IN MEMORIAM | La hautboïste Lise Beauchamp est décédée

Par Caroline Rodgers le 25 août 2022

Lise Beauchamp, hautboïste solo de l'Orchestre Métropolitain et de l'Orchestre symphonique de Laval, est décédée le 23 août 2022. (Photo: courtoisie de l'OM)
Lise Beauchamp, hautboïste solo de l’Orchestre Métropolitain et de l’Orchestre symphonique de Laval, est décédée le 23 août 2022. (Photo: courtoisie de l’OM)

Lise Beauchamp, hautboïste solo de l’Orchestre Métropolitain et de l’Orchestre symphonique de Laval, est décédée ce mardi, 23 août. Elle avait 58 ans. 

Reconnue pour ses qualités humaines autant que musicales, elle était considérée comme l’une des meilleures hautboïstes au Canada, et enseignait au Conservatoire de musique de Montréal ainsi qu’à la Faculté de musique de l’Université de Montréal. Elle était en arrêt de travail depuis environ deux ans.

En 2017, elle participait à la première tournée internationale de l’Orchestre Métropolitain, sous la direction de Yannick Nézet-Séguin. 

L’une de ses œuvres favorites, qualifiée de « Coup de cœur » était la Symphonie no 4 de Mahler, apprend t-on sur le site de l’OM, son passage préféré étant le tout début de l’œuvre:

« C’est tendre, c’est mystérieux…Puis les violons se mettent à jouer le thème, et on est transportés dans un monde magique, d’une beauté incroyable », disait-elle.

Le chef Alain Trudel, ancien directeur artistique de l’OSL, lui a dit adieu par un message sur Facebook:

 

Lise Beauchamp, entourée de ses collègues de l’OSL. (Photo: provenant de Facebook)

À l’Orchestre Métropolitain, on a publié le message suivant:

« C’est avec le cœur extrêmement lourd que nous perdons cette semaine une grande dame de la musique, une hautboïste exceptionnelle, une précieuse collègue et amie de l’Orchestre Métropolitain : Lise Beauchamp. Ayant rejoint les rangs de l’OM en 1993, et occupant le poste de hautbois solo jusqu’à tout récemment, Lise était aux yeux de tous ceux et celles qui l’ont côtoyée, non seulement une musicienne accomplie, saluée par la critique pour son jeu sensible et expressif, ainsi que pour la pureté et l’aisance de celui-ci, mais aussi une pédagogue et mentore passionnée, d’une très grande générosité. La grande famille de l’Orchestre est profondément bouleversée par sa disparition.

 

« Lise était l’âme de l’Orchestre. Elle a répandu son amour de la musique, le sens du don de soi pour la musique, auprès de ses élèves et de ses collègues de l’OM. Je crois qu’elle fait partie des très rares musiciennes dans le monde à avoir touché autant de gens, par son jeu et son enseignement, ainsi que sa façon d’incarner la vie musicale » – Yannick Nézet-Séguin

Biographie de Lise Beauchamp

Voici la biographie de Lise Beauchamp telle que publiée sur le site du Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec: 

« Lise Beauchamp fut hautbois solo de l’Orchestre philharmonique de la ville de Mexico, en 1988. Elle a représenté le Canada à l’Orchestre mondial des Jeunesses Musicales à trois reprises (Espagne, États-Unis, Japon-Corée). Elle a joué en solo avec l’Orchestre Métropolitain de Montréal, l’Orchestre symphonique de Laval, les Violons du Roy, I Musici de Montréal, l’Orchestre de chambre McGill et l’Orchestre baroque de Montréal. Aussi, elle a joué régulièrement avec l’ensemble de la Société de musique contemporaine du Québec. Au fil des ans, elle a participé à l’enregistrement d’une soixantaine de disques, de Mozart à Vivier, en passant par Daniel Bélanger et Cœur de Pirate ! Les critiques saluent régulièrement son jeu sensible et expressif.

Née à Montréal, Lise Beauchamp a découvert la musique à l’âge de neuf ans, grâce à l’école Le Plateau, puis à l’école secondaire Joseph-François-Perrault. Elle a étudié au Conservatoire de musique de Montréal, sous la direction de Bernard Jean, obtenant son diplôme d’études supérieures et ses Premiers Prix en hautbois et en musique de chambre, en 1985. Elle s’est ensuite perfectionnée avec Elaine Douvas à la Juilliard School of Music (New York), y terminant sa maîtrise en 1990.

Les funérailles auront lieu le 4 septembre de 13 h à 15 h 30 au Complexe funéraire J.A Guilbault, 5359 boulevard Saint-Michel. Un hommage aura lieu à 15 h 30. Les témoignages de sympathie peuvent se traduire par un don à la Fondation Douglas. 

LIEN VERS L’AVIS DE DÉCÈS

Toutes nos condoléances à ses proches et à ses collègues.

Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

LES NOUVELLES DU JOUR DANS VOS COURRIELS

company logo
Conditions d'utilisation & Politique de vie privée
© 2022, Museland Media, Inc., Tous droits réservés.