DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

DOSSIER | Dix choses que vous devriez savoir sur le CMIM Piano 2021, mais que vous ignorez peut-être

Par Caroline Rodgers le 4 mai, 2021

écital en ligne)
Alice Burla, finaliste canadienne au CMIM Piano 2021 (Photo: capture d’écran du récital en ligne)

En collaboration avec le Concours musical international de Montréal

Depuis 2001, le Concours musical international de Montréal accueille des musiciens du monde entier dans la métropole et s’est taillé une excellente réputation. Après son annulation en 2020 en raison de la pandémie de COVID-19, il est présenté cette année 100% en mode virtuel, avec 26 pianistes de 11 pays qui se disputeront 235 000 $ en prix et bourses. En raison des circonstances sans précédent qui l’entourent, on peut qualifier cette 19e édition du CMIM d’historique.

Nous en avons discuté avec Christiane LeBlanc, directrice générale et artistique du Concours, qui nous raconte les dessous de cette édition Piano 2021 ayant nécessité, plus que jamais, un travail d’organisation colossal.

 

Christiane LeBlanc, directrice artistique et générale du Concours musical international de Montréal. (Photo: courtoisie du CMIM)

1-Aucun concurrent n’a traversé de frontière pour enregistrer sa prestation

« Dès le départ, nous avons décidé de nous arranger pour qu’aucun concurrent n’ait à traverser de frontière, car nous faisions face à l’inconnu avec la situation toujours changeante. Nous aurions pu dire aux Européens de se retrouver à Berlin, ou Londres, mais on ne voulait pas leur imposer ce stress. Cela nous a donné beaucoup de travail, car nous avons loué des salles et embauché des équipes vidéo dans 16 villes, mais c’était notre promesse, par respect envers les concurrents. Au moins, ils n’ont pas eu à s’inquiéter pour leur santé et leur sécurité. » – Christiane LeBlanc

2-Les concurrents jouent sur des pianos Steinway, dans de vraies salles de concerts, dans leur ville de résidence ou une ville proche.

« Nous aurions pu aller vers des studios d’enregistrement, mais nous voulions que les concurrents jouent dans une acoustique favorable, dans une vraie salle, même s’il n’y a pas de public. Nous avons conclu un partenariat avec la maison Steinway, et ils nous ont aidés à identifier des endroits accueillants où se trouvait un piano en très bon état. » – Christiane LeBlanc

3-Tous les concurrents sont filmés et enregistrés de la même façon

« Par souci de qualité et d’équité, nous nous sommes assurés que tous les récitals soient captés de la même façon, avec les mêmes angles, des plans similaires et un équipement de qualité équivalente. Nous avons donc envoyé des instructions très précises à toutes les équipes de vidéo et de son. On leur avait demandé d’utiliser un type précis de micro, de filmer d’une certaine façon, pour assurer un standard de qualité à tous les concurrents, avec des conditions optimales pour jouer. Même chose pour les membres du jury, qui sont très bien équipés, chez eux, pour suivre la diffusion. » – Christiane LeBlanc

4-Avant la diffusion publique de la demi-finale, les juges avaient déjà écouté les prestations et leurs pointages et décisions ont été scellés dans un coffre-fort jusqu’au dévoilement des résultats. 

« On voulait que nos juges soient complètement indépendants de toute influence extérieure pour écouter les 26 prestations, qui ont été enregistrées à la mi-avril. Leurs pointages ont été scellés dans un coffre-fort, et ils ignoraient eux aussi le résultat final, avant le dévoilement. Pour la finale, les finalistes vont retourner dans les salles enregistrer leur second récital, et les juges les découvriront en même temps que le public. » – Christiane LeBlanc

5-Pour la première fois, le CMIM offrira cette année un prix de 5000 $ pour l’engagement philanthropique des musiciens, le prix Bita-Cattelan

« Cette idée est venue de l’une des membres du conseil de la Fondation du CMIM, qui voulait encourager les jeunes musiciens à aller vers le bénévolat et la philanthropie. Nous avons développé un concept en ce sens, et les concurrents qui le souhaitaient ont présenté un projet d’engagement philanthropique, qui sera évalué par un jury parallèle de cinq personnes, incluant Andrew Wan et Nicolas Ellis. » – Christiane LeBlanc

 

Les finalistes de l’édition du CMIM Piano 2021: Alice Burla, Chaeyoung Park, Dimitri Malignan, Francesco Granata, Su Yeon Kim, Marcel Tadokoro, Ying Li, Yoichiro Chiba. (Photos: courtoisie des concurrents)

6-Le lauréat de cette édition Piano 2021 fera une tournée de trois villes nord-américaines

« En plus des prix en argent, cette année, on a vraiment bonifié ce que l’on va pouvoir offrir au lauréat pour le suivi de sa carrière au cours des prochaines années. C’est d’autant plus important qu’au sortir d’une pandémie, ce sera encore plus difficile pour les jeunes musiciens. Le nouveau prix Normand-Beauchamp de 15 000 $ permettra d’offrir une tournée nord-américaine au lauréat, qui donnera des concerts. On prévoit que les villes seront Toronto, Chicago et New York, probablement en 2022 ou 2023. » – Christiane LeBlanc

7-Le lauréat de cette édition Piano 2021 enregistrera un album solo sous étiquette Steinway & Sons, avec un concert de lancement au Steinway Hall de New York. Un prix d’une valeur de 75 000$.

 

« En plus de l’enregistrement, le lauréat profitera d’un grand lancement dans la superbe salle Steinway de New York, et nous pourrons y inviter des journalistes. Ce sera une vitrine extraordinaire pour le lauréat. » – Christiane LeBlanc

 

8-Le lauréat se produira en concert avec l’OSM au cours d’une prochaine saison

Habituellement, la finale du CMIM permet aux finalistes de se produire avec l’OSM à la Maison symphonique. Comme il s’agit d’une édition virtuelle, cette finale spectaculaire devant public est remplacée par un récital d’une heure.

« On sait que bien des jeunes s’inscrivent à notre concours pour avoir peut-être la chance de jouer avec l’OSM, mais comme ce n’est pas possible cette année, l’OSM a accepté d’inviter notre lauréat pour une prochaine saison, sans doute en 2022-2023. » – Christiane LeBlanc

9-Le public pourra réécouter l’édition Piano 2021 pendant un an.

« Nous laisserons les récitals en ligne au moins jusqu’à la prochaine édition. » – Christiane LeBlanc

10-On peut encore voter pour offrir le Prix du public ICI Musique, jusqu’au 13 mai à 15 h.

Même si le CMIM Piano 2021 est une édition virtuelle, le public peut encore, comme par les années passées, voter pour son concurrent favori. Le gagnant du Prix du public recevra 5000 $, offerts par ICI Musique. On peut voter en ligne ici.

La finale aura lieu du 10 au 13 mai. On pourra les suivre sur le site du CMIM.

En attendant, on peut aussi assister à des cours de maître en ligne de deux membres du jury, les pianistes Mari Kodama et Charles Richard-Hamelin.

Ce reportage a été commandité par le Concours musical international de Montréal. Pour connaître nos tarifs, écrivez-nous à: caroline@ludwig-van.com 

Inscrivez-vous à notre infolettre! La musique classique et l’opéra en 5 minutes, chaque jour  ICI 

Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

DOSSIER | Le Concours OMNI: un concours pour encourager les jeunes musiciens à persévérer

Par Caroline Rodgers le 6 mai, 2021

Du 28 au 30 mai prochain aura lieu de Concours OMNI de l'Orchestre Métropolitain, qui en est à sa troisième édition. 
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

COMPTE-RENDU | CMIM: la France, l'Italie et la Corée du Sud très bien représentées en demi-finale

Par Caroline Rodgers le 28 avril, 2021

On a entendu de bien belles choses au deuxième jour du Concours musical international de Montréal, Piano 2021, avec des candidats nettement plus intéressants que la première journée des demi-finales. Compte-rendu des épreuves du 27 avril 2021.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

ENTREVUE | Jean-François Rivest: "Je me fais le cadeau de diriger un ensemble fantastique"

Par Caroline Rodgers le 7 mai, 2021

Le 13 mai prochain, Jean-François Rivest dirigera son premier concert en tant que premier chef invité d'I Musici de Montréal. Nous l'avons rencontré pour discuter de ce nouveau rôle et de cette étape dans la vie de l'orchestre fondé par Yuli Turovsky en 1983.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.