DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

RÉPERTOIRE | Cinq œuvres pour piano à redécouvrir sur instruments d'époque

Par Samuel Croteau le 10 février, 2018

Sudden Mania to Become Pianists created upon hearing Steinway's Piano at the Paris Exposition. After a lithograph by "Cham", Amédée de Noé. From : Harper's Weekly, Issue August 10th, 1867, Reporting on the 1867 Paris Exposition
« Sudden Mania to Become Pianists created upon hearing Steinway’s Piano at the Paris Exposition ». D’après une lithographie de « Cham », Amédée de Noé. Tiré de : Harper’s Weekly, Août 1867.

Depuis l’acquisition en 2015 par la Fondation Arte Musica d’un rare piano Érard fabriqué à Londres en 1859, les mélomanes montréalais peuvent savourer la sonorité particulière de cet instrument issu d’un autre siècle. Que le résultat nous laisse charmés ou dubitatifs, on ne peut nier que cela nous rapproche un peu de l’expérience musicale des pianistes qui en ont possédé, dont Chopin, Fauré, Liszt et Ravel.

En effet, si le mouvement de renouveau de l’interprétation de la musique baroque exerce aujourd’hui une influence généralisée dans le répertoire de J.S. Bach, Handel, Vivaldi et leurs contemporains, on assiste à des explorations stylistiques de plus en plus fréquentes dans les répertoires plus récents. Par exemple, René Jacobs laisse la belle part au pianoforte et autres instruments d’époque dans son enregistrement de la trilogie d’opéras Mozart-Da Ponte, tandis que Philippe Herreweghe, spécialiste de Bach, s’intéresse aux immenses messes et symphonies de Bruckner. Kent Nagano est également de la partie : il collabore depuis l’an dernier avec le Concerto Köln et la Musikhochschule de Cologne à une production de la Tétralogie de Wagner selon une approche « historiquement informée ».

Voici une courte liste qui vous fera peut-être découvrir la musique pour piano sous un jour nouveau.

 

Les concertos de Mozart

Toujours populaires auprès du public et des interprètes, les concertos de Mozart expriment tour à tour l’innocence, la contemplation, la douleur ou le plaisir le plus pur. La sonorité plus feutrée des instruments d’époque donne une couleur particulièrement intime aux mouvements lents (par exemple l’Andante un poco sostenuto du concerto no. 18 en si bémol, K. 456 dans l’enregistrement de Malcolm Bilson). Certains pianistes, dont Kristian Bezuidenhout, jouent parfois un rôle de soutien harmonique dans les introductions orchestrales, à la manière d’une basse continue, ou bien y ajoutent quelques fioritures non écrites.

Enregistrement suggéré : Mozart – The Piano Concertos (9 CD ou en téléchargement); Malcolm Bilson, Robert Levin, Melvyn Tan (pianoforte), The English Baroque Soloists (dir. John Eliot Gardiner); Deutsche Grammophon 0289 463 1112 7

 

Les sonates de Haydn

En 2011 paraissait sur Naxos le résultat d’un ambitieux projet baptisé The Virtual Haydn. Entre 2004 et 2007, une équipe de l’École de musique Schulich de l’Université McGill a voyagé sur les traces de Joseph Haydn, en Autriche, en Hongrie et en Angleterre afin de mesurer précisément l’acoustique de certaines pièces, de manière à pouvoir ensuite recréer ces acoustiques et les appliquer à un enregistrement. C’est donc le son de neuf pièces (de la salle d’étude au hall de cérémonie) et de sept copies d’instruments d’époque (clavicorde, clavecins et pianos) qui se retrouve cette intégrale des œuvres pour clavier seul de Haydn.

La composante acoustique, parfois marquée, peut rendre l’écoute assez déstabilisante pour des oreilles d’aujourd’hui. De plus, le pianiste Tom Beghin n’hésite pas à faire fluctuer la pulsation en ponctuant la partition d’effets rhétoriques. Il s’agit d’un exercice d’immersion fascinant dans ce que pouvait être le son de la musique pour clavier au 18e siècle. Au milieu de cette variété de sons, on retrouve un Haydn toujours plus humoristique et spirituel.

Enregistrement suggéré : The Virtual Haydn (12 CD + DVD ou en téléchargement); Tom Beghin (clavicorde, clavecins et pianos); Naxos Records 8.501203

 

Les variations Diabelli de Beethoven

Les imposantes 33 Variations Diabelli, un des sommets de l’art pianistique, peuvent intimider autant les mélomanes que les interprètes. Dans ce déluge de notes d’accents imprévisibles, un pianoforte vient ajouter du mordant par la distorsion aux notes accentuées d’un sforzando, mais Beethoven sait aussi se faire tendre. Dans la variation 8 (Poco vivace), les basses sont effleurées dans des arpèges délicats, pendant que la main droite chante doucement. On retrouve ces aigus légers comme des clochettes dans la variation 10 (Presto).

Notons, dans l’enregistrement d’Andreas Staier, l’utilisation amusante et judicieuse de technologies disparues des pianos modernes : le moderator, qui place un morceau de feutre entre les marteaux et les cordes; le jeu de basson, qui applique un morceau de papier sur les cordes pour produire un effet de bourdonnement; et la pédale « turque » qui actionne des petites percussions.

Enregistrement suggéré : Diabelli Variations (CD ou en téléchargement); Andreas Staier (pianoforte d’après Conrad Graf); Harmonia Mundi HMC902091

 

La Fantaisie en fa mineur de Schubert

« Schubert commence à jouer du piano, ce qui me trouble encore davantage. Mais à l’écoute de ses notes, mon cœur s’emplit encore un peu plus de nostalgie – il est probable que je me sente ici plus heureux encore qu’auparavant […] » (livret d’Harmonia Mundi HMM902227, notes de Karl Böhmer)

C’est ce qu’écrivait Anton von Spaun à l’écoute de la musique de Schubert. La nostalgie qu’il décrit semble encore plus poignante au son du pianoforte Graf sur lequel Andreas Staier et Alexander Melnikov. Dès les premières notes apparaît l’esprit à la fois douloureux et beau de la fantaisie en fa mineur.

Enregistrement suggéré : Fantasie in F minor and other piano duets (CD ou en téléchargement); Andreas Staier, Alexander Melnikov (pianoforte d’après Conrad Graf); Harmonia Mundi HMM902227

 

Les Variations sérieuses en ré mineur de Mendelssohn

L’adjectif « sérieuses » accolé à cette œuvre se voulait-elle une réaction aux nombreuses variations brillantes dont raffolaient les pianistes au début du 19e siècle? S’il est vrai que l’énoncé du thème est austère et grave, les 17 variations qui suivent développent le drame de manière spectaculaire.

Mendelssohn a bien connu les instruments de Conrad Graf, conseillant sa sœur Rebekka, son cousin Benjamin et son ami Julius Schubring dans l’acquisition de pianos du facteur viennois. Le moderator confère à la variation 11 une couleur spectrale, tandis que dans la variation 13, il rend les triples croches piquantes et pernicieuses.

Enregistrement suggéré : Mendelssohn : Lieder ohne Worte, Rondo Capriccioso, Variations sérieuses (CD); Annette Seiler (pianoforte Conrad Graf c. 1835); musikmuseum CD13021

LIRE AUSSI: 

VIDÉOS | Six vidéos de piano parmi les plus divertissantes du web

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samuel Croteau

collaborateur chez Ludwig van Montréal
Après avoir étudié le piano et les sciences, Samuel se consacre à des études en philosophie. Organiste, il passe les fins de semaine dans les églises en tant que musicien liturgique. Le soir, il court les salles de concert et de cinéma.

Samuel Croteau

collaborateur chez Ludwig van Montréal
Après avoir étudié le piano et les sciences, Samuel se consacre à des études en philosophie. Organiste, il passe les fins de semaine dans les églises en tant que musicien liturgique. Le soir, il court les salles de concert et de cinéma.
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

DISQUES | Quatre disques classiques pour bien réchauffer le mois de février

Par Christophe Rodriguez le 2 février, 2021

Il fait froid, il fait tempête, c'est l'hiver! Mais la musique pourra toujours nous servir d'évasion, avec l'Espagne, l'Argentine, le tango et la mer. Voici nos suggestions pour réchauffer un peu le mois de février.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

DISQUES | Trois suggestions de la Saint-Valentin pour les amoureux de la musique classique

Par Christophe Rodriguez le 13 février, 2021

Trois suggestions de la Saint-Valentin pour les amoureux de la musique classique.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.