DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

ENTRETIEN | Rafael Payare, nouveau chef de l'OSM: "Nous allons avoir du plaisir, je vous le promets"

Par Caroline Rodgers le 7 janvier, 2021

Le nouveau directeur musical de l'OSM, Rafael Payare, promet au public qu'il aura du plaisir à suivre l'orchestre au cours des prochaines années. (Photo: courtoisie de l'OSM)
Le nouveau directeur musical de l’OSM, Rafael Payare, promet au public qu’il aura du plaisir à suivre l’orchestre au cours des prochaines années. (Photo: courtoisie de l’OSM)

Le nouveau directeur musical de l’OSM, Rafael Payare, vient à peine d’arriver à Montréal que déjà, il accorde des entrevues. J’ai donc eu la chance de lui parler dix minutes au téléphone, et de lui demander comment il entrevoyait ces cinq années qu’il s’apprête à passer avec notre orchestre.

Après quelques phrases en français, c’est en anglais que se déroule notre entretien, mais je n’ai pas de doute qu’il apprendra rapidement la langue de Molière, qui n’est pas si difficile pour ceux dont la langue maternelle est l’espagnol. Rafael Payare semble évidemment très enthousiaste face à son nouveau rôle, et aussi, il donne l’impression d’être un homme accessible, et très charismatique.

« La période agréable commence, dit-il, alors que nous allons entreprendre un voyage et faire des plans, avec Marianne (NDLR: Marianne Perron, directrice de la programmation de l’OSM), pour la direction à prendre, question répertoire. Alors oui c’est un voyage, mais pas en avion. C’est un voyage en train, où vous avez le temps de regarder le paysage. À bord, vous avez le public et vous leur apportez différents plats à goûter, différents arômes, pour une grande dégustation. »

Rafael Payare a déjà dirigé l’OSM deux fois à titre de chef invité. Une expérience qu’il qualifie de merveilleuse avec cet instrument fantastique qu’est l’orchestre, et qui lui permettra, croit-il de développer des projets musicaux.

L’OSM est évidemment reconnu pour ses interprétations et ses enregistrements du répertoire français, une musique que le nouveau chef dit bien connaître et apprécier. « L’OSM a aussi réalisé des enregistrements fabuleux de la musique russe, et on a raison d’en être fiers. Cela dit, l’orchestre, aujourd’hui, est différent, et j’espère que nous aurons l’occasion d’explorer autre chose ensemble. Sky is the limit. »

Pour lui, l’important sera aussi de s’engager dans la communauté, non seulement à Montréal et au Québec, mais aussi au Canada.

« Montréal est reconnu comme une ville intellectuelle, cosmopolitaine, et j’ai très hâte de mieux connaître la culture d’ici. Je sais aussi que pour le public, c’est important d’avoir un orchestre dans la communauté. Le milieu musical est en grande difficulté, présentement, avec la pandémie, et nous allons faire tout ce que nous pouvons pour demeurer en contact avec tout le monde. »

Cela commencera dès dimanche, avec le Carnaval Romain, de Berlioz, et la Symphonie no 1 de Brahms, qu’il dirigera, avec 60 musiciens. Un concert gratuit qui sera disponible à compter de dimanche, 14 h 30, jusqu’au 17 janvier.

Rafael Payare réside principalement à Berlin, et voyage entre Berlin et San Diego, où il dirige également. Il aura certainement un pied à terre à Montréal, puisque sa présence ici sera requise, dès septembre, pour cinq à six semaines, et pour 15 semaines par an à compter de 2022.

On peut également découvrir le nouveau chef à travers cette vidéo produite par l’OSM:

 

 

 

 

C’est donc le début d’une grande aventure.

« It is going to be a fun ride, I promise ».

Et Ludwig van Montréal vous promet d’y être aussi.

 

LIRE AUSSI:

 

NOUVELLE | L’Orchestre symphonique de Montréal annonce la nomination de son prochain directeur musical

 

 

 

 

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

DISQUES | Coffrets et parutions récentes pour passer l'hiver en musique classique

Par Christophe Rodriguez le 21 janvier, 2021

Fatigué de Netflix et autres visionnements à la portée d'un clic? Qu'il s'agisse d'un coffret, d'une réédition ou d'une nouveauté, un album de musique classique peut aussi bien vous transporter ailleurs durant les mois d'hiver. Les suggestions de Christophe Rodriguez.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

CONCERTS | Orchestre classique de Montréal: le tour du monde en musique en direct de la salle Pierre-Mercure

Par Ludwig Van le 18 janvier, 2021

Après deux premiers concerts en webdiffusion couronnés de succès affichant plus de 3000 visionnements de partout au monde, l’Orchestre classique de Montréal est fier de continuer sa 81e saison Le tour du monde en musique adaptée aux règlements sanitaires.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

NOUVELLE | Yannick Nézet-Séguin adresse un message à Joe Biden et Kamala Harris

Par Caroline Rodgers le 20 janvier, 2021

Hier, Yannick Nézet-Séguin a adressé un message au président élu des États-Unis, Joe Biden, et à la vice-présidente Kamala Harris. Il s'agit évidemment d'un plaidoyer pour les arts et pour un plus grand soutien de la part de l'État en ces moments difficiles, alors que l'impact de la pandémie de Covid-19 a été dévastateur pour le secteur culturel.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.