We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.

NOUVELLE | Un chargé de cours en musique poursuit l'Université McGill pour 300 000$

Par Caroline Rodgers le 7 juin 2023

Jonathan Dagenais, chargé de cour à McGill, a intenté une poursuite de 300 000$ (Photo: Vincent Mesure Photographe)
Jonathan Dagenais, chargé de cour à McGill, a intenté une poursuite de 300 000$ (Photo: Vincent Mesure Photographe)

Le chef d’orchestre Jonathan Dagenais poursuit l’Université McGill pour 300 000$ pour « discrimination à l’embauche » parce qu’il est un homme blanc.

La poursuite, qui doit être déposée aujourd’hui devant la Cour supérieure, allègue que M. Dagenais, qui est chargé de cours à l’École de musique Schulich, est victime de discrimination parce qu’il est un homme blanc.

La poursuite réclame donc à l’Université McGill une somme de 200 000 $ à titre de compensation « pour les dommages-intérêts pécuniers et moraux causés par le comportement fautif et discriminatoire de son préposé M. Sean Alastair Ferguson » ainsi que 100 000 $ supplémentaires à titre de dommages punitifs et exemplaires.

Contacté par Ludwig van Montréal, le chargé de cours s’explique:

« Ce qui est arrivé, c’est que nous étions trois en finale du processus de sélection, dit-il. Nous avons eu des auditions devant l’orchestre ainsi qu’un cours de direction avec un élève devant un comité d’évaluation. Comme il y a eu un long délai avant l’annonce de la personne choisie, j’ai pris l’initiative de contacter quelqu’un du comité d’embauche en lui demandant quand ils prévoyaient l’annoncer, car j’avais besoin de temps pour trouver une alternative si je n’étais pas choisi, en raison du fait que presque 100% des tâches du poste sont mes tâches actuelles regroupées dans un poste. »

C’est ainsi qu’il a appris qu’il ne serait pas choisi. Jonathan Dagenais se posait toutefois de sérieuses questions, étant donné qu’il a été nommé « chargé de cours en musique de l’année » un prix « Teaching Award » qu’il doit recevoir ironiquement recevoir aujourd’hui, date de dépôt de sa poursuite devant la cour.

Après avoir eu des discussions avec plusieurs des membres du comité de sélection, le chargé de cours a découvert que ce comité l’avait recommandé à l’unanimité, mais que ce choix avait été remis en question par le doyen de la Faculté « pour des raisons de diversité ».

Le poste

Le titre d’emploi du poste en question est précisément « professeur(e) adjoint(e) de direction instrumentale (Orchestre à vent et engagement communautaire) ». Il a été obtenu par Danielle Gaudry, et annoncé en même temps que les nominations de Mélanie Léonard et de Marina Thibeault, le 16 mai dernier. 

Dans le communiqué émis par McGill pour annoncer les nominations, la biographie de Danielle Gaudry se lit comme suit:

« Danielle Gaudry, une ancienne étudiante de l’École de musique Schulich (BMus’00), revient au Canada après 10 ans à la California State University East Bay, où elle était directrice des groupes musicaux et coordonnatrice de la section musique instrumentale. Elle est récipiendaire de plusieurs accolades académiques dans les domaines de l’éducation et de la direction musicale et a obtenu son doctorat à la University of Cincinnati College – Conservatory of Music. De plus, Danielle Gaudry a été membre des Forces armées canadiennes pendant 14 ans. Elle était alors directrice musicale du Regimental Band of the Winnipeg Rifles. »

Dans une biographie plus détaillée, on peut lire également que Mme Gaudry a obtenu un doctorat en direction d’orchestre à vent avec spécialisation en éducation musicale du College-Conservatory of Music de l’Université de Cincinnati et une maîtrise en direction d’orchestre de l’Université de l’État de Pennsylvanie. Elle est également titulaire d’un diplôme d’études supérieures en beaux-arts (direction d’orchestre à vent) de l’Université de Calgary, d’un baccalauréat en éducation de l’Université de Toronto et d’un baccalauréat en musique avec spécialisation en éducation musicale de l’Université McGill.

Jonathan Dagenais, pour sa part, a également un parcours professionnel et académique bien garni, que l’on peut lire en entier sur son site. Il détient notamment une maîtrise en direction d’orchestre de l’Université McGill et un baccalauréat en techniques d’écriture de l’Université de Montréal. Il est actif depuis plusieurs années comme chef d’orchestre, enseignant, compositeur et arrangeur.

Lettre d’appui des étudiants

Dans une lettre d’appui à Jonathan Dagenais adressée le 19 avril 2023 au recteur et signée par une trentaine d’étudiants, et dont nous avons obtenu copie, on peut lire cet extrait:

« Nous, les étudiants signataires de cette croyons que Jonathan Dagenais est le candidat le plus apte à occuper ce poste pour les raisons suivantes :

Premièrement, le niveau d’enseignement de Jonathan, sa conduite, son innovation en classe et son engagement envers l’EDI ont démontré son désir profond d’assurer la réussite des étudiants. Son leadership et ses capacités techniques, ses riches connaissances musicales et sa recherche de la diversité ont dépassé toutes les attentes au cours des deux dernières années.

Deuxièmement, parmi les trois candidats, nous savons que les liens étroits qu’entretient Jonathan avec la communauté montréalaise et québécoise, ainsi que son engagement envers la société civile, sont des atouts majeurs pour la réussite de l’école. De plus, ses contacts à travers l’Amérique du Nord, seront d’une grande utilité pour le recrutement à McGill. »

(NDLR: cette lettre a été rédigée en anglais. Cette traduction est de Ludwig van Montréal)

 

Schulich School of Music

Chronologie des faits

Selon le texte de la mise en demeure envoyée par les avocats représentant Jonathan Dagenais ainsi que le texte de la poursuite, dont nous avons obtenu des copies, voici une chronologie des événements:

  • Août 2021: Jonathan Dagenais occupe le poste de chargé de cours pour enseigner les cours Wind Orchestra (MUEN590) et Instrumental Conducting (MUIT315).
  • Octobre 2022: l’École de musique Schulich affiche l’ouverture d’un nouveau poste de Professeur adjoint, Direction instrumentale Orchestre à vent et engagement communautaire
  • Décembre 2022: après avoir posé sa candidature, Jonathan Dagenais apprend qu’il est retenu parmi les trois finalistes et se voir convoqué pour une journée d’auditions, d’entrevues et de présentations publiques le 8 février 2023
  • En février 2023, le comité de sélection recommande unanimement sa candidature à la Faculté de musique afin de pourvoir le poste.
  • Vers le 10 février 2023, le Comité recommande à l’unanimité la candidature de Jonathan Dagenais pour le pourvoi du Poste en ce qu’il estime, aux termes du Dossier et des Entrevues, que la qualité de sa candidature est largement supérieure à celle des deux (2) autres finalistes pour le Poste; en réponse de quoi M. Ferguson demande au Comité de réévaluer sa recommandation à la lumière de considérations d’équité, de diversité et d’inclusion (« Equity, Diversity, Inclusion »).
  • Mars 2023: après s’être réuni de nouveau, le comité maintient sa recommandation unanime selon laquelle Jonathan Dagenais est le mieux qualifié pour ce poste.
  • Le doyen prend la décision de passer outre la recommandation du Comité et d’offrir le
    Poste à une candidate finaliste issue de la diversité, étant entendu que cette dernière est une femme aux ascendances métisses/autochtones.
  • Le 29 mars 2023, le comité confirme à Jonathan Dagenais que le poste a été offert à une autre personne pour des raisons de « diversité ».
  • Les 1er, 2, 3 et 4 avril 2023, Jonathan Dagenais est successivement informé par quatre (4)
    personnes différentes que plusieurs membres du Comité sont « indignés » de la
    décision de la Faculté, que certains considèrent qu’il s’agit d’une décision « discriminatoire » et « injuste » basée uniquement sur des Considérations EDI (Equity, diversity, inclusion) plutôt
    que sur les compétences et le mérite des finalistes,
  • Le 19 avril, une lettre de certains étudiants est adressée au doyen pour soutenir que Jonathan Dagenais est la personne la mieux qualifiée pour occuper le poste.

Dans une lettre adressée le 26 mai par McGill aux avocats de Jonathan Dagenais et dont nous avons également obtenu copie, il est mentionné que:

« Après avoir été informé des recommandations du comité de sélection et analysé les dossiers de candidature de monsieur Dagenais et Prof. Gaudry, le Doyen Ferguson a douté de la justesse des
conclusions. De façon évidente pour lui, Prof. Gaudry était hautement plus qualifiée que monsieur
Dagenais et rencontrait toutes les qualifications du poste, alors que ce n’était pas le cas pour
monsieur Dagenais. Par ailleurs, une simple revue du curriculum vitae du Prof. Gaudry permettait
de constater à quel point l’expérience de cette dernière était prestigieuse, riche et variée,
constituant une plus-value évidente pour l’École de musique Schulich et ses étudiants. Ces
constatations étaient préoccupantes, d’autant plus que la candidate jugée supérieure par le Doyen
Ferguson était une femme issue d’une communauté autochtone, donc faisant partie d’un groupe
minoritaire souvent défavorisé dans des contextes de recrutement. »

[…]

« L’Université et le Prof. Ferguson nient que la nomination du Prof. Gaudry repose sur la seule base
de son appartenance à une nation autochtone et/ou pour des considérations économiques ou
financières. Cette affirmation est grossière, tout comme l’affirmation que la nomination du Prof.
Gaudry constitue de la discrimination à l’endroit de monsieur Dagenais, considérant la grande
qualité de la candidature du Prof. Gaudry, l’étendue et la variété de son expérience professionnelle
ainsi que son éducation. L’Université croit toutefois que l’appartenance du Prof. Gaudry à une
nation autochtone constituera un bel atout dans l’exécution de ses activités d’engagement
communautaire associées à sa fonction. »

Réponse de McGill à la poursuite

Par souci d’équité, nous avons également demandé à l’Université McGill de réagir aujourd’hui à l’annonce de la poursuite de Jonathan Dagenais. Le Service des relations avec les médias nous a fait parvenir la réponse suivante par courriel:

« Dans ses décisions d’embauche, McGill respecte les lois applicables et les politiques internes, ainsi qu’un processus qui comprend un appel à candidatures ouvert et une évaluation fondée sur le mérite, avec des mesures de responsabilisation intégrées.

McGill ne privilégie pas l’appartenance à un groupe en quête d’équité au détriment de l’excellence, quel que soit le contexte, y compris en matière de recrutement universitaire.

Dans le cadre du recrutement universitaire, y compris pour les postes de professeurs permanents ou menant à la permanence, McGill ne fera d’offre qu’aux candidats jugés excellents et se situant dans la tranche supérieure du bassin de candidats. Tout candidat à qui l’on fait une offre pour un poste universitaire doit satisfaire ou dépasser toutes les exigences et attentes associées au poste annoncé.

Bien que nous ne puissions pas nous prononcer sur la candidature d’une personne en particulier à un poste au sein de notre université, nous pouvons garantir que toutes les personnes nommées à des postes académiques sont éminemment qualifiées et en mesure de s’épanouir intellectuellement et académiquement à l’Université McGill.« 

Inscrivez-vous à notre infolettre! La musique classique et l’opéra en 5 minutes, chaque jour  ICI 

Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

LES NOUVELLES DU JOUR DANS VOS COURRIELS

company logo
Conditions d'utilisation & Politique de vie privée
© 2023, Museland Media, Inc., Tous droits réservés.