NOUVELLE | L'Orchestre symphonique de Laval lance trois films symphoniques en webdiffusion

Par Caroline Rodgers le 9 février 2021

Alain Trudel, chef et directeur artistique de l'Orchestre symphonique de Laval. (Photo: courtoisie de l'OSL)
Alain Trudel, chef et directeur artistique de l’Orchestre symphonique de Laval. (Photo: courtoisie de l’OSL)

L’automne dernier, l’Orchestre symphonique de Laval avait prévu de présenter ses concerts dans les cinémas, mais la pandémie en a décidé autrement. Courage, résilience et souplesse sont des qualités qui ne manquent pas à l’OSL. On a donc trouvé des solutions. Cet hiver, vous pourrez donc voir trois de ces films symphoniques en webdiffusion, avec un son binaural et une qualité vidéo « de pointe », nous dit-on. Le premier film symphonique, Classiques à la demande, sera disponible dès demain, et jusqu’au 25 février.

Alain Trudel, directeur artistique de l’OSL, décrit les films symphoniques ainsi que la situation actuelle en ces termes à l’occasion d’une entrevue que l’on peut visionner sur YouTube :

« On a travaillé beaucoup le contenu pour avoir des entrevues avec des gens d’ici, les musiciens, les artisans, compositeurs, une compositrice, et naturellement des œuvres symphoniques que vous aimez beaucoup. (…) Ce qui se fait en ce moment sur les réseaux sociaux et à travers du streaming, il y a moyen de partager quelque chose ensemble. On vit des temps qu’on n’a jamais vécus. Oui, il y a un côté où ça peut nous distraire, ça peut nous divertir, mais ce n’est pas le sens profond de ça. Moi je pense que le sens profond c’est que ça nous berce un peu. »

Pour Classiques à la demande, on pourra entendre l’Ouverture du Barbier de Séville, de Rossini, des extraits de la Symphonie no 3 de Jacques Hétu, Rhapsody in blue, de Gershwin, avec le pianiste virtuose Jean-Philippe Sylvestre (qui se prêtera également à une entrevue), et le 2 mouvement (Le récit du prince Kalender) de la suite Shéhérazade, de Rimski-Korsakov. Un programme que l’on peut qualifier de très accessible! »

Pour visionner l’entrevue avec Alain Trudel:

 

 

Film symphonique Les Grands Classiques

Le deuxième concert de la série, intitulé avec justesse « Les Grands Classiques« , permettra d’entendre des mouvements de deux symphonies de Beethoven (la Cinquième et la Septième), L’Automne des Quatre Saisons de Vivaldi, et d’autres « succès », si l’on peut les appeler ainsi, de Bach, Mozart et Schubert. On peut voir tout le programme ici.

En entrevue dans le cadre de ce film symphonique, on pourra entendre Antoine Bareil et Marie-Josée Arpin, respectivement violon solo et violon solo associée de l’Orchestre symphonique de Laval. Ce film symphonique sera disponible en webdiffusion du 17 février au 6 mars.

Film symphonique Musiques de films

Le troisième film symphonique de l’OSL sera entièrement dédié à la musique de films, avec des extraits de trames sonores parmi les plus belles du 7e art, soit Cinema Paradiso et The Mission (Ennio Morricone), Star Wars et Harry Potter (John Williams), La mélodie du bonheur (Richard Rodgers), et aussi, la suite Musimage, de François Dompierre, qui regroupe plusieurs thèmes du compositeur québécois. On pourra aussi entendre des entrevues avec Antoine Bareil (violon solo), Lindsay Roberts (2e hautbois et cor anglais), Caroline Chéhadé (violon), et François Dompierre, compositeur.

D’autres captations de concerts (deux grands concerts et trois récitals des chambristes de l’OSL) feront partie de cette saison hiver-printemps 2021. Nous vous en reparlerons, mais pour en savoir plus, visitez le site de l’Orchestre symphonique de Laval.

Inscrivez-vous à notre infolettre! La musique classique et l’opéra en 5 minutes, chaque jour  ICI 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

LES NOUVELLES DU JOUR DANS VOS COURRIELS

company logo
Conditions d'utilisation & Politique de vie privée
© 2022, Museland Media, Inc., Tous droits réservés.