Jean-Baptiste!

« Quand j’étais jeune, on faisait ces œuvres en grands groupes et ça m’a marqué. Je veux continuer cette tradition, ce plaisir d’être plusieurs sur scène. Selon moi, ça démocratise la musique classique et je veux continuer dans ce sens. » – Philippe Bourque

 

Philippe Bourque, directeur artistique du Chœur St-Laurent, et Jean-Sébastien Vallée, directeur artistique de la Société chorale d'Ottawa. (Photos: courtoisie)
Philippe Bourque, directeur artistique du Chœur St-Laurent, et Jean-Sébastien Vallée, directeur artistique de la Société chorale d’Ottawa. (Photos: Nadia Zheng + courtoisie)

3- Deux jeunes chefs dynamiques

Le concert sera dirigé par deux chefs jeunes et dynamiques : Philippe Bourque, 36 ans, et Jean-Sébastien Vallée, 38 ans. Ces deux spécialistes du répertoire choral ont la piqûre des œuvres de grande envergure. De vrais mordus! Jean-Sébastien Vallée dirigera le Requiem tandis que Philippe Bourque dirigera Davide Penitente.

« Nous avons dépassé depuis peu l’âge fatidique de la mort de Mozart, blague Philippe Bourque. J’ai eu la piqûre des grands concerts de musique chorale quand j’étais jeune étudiant grâce au chef Louis Lavigueur. J’ai ensuite développé mes connaissances grâce à mon mentor, Julian Wachner, alors que je faisais ma maîtrise en direction chorale, à McGill. »

OBTENEZ 10% DE RABAIS SUR VOTRE BILLET EN ENTRANT LE CODE PROMOTIONNEL LUDWIG10

 

Marianne Lambert, Marjorie Maltais, Iain MacNeil, Charles Sy. (Crédits: Pierre-Étienne Bergeron, Jessica Osber, Matthew McMullen, courtoisie)
Marianne Lambert, Marjorie Maltais, Iain MacNeil, Charles Sy. (Crédits: Pierre-Étienne Bergeron, Jessica Osber, Matthew McMullen, courtoisie)

4- Quatre solistes remarquables

Quatre jeunes solistes charismatiques au parcours déjà impressionnant seront de la partie. La talentueuse Marianne Lambert, soprano, s’est mérité un prix Opus en janvier dernier pour son concert Bel Canto avec l’Orchestre symphonique de Drummondville. À ses côtés, la mezzo-soprano Marjorie Maltais connaît un début de carrière très prometteur et s’est produite, entre autres, avec l’Orchestre Métropolitain.

Le baryton canadien Iain MacNeil est également le lauréat de nombreux prix et se produit régulièrement dans les maisons d’opéra au Canada et à l’étranger. Natif de Toronto, le ténor Charles Sy a remporté le premier prix et le prix du public du concours de l’Ensemble Studio de la Canadian Opera Company.

« Je crois beaucoup à la jeunesse et c’est important pour moi, dit Philippe Bourque. Depuis mon arrivée au Chœur St-Laurent, il y a quatre ans, nos effectifs ont rajeuni. Environ 40% du chœur est âgé de moins de 35 ans. Pour certains, c’est une première occasion d’interpréter ces œuvres. De plus, nous encourageons les jeunes de 35 ans et moins à venir à nos concerts en leur offrant des billets à prix réduits. On souhaite que les jeunes s’approprient les salles de concert! »

 

Deux chefs-d'oeuvre de Mozart en juin à l'église Saint-Jean-Baptiste (Photo: courtoisie)
Deux chefs-d’oeuvre de Mozart en juin à l’église Saint-Jean-Baptiste (Crédit: Simon Jolicoeur-Côté)

5- L’église St-Jean-Baptiste, un cadre majestueux

Certainement l’une des plus belles églises de Montréal, l’église Saint-Jean-Baptiste représente un cadre somptueux pour les concerts de musique classique. Avec ses couleurs, ses verrières magnifiques et son décor flamboyant inspiré de l’esprit du baroque italien, ce joyau patrimonial crée une atmosphère unique pour s’abandonner au plaisir de la grande musique dans une excellente acoustique.

Concert de fin de saison, 2 juin 2018, 19 h 30, Église Saint-Jean-Baptiste, 4237 Henri-Julien, Montréal

OBTENEZ 10% de RABAIS SUR VOTRE BILLET EN ENTRANT LE CODE PROMOTIONNEL LUDWIG10

 

Cet article est un reportage commandité. Pour connaître nos tarifs, écrivez-nous à caroline@ludwig-van.com

Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

ACTUALITÉS | Le Concours OSM Manuvie présente ses 19 candidats

Par Caroline Rodgers le 13 novembre, 2018

Le Concours OSM Manuvie sera lancé officiellement cet après-midi au foyer Allegro de la Maison symphonique. On pourra faire la connaissance des 19 candidats, demi-finalistes âgés de 13 à 28 ans.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

CRITIQUE | Werther à l'Opéra de Québec: justice à l'art lyrique

Par Samuel Croteau le 21 octobre, 2018

«Le public de Québec va passer une soirée inoubliable.» Tel était le pari de Grégoire Legendre, directeur de l'Opéra de Québec, qui rêvait depuis longtemps de présenter Werther.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

OPÉRA | 10 questions sur le Ring de Wagner par un sceptique de l'opéra

Par Caroline Rodgers le 19 octobre, 2018

L'Opéra de Montréal présentera pour la première fois une mise en scène de Das Rheingold, ou L'Or du Rhin, prologue de la mythique Tétralogie du "Ring" de Richard Wagner, du 10 au 17 novembre à la Place des Arts. Vous êtes sceptique ou hésitant à y aller? Les réponses à ces questions devaient vous éclairer.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.