ENTREVUE | Vingt ans après Le Seigneur des anneaux, le compositeur Howard Shore revient sur sa célèbre trame sonore

Par Anya Wassenberg le 27 décembre 2021

Howard Shore, compositeur. (Photo: Benjamin Ealovega
Howard Shore, compositeur. (Photo: Benjamin Ealovega)

Le Seigneur des Anneaux de Peter Jackson célèbre déjà ses vingt ans! Pour l’occasion, nous vous présentons une entrevue réalisée avec Howard Shore, compositeur canadien, auteur de la merveilleuse trame sonore de cette trilogie qui a marqué l’histoire du cinéma. 

Avant même de voir quoi que ce soit à l’écran, avant tout autre son, c’est la musique du compositeur canadien Howard Shore qui nous accueille sur la Terre du Milieu dans La Communauté de l’Anneau, de Peter Jackson. Le film, premier de la trilogie à succès du Seigneur des Anneaux, a été lancé au Canada et sur la plupart des marchés internationaux en décembre 2001.

La séquence d’ouverture du film illustre le génie de Shore, et explique pourquoi la trame sonore continue d’être aussi populaire que les films. Elle commence par les sonorités du thème — ou leitmotiv — des elfes de la Lórien. Un chœur féminin s’élève doucement au-dessus des cordes, en mineur, et nous amène à la voix de Galadriel, reine de la Lórien, qui raconte l’histoire de l’Anneau.

Tandis que sa voix continue, le thème mélancolique de l’Anneau, aux cordes, commence et domine progressivement. Une fois le prologue terminé, l’action commence à l’écran et le thème change, nous introduisant dans la Comté avec son joyeux leitmotiv, suivi du thème inspirant de la Communauté.

Le talent de Shore pour créer des leitmotivs évocateurs qui illustrent des scènes et des personnages pour ensuite les interrelier apportent au film une véritable fondation sur le plan émotionnel.

 

Howard Shore

Né à Toronto, le compositeur et multi-instrumentiste a étudié au Berklee College of Music après avoir gradué du collège Forest Hill. Il a fait partie du groupe de jazz rock canadien Lighthouse. En plus des trilogies du Seigneur des Anneaux et du Hobbit, il a composé la musique de plus de 80 films. Il a été directeur musical de Saturday Night Live de 1975 à 1980.

Son travail sur Le Seigneur des Anneaux lui a permis de remporter trois Oscars.

 

L’entrevue avec Howard Shore

LvT: À quel point étiez-vous familier avec les livres de Tolkien avant d’accepter ce mandat? Bien des gens ont lu la trilogie du Seigneur des Anneaux, mais n’ont pas nécessairement une connaissance approfondie des personnages et du récit. 

Howard Shore: « J’ai lu les livres vers la fin des années 1960, comme nombre de mes amis. Je lisais beaucoup de fantastique et de science-fiction, à l’époque. J’étais en tournée avec mon groupe, Lighthouse, et j’en ai lu pas mal sur la route. J’ai dévoré Bilbo le hobbit et Le Seigneur des Anneaux dans l’autobus. J’ai particulièrement aimé la relation entre Sam et Frodon, qui est vraiment au cœur de l’histoire. Même s’il s’agit d’un vaste et épique roman sur une guerre, c’est cette relation intime au centre de l’histoire que j’ai trouvée inspirante. »

LvT: Dans une entrevue de l’époque, pour Classicfm, vous avez mentionné que votre principe directeur était que « tout ce qui est vert est bon », quelque chose que vous avez en commun avec Tolkien. Cela vous a-t-il influencé dans la musique que vous avez composée pour Le Seigneur des Anneaux? 

Howard Shore: « Une grande partie de mon œuvre est influencée par la nature, et je me sens proche du travail de Tolkien. J’ai composé dans une forêt de chênes en regardant les saisons changer. J’ai aussi restauré une maison du 19e siècle, et son jardin. J’ai remarqué qu’avec l’amélioration du jardin, un équilibre était retrouvé, et que ma composition s’améliorait. J’ai ressenti un lien avec Tolkien, dans le sens que tout ce qui est vert et bon mérite qu’on se batte pour le défendre. C’est le combat pour la préservation de la nature contre l’industrialisation, et ce sera un combat pour sauver les bienfaits de la Terre. »

LvT: La musique contribue non seulement à l’ambiance et aux émotions du film, mais à la profondeur des personnages, à un point inestimable. En fait, une grande partie de la partition consiste en des thèmes reliés aux personnages, et non juste à l’atmosphère comme telle. Comment en êtes-vous arrivé à cette approche pour composer? 

Howard Shore: « L’utilisation de thèmes et de leitmotivs est utile pour clarifier la narration. L’univers de Tolkien est considéré comme l’un des mondes imaginaires les plus complexes jamais créés. Il crée des dualités dans l’histoire, par exemple, on découvre et on comprend qu’il y a les elfes de Fondcombe, mais aussi ceux de la Lórien. C’est la même chose avec le monde des hommes: vous devez comprendre le Rohan et le Gondor. Les gens qui voient les films n’ont pas nécessairement lu les livres et doivent comprendre les différents personnages, cultures et objets. La musique a été utilisée pour clarifier cette narration complexe. »

 

Howard Shore, en studio, durant l’enregistrement de la trame sonore de La Communauté de l’Anneau, en 2001. (Photo: Benjamin Ealovega)

LvT: En vous engageant dans ce projet, vous doutiez-vous à quel point il deviendrait immensément populaire? 

Howard Shore: « Peter m’a appelé en 2000 et m’a parlé du film qu’il tournait. J’ai été suffisamment intrigué pour m’envoler vers la Nouvelle-Zélande. J’ai vu la qualité de la production et rencontré Richard Taylor, John Howe et Alain Lee, trois grands illustrateurs de Tolkien. J’ai rencontré Philippa Boyens et Fran Walsh puis j’ai vu un extrait du film d’environ quinze minutes. À ce point, c’était tellement fascinant qu’il n’était pas possible de refuser. Nous ressentions tous l’immense responsabilité de traduire en détails l’œuvre de Tolkien à l’écran avec le plus d’honnêteté et de cœur possible. »

LvT: La trame sonore a remporté de nombreux prix, tout comme les films. Pourquoi, selon vous, cette musique demeure-t-elle aussi appréciée? 

Howard Shore: « Je pense que ce succès provient de l’intérêt pour l’univers de Tolkien, ce monde qu’il a créé. L’histoire d’honneur, de sacrifice, de communauté et de courage de J.R.R. Tolkien. C’est ce combat pour sauver tout ce qui est vert et bon, comme nous l’avons mentionné. Il prend source dans la pureté, et je pense que les gens se sentent personnellement concernés. Peter a créé cette magnifique trilogie sur une période de quatre à cinq ans. Je pense que ça a été une formidable collaboration avec tous ceux qui étaient impliqués dans sa création. Le livre a été lu et aimé par des millions de personnes. Partout dans le monde, les gens ont pu voir les films et apprécier sa trame sonore depuis vingt ans. »

Les admirateurs de la musique de Shore pourront de nouveau apprécier sa vision de la Terre du Milieu, puisque le compositeur serait en pourparlers avec Amazon pour écrire la musique d’une série à venir située dans l’univers de Tolkien.

Cette entrevue a été traduite et adaptée de sa version originale en anglais, publiée sur Ludwig van Toronto.

Inscrivez-vous à notre infolettre! La musique classique et l’opéra en 5 minutes, chaque jour  ICI

 

Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

LES NOUVELLES DU JOUR DANS VOS COURRIELS

company logo
Conditions d'utilisation & Politique de vie privée
© 2022, Museland Media, Inc., Tous droits réservés.