DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

MOIS DES CORDES | Cinq anecdotes mémorables ou amusantes dans l'histoire des Petits Violons

Par Caroline Rodgers le 2 mai, 2019

Les Petits Violons
Les Petits Violons, cohorte 2018-2019. (Photo: Mikhaël Ezterez)

MOIS DES CORDES LVM – Durant tout le mois de mai, et jusqu’au 5 juin, Ludwig van Montréal propose à ses lecteurs le Mois des cordes LVM, une présentation du Concours musical international de Montréal, commanditaire exclusif du Mois des cordes. Découvrez une foule d’articles sur l’univers passionnant des instruments à corde et ceux qui en jouent pendant tout le Mois des cordes LVM!

 

Marie-Claire Cousineau (Crédit: Mikhaël Esterez)
Marie-Claire Cousineau (Crédit: Mikhaël Esterez)

Ce dimanche, les Petits Violons fêteront leur 54e anniversaire à l’occasion d’un concert à la salle Pierre-Mercure. Pour souligner cet anniversaire, Ludwig van Montréal a demandé à Marie-Claire Cousineau, directrice artistique de l’école de violon, d’évoquer des souvenirs et des anecdotes qui l’ont marquée, elle qui a littéralement grandi au sein de cet organisme fondé par son père Jean, en 1965.

1970 – L’Expo universelle d’Osaka

« La musique de Jean Cousineau, mon père, jouait non stop au pavillon québécois de l’Exposition universelle d’Osaka, en 1970, au Japon. Cette vitrine a permis à 5 millions de personnes de découvrir l’Amérique française… Ce sont ces pièces de musique qui allaient devenir la Suite québécoise, des œuvres majeures de son répertoire. Les Petits Violons, ça vient de loin, et ils ont voyagé ! »

 

Les Petits Violons, en 1975, à la Saint-Jean-Baptiste, dirigés par Jean Cousineau.

1976 – La Saint-Jean

« Les Petits Violons ont fait le show de la Saint-Jean Baptiste devant une foule en délire. Le lendemain, c’était ça qui était à la Une de La Presse ! C’était sur le Mont-Royal, en 1976. C’est assez inusité pour un orchestre à cordes ! Mon père avait les cheveux longs, c’était une époque florissante pour la musique québécoise. »

 

Groupe des Petits Violons partis en tournée en 1992. (Photo: courtoisie des Petits Violons)

1992 – Tournée en France

« J’ai des souvenirs particuliers de la tournée en ’92, en France, dans plusieurs villages. C’est là que j’ai découvert le pays basque où je suis retournée quelques fois depuis. Je m’y suis fait plusieurs amitiés précieuses dont celle avec Maider Martineau, une accordéoniste basque, une des invités de la saison dernière. Elle ne serait jamais venue jouer au concert des Petits Violons si ce n’avait été de cette tournée !
À cette époque, j’avais 16 ans et mes meilleurs amis étaient dans l’orchestre, j’étais partie avec ma gang. On avait 15 jours, pour jouer partout, c’est le genre de souvenir que tu gardes toute ta vie. Et en plus , je n’avais pas de responsabilité autre que celle de violoniste à cette époque ! Si on faisait une tournée aujourd’hui… »

 

Le tromboniste Patrice Richer en compagnie des Petits Violons. (Photo: courtoisie des Petits Violons)

2018 – Patrice Richer aux Petits Violons

« Je me souviens de la fois où Patrice Richer, tromboniste solo à l’Orchestre Métropolitain, est venu jouer en tant qu’invité et a fait rigoler le public en lui expliquant : « C’est pas d’la bave, c’est juste de la condensation », lorsqu’il vidait son trombone entre deux pièces… Il a été notre premier invité. Depuis que c’est moi qui suis directrice des Petits Violons, je tiens mordicus à inviter des musiciens pour provoquer des rencontres et les jeunes en profitent pleinement. »

 

Yucari Cousineau, violon-solo de l’Orchestre Métropolitain, et Nicolas Ellis, chef d’orchestre. (Photo: courtoisie des Petits Violons)

2018 – Nicolas Ellis

« Lors d’un récent concert de fin d’année, le jeune chef Nicolas Ellis a dirigé la 40e symphonie de Mozart sur la scène de la Salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau. Puis, il a joué avec l’orchestre, Le Petit Poulet au violon… C’était un contraste amusant. Et c’était super de le voir s’investir avec tant de joie et de présence tant dans la direction de l’orchestre, que dans l’interprétation de cette courte pièce signée par mon père pour faire jouer les petits. Je suis fière de trouver toujours de nouvelles façons de réinventer ce concert à chaque année. Oser demander ce genre de collaboration. Les Petits Violons, ça continue avec cette couleur unique, la mienne. »

Le concert de fin d’année 2019 des Petits Violons aura lieu dimanche, 5 mai, 16 h, salle Pierre-Mercure. On pourra entendre la Symphonie no 4 « Italienne » de Mendelssohn, et trois compositions de Jean Cousineau, fondateur des Petits Violons, qui permettront aux plus jeunes de l’école de se joindre au concert: De la France au Québec, Trois pays, et Suite Queue-leu-leu.

 

LIRE AUSSI:

NOUVELLE | Le Concours musical international de Montréal lance les « Mini Violini »

 

 

 

 

 

 

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

NOUVELLE | Un compositeur tué par un grizzly dans les Territoires du Nord-Ouest

Par Caroline Rodgers le 21 août, 2019

Julien Gauthier, compositeur de 44 ans, a été tué par un ours grizzly alors qu'il voyageait dans les Territoire du Nord-Ouest.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

NOUVELLE | Francis Battah remporte deux prix au Concours international de composition Antonín Dvořák

Par Caroline Rodgers le 30 juillet, 2019

Le compositeur montréalais Francis Battah, 24 ans, a remporté hier soir à Prague le 3e prix du Concours international de composition Antonín Dvořák, dans la catégorie junior, ainsi qu'un prix spécial pour l'écriture de la meilleure fugue.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

ENTRETIEN | Maxim Bernard: l'année des conquêtes

Par Emmanuel Bernier le 28 juillet, 2019

Nous avons rencontré Maxim Bernard alors qu’il venait tout juste de poser ses valises à Québec, au retour d’un voyage de trois semaines en Europe dont le point culminant était un concert au Wigmore Hall de Londres, le 14 juillet.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.