DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

NOUVELLE | Treize chanteurs québécois se réunissent pour une intégrale des mélodies de Massenet en première mondiale

Par Caroline Rodgers le 21 juillet, 2020

De gauche à droite et de haut en bas: Julie Boulianne (photo: courtoisie), Frédéric Antoun (photo: Helen Tansey), Jules Massenet, Philippe Sly (photo: Adam Scotti), Marie-Nicole Lemieux (photo: Geneviève Lesieur). Ces chanteurs participeront au projet d’intégrale des mélodies de Jules Massenet enregistrée par ATMA Classique en collaboration avec le Festival Classica.

 

Cet automne, la crème des chanteurs du Québec sera réunie autour d’un projet audacieux et de grande envergure : l’enregistrement d’une intégrale des mélodies de Jules Massenet, soit 12 CD en trois coffrets, un projet de 275 000 $ qui se préparait depuis trois ans, et dont la réalisation a été en quelque sorte devancée par la pandémie.

C’est une première mondiale, aux dire du baryton Marc Boucher, directeur général et artistique du Festival Classica et lui-même interprète d’une trentaine de mélodies sur l’enregistrement.

« Bien des gens ont enregistré des mélodies de Massenet, mais cela dépasse rarement une centaine de mélodies, probablement toujours les mêmes. Jamais on n’en a enregistré autant. Le temps que nous fassions les enregistrements, des musicologues en découvrent encore de nouvelles. Nous y travaillons depuis déjà trois ans, dit-il. La pandémie constitue une opportunité dans la mesure où tous ces artistes, habituellement en tournée à travers le monde, seront au Québec pour les premiers enregistrements, d’une durée de 18 jours, qui auront lieu à l’automne 2020. Plus du tiers des mélodies seront enregistrées et la parution du premier coffret est prévue au printemps 2021. »

Cette intégrale réunira Marie-Nicole Lemieux, Karina Gauvin, Michèle Losier, Julie Boulianne, Magali Simard-Galdès, Anna-Sophie Neher, Florence Bourget, Frédéric Antoun, Étienne Dupuis, Philippe Sly, Antonio Figueroa et Joé Lampron-Dandonneau. Johanne Goyette, fondatrice d’ATMA Classique, sera la maître d’œuvre de l’enregistrement.

L’un des derniers cycles de Massenet, les Expressions lyriques, sera enregistré pour la première fois dans les bonnes tonalités, car il nécessite une voix de contralto. La participation de Marie-Nicole le rendra possible. Ces mélodies avaient été écrites pour Lucy Arbell, égérie et probablement amie de cœur de Massenet.

« On parle beaucoup des mauvaises nouvelles reliées à la COVID-19, mais la pandémie va nous permettre d’enregistrer 130 mélodies, parce que tout le monde est à la maison. »

La partie de piano, assurée par Olivier Godin, sera jouée sur un grand piano Érard de concert 1854 accordé au diapason 435Hz, soit le diapason de l’époque du compositeur.

« En 2018, nous cherchions un beau piano du XIXe siècle pour l’enregistrement de l’intégrale des mélodies de Massenet. Marie-Christine Tremblay et Jacques Marchand ont déniché la perle rare! Le piano a été acquis à Paris chez Pianos Nebout & Hamm. Son directeur Jacques Nebout l’a entièrement remis en état, conservant, selon les hauts standards qui le guident dans son travail, les pièces d’époque datant de 1854, comme sa table d’harmonie, son clavier en ivoire et ses marteaux d’origine. Les cordes et les feutres ont été remplacés par des matériaux qui reproduisent la large palette des sonorités de l’époque », précise Marc Boucher.

En effet, le Festival Classica bénéficie de ce piano grâce à Marie-Christine Tremblay et Jacques Marchand qui prêtent l’instrument pour la totalité de l’enregistrement de l’œuvre. Ce piano, d’une valeur de 80 000 $, demeurera la propriété de Jacques Marchand. De plus, ces derniers, par leur appui financier, rendent le projet Massenet possible. Un soutien est également apporté par Marie-Paule Rouvinez.

D’autres instrumentistes complèteront le projet, soit le violoncelliste Stéphane Tétreault, le violoniste Antoine Bareil, le guitariste David Jacques et la harpiste Valérie Milot.

L’enregistrement aura lieu à l’église St-Benoit-de-Mirabel.

« Guillaume Lombard, nouveau propriétaire d’ATMA Classique, veut réaliser un « making of » de ce projet, sur vidéo. »

Le simple fait que ces chanteurs, dont plusieurs ont des carrières internationales et sont à l’étranger, la plupart du temps, soient présents au Québec et réunis au même moment, par les circonstances hors du commun amenées par la pandémie, est extraordinaire en soi. On reverra rarement d’autres occasions pareilles.

Selon Marc Boucher, il s’agit du plus grand projet discographique lyrique jamais enregistré au Canada.

« En terme d’enregistrement, trois coffrets de quatre disques lyriques, je n’en connais pas d’autres », dit-il.

 

LIRE AUSSI:

 

NOUVELLE | Le concert bleu: une plateforme numérique pour la musique classique québécoise voit le jour

 

 

 

 

 

 

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

NOUVELLE | Découvrez qui sont tous les finalistes des prochains Prix Opus!

Par Caroline Rodgers le 25 novembre, 2020

Voici venu le temps de dévoiler les finalistes des Prix Opus du Conseil québécois de la musique, dont le prochain gala, présenté en mode 100% virtuel, aura lieu le 7 février prochain à 16 h. Il sera diffusé en direct via la Fabrique culturelle.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

DISQUES | Quatre disques et coffrets d'automne bien classiques et baroques avant de se lancer dans la musique de Noël

Par Christophe Rodriguez le 20 novembre, 2020

Le mois de décembre est à nos portes, mais l'automne n'a pas encore dit son dernier mot! Voici quatre suggestions d'écoute pour agrémenter les longues soirées de confinement.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

ENTRETIEN | Arion Orchestre Baroque: l'art de s'adapter en 2020

Par Caroline Rodgers le 16 novembre, 2020

Pendant que la pandémie de COVID-19 continue de bouleverser l’économie, la vie sociale, les milieux de travail et la culture, nos organismes musicaux s’adaptent et doivent changer leurs approches en jonglant avec l’évolution des mesures sanitaires et des décisions gouvernementales parfois difficiles à suivre. Chez Arion Orchestre Baroque, on souhaite avant tout rester en contact avec le public et garder les musiciens actifs autant que possible. Mathieu Lussier, directeur artistique, raconte qu’il a fallu faire preuve de souplesse et d’inventivité.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.