DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

L'ARTISTE DE LA SEMAINE | Maxime Goulet: l'imagination débordante d'un compositeur, au delà des jeux vidéo

Par Caroline Rodgers le 19 novembre, 2018

Maxime Goulet
Maxime Goulet, compositeur, est L’Artiste de la semaine Ludwig van Montréal. (Photo: Nadia Zheng)

S’il est connu avant tout pour sa musique de jeu vidéo, notre artiste de la semaine, Maxime Goulet, a bien d’autres tours dans son sac. Alors que l’Orchestre symphonique de Québec s’apprête à présenter la Symphonie du jeu vidéo, dont il est le concepteur et le coordonnateur artistique, nous profitons de l’occasion pour faire découvrir aux lecteurs de Ludwig van Montréal d’autres aspects moins connus d’un artiste qui déborde d’imagination,  toujours en quête d’idées qui sortent des sentiers battus.

Poli, assez réservé et parfait gentleman, Maxime Goulet n’est pas le genre de compositeur qui pique des crises pour qu’on s’occupe de lui. Il fait plutôt sa place dans le monde musical à coup de concepts astucieux qui séduisent les orchestres et leur public.

Je l’ai rencontré cet été dans ce qui est presque devenu mon quartier général, le Baobab Café de Verdun, qui propose les meilleurs lattés en ville.

Natif de St-Lambert, Maxime Goulet a étudié la composition à l’Université de Montréal et il a réalisé un stage de musique de film à Los Angeles. Dans sa musique, il cherche à rejoindre un vaste public.

« Ce qui lie tout ce que je fais, c’est la musique orchestrale, tant du côté des jeux vidéo que de la musique de concert », dit-il.

 

La Symphonie du jeu vidéo, prise 2

Présentée en première l’an dernier par l’Orchestre Métropolitain, la Symphonie du jeu vidéo que l’on pourra entendre à l’Orchestre symphonique de Québec est un spectacle interactif avec projections sur écrans géants. Ce sera l’occasion d’entendre les musiques des jeux vidéo développés au Québec.

On pourra entendre des extraits des jeux Assassin’s Creed, Dragon Age : Inquisition (Bioware/EA), Hitman GO, Hitman Sniper, Lara Croft, Deus Ex (Square Enix), Outlast (Red Barrels), Mass Effect : Andromeda (Bioware), Thief et Deus Ex Human Revolution (Eidos), ainsi que Warhammer 40 000 (Behaviour) pour n’en nommer qu’une partie.

S’y ajoutent des musiques de jeux faits à Québec, soit celle du tout nouveau Assassin’s Creed Odyssey, et Chariot (du studio de jeu Frima).

Le concert sera dirigé par Dina Gilbert et animé par la championne du monde du jeu Counter-Strike, Stéphanie Harvey. 

Maxime Goulet a lui-même composé la musique d’une trentaine de jeux, dont The Amazing Spider-Man, Warhammer 40,000: Eternal Crusade, Roller Coaster Tycoon World, Dungeon Hunter, Shrek Forever After, Brothers in arms, Iron Man 2 et Order and Chaos.

DÉTAILS SUR CE CONCERT

 

Au même programme: Trois jeux pour orchestre et ballon de plage, une pièce interactive avec le public qui obtient un succès fou…la notion de « fun » dans la salle de concert prend tout un autre sens ici…

Maxime Goulet aurait pu couler ainsi des jours paisibles sans se soucier d’aller plus loin, puisque le métier de compositeur de musique de jeux vidéo lui permet de bien gagner sa vie, mais il n’aime pas se cantonner à un seul genre de musique! Voici quelques-uns de ses projets musicaux, passés, présents et futurs.

 

Un concerto pour piano…et jeux d’échecs.

Le River Oak Chamber Orchestra, situé à Houston, a commandé à Maxime Goulet un Concerto pour piano pas comme les autres dont la création a eu lieu en septembre.

« C’est probablement l’un des orchestres les plus originaux avec qui j’ai travaillé, dit-il. Ils s’intéressent beaucoup aux formules de concerts qui sortent du cadre traditionnel. Ils m’ont approché pour jouer mes Chocolats symphoniques et ils voulaient aussi que je leur compose une pièce. J’ai souvent des idées, que je prends en note, et quand un orchestre m’approche, je sors mes idées et je leur propose. Pour cette pièce, j’ai pris la célèbre partie de Garry Kasparov contre Deep Blue, de 1996. C’était la première fois qu’un ordinateur battait un champion d’échecs dans un tournoi et ça a marqué les esprits, car jusque-là, on ne pensait pas que les machines pourraient battre les humains à ce jeu. »

Dans son concerto, chaque pièce du jeu d’échec est associée à un thème musical: roi, reine, fou, pion, tour…

« Les Blancs, qui sont Deep Blue, sont représentés par l’orchestre et les Noirs, qui sont Garry Kasparov, sont représentés par le piano. Sur un écran, on peut suivre la partie, que l’on voit évoluer avec la musique. C’est comme une partie d’échecs entre le piano et l’orchestre. J’ai pensé qu’il serait intéressant que Kasparov soit représenté par le piano, l’humain seul contre la machine, représentée par l’orchestre. »

Quelle ne fut pas sa surprise lorsque nul autre que Kasparov lui-même a commenté l’événement sur Twitter:

 

Tweet de Gary Kasparov au sujet de la pièce Échec et Mat de Maxime Goulet. (Photo: Twitter)

 

Chocolats symphoniques

Parmi les succès de Maxime, il y a certes les Chocolats symphoniques, suite orchestrale qui a été jouée plus de 70 fois ici et à l’étranger. Elle sera d’ailleurs jouée de nouveau en janvier prochain par l’Orchestre symphonique de Falcon, au Vénézuela, et en février, par le Kitchener-Waterloo Symphony.

Le concept est simple: associer la musique à un arôme de chocolat. Le public, évidemment, déguste les chocolats en écoutant la pièce.

« L’idée, c’est de faire vivre aux gens une expérience multisensorielle, dit-il. Un autre aspect agréable, c’est qu’à chaque fois, on fait un partenariat avec un chocolatier local qui apporte sa touche personnelle. Quand j’ai la chance d’être sur place, je me fais plaisir en y goûtant! Mes projets mettent souvent les gens de bonne humeur. »

À l’heure où les organismes musicaux sont à la recherche de nouvelles formules pour attirer le public, l’offre a de quoi séduire en combinant musique et dégustation gourmande. Les quatre mouvements sont donc associés au Caramel, Chocolat noir, Menthe et Café. Il fallait y penser! ON PEUT LES ÉCOUTER ICI. 

 

Le livre The Flight of the Hummingbird sera adapté sous forme d'opéra jeune public par Maxime Goulet.
Le livre The Flight of the Hummingbird sera adapté sous forme d’opéra jeune public par Maxime Goulet.

Un opéra en Colombie-Britannique

Parmi les projets importants à venir, il y a la création de Flight of the Hummingbird, un opéra pour jeune public commandé par le Vancouver Opera et le Pacific Opera Victoria.

Basé sur un livre de l’artiste visuel très reconnu de la Première nation Haida, Michael Nicholl Yahgulanaas. Cette fable écologique a connu un immense succès et a été traduite en plusieurs langues.

« C’est l’histoire très courte d’un feu de forêt que tous les animaux fuient, sauf le colibri, dit-il. Cet oiseau-mouche vole du lac à la forêt et essaie d’éteindre le feu, goutte par goutte. Les animaux lui disent qu’il va se brûler, mais le colibri répond qu’il fait ce qu’il peut, même s’il ne sait pas s’il va réussir, car l’important, c’est de faire quelque chose. »

Michael Nicholl Yahgulanaas, en collaboration avec Barry Gilson, a donc écrit un livret à partir de son propre conte pour un opéra de 45 minutes.

« Il me donne aussi des idées pour la musique, c’est un travail collaboratif très intéressant. Il fera lui-même la conception des costumes. »

La première aura lieu en février 2020.

D’autres pièces de Maxime Goulet seront jouées en concert au cours de la prochaine saison, notamment Hymnes Unis, en mars, par l’OSQ, et Citius! Altius! Fortius! par l’OSM.

La Symphonie du jeu vidéo sera présentée les 22 et 23 novembre, 20 h, par l’Orchestre symphonique de Québec au Grand Théâtre de Québec. DÉTAILS

LIRE AUSSI:

PLAYLIST | Prix Opus: écoutez la crème de la crème des albums finalistes en 30 pièces et deux heures de musique

 

 

 

 

 

 

 

 

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

SALON DU LIVRE | Le cerveau et la musique: une odyssée fantastique d'art et de science

Par Caroline Rodgers le 17 novembre, 2018

L'être humain aime la musique. Comment, pourquoi? La réponse est dans son cerveau. Michel Rochon, journaliste scientifique pendant 30 ans, notamment à l'émission Découverte le démontre dans son livre Le Cerveau et la musique, publié cet automne aux éditions MultiMondes.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

PLAYLIST | Prix Opus: écoutez la crème de la crème des albums finalistes en 30 pièces et deux heures de musique

Par Samuel Croteau le 24 novembre, 2018

L'annonce des finalistes aux prix Opus dans les catégories des concerts et des albums a eu lieu cette semaine. Pour vous permettre de découvrir ces musiciens extraordinaires, Ludwig van Montréal vous présente sa première "playlist" réalisée à partir des albums en nomination*.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

NOUVELLE | L'Atelier lyrique de l'Opéra de Montréal dévoile ses nouveaux artistes en résidence

Par Michel Joanny-Furtin le 4 décembre, 2018

L'Atelier lyrique de l'Opéra de Montréal annonçait vendredi dernier ses quatre nouveaux artistes-résidents, à la suite de l'événement Talent 2018 qui avait lieu le 14 novembre dernier.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.