DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

IN MEMORIAM | La pianiste accompagnatrice Denyse Saint-Pierre est décédée

Par Julie Vovan le 22 juin, 2018

La communauté musicale a perdu madame Denyse Saint-Pierre, pianiste-accompagnatrice émérite, le 26 mai dernier. Elle était âgé de 65 ans.

Née à Donnacona, Mme Saint-Pierre a fait sa formation musicale au Conservatoire de musique du Québec et obtenu un baccalauréat en éducation (spécialisation en interprétation) de l’UQÀM. Accompagnatrice, Madame Saint-Pierre a marqué les élèves en chant et en guitare classique de l’UQÀM. Elle a entre autres épaulé ceux du guitariste Alvaro Pierri. Elle était aussi répartitrice pour le Chœur de l’UQÀM pendant plusieurs années. Bien des choristes se souviennent d’elle, leur pianiste-orchestre qui a su soutenir le regretté Miklós Takács, décédé il y a trois ans.

De 2005 à 2012, elle s’était impliquée dans le projet annuel « Qu’on se le dise, la musique classique, c’est pour tout le monde! ». L’événement incitait les étudiants à jouer des pièces du répertoire classique dans le métro Berri-UQÀM. Déjà, elle comprenait le besoin d’ouvrir les portes du classique, une tendance de démocratisation qui se poursuit. Elle fut aussi coach vocale, notamment pour Élyse Charlebois, chanteuse classique de Montréal. Selon elle, Denyse était « colorée dans la vie et musicalement. On riait beaucoup quand on travaillait avec elle! J’utilise encore beaucoup les exemples qu’elle m’a donné pour mes propres élèves. Je passe au suivant comme on dit! ».

Madame Saint-Pierre était très engagée dans sa profession, mais elle était aussi une mère dévouée pour sa fille, Zoé, qui se destine à l’osthéopathie, et pour son fils, Marc, qui est danseur de ballet. Elle avait inscrit sa fille Zoé aux Petits Violons, école dont la méthode Cousineau préconise une implication active des parents dans le cheminement musical de leurs enfants.

« Ma mère était une femme particulièrement pétillante! Pleine d’énergie, elle aimait s’habiller de façon exubérante, mais toujours chic en concert bien sûr! Elle était passionnée de cuisine, de lecture et aimait bien prendre un petit verre de vin », se souvient cette dernière. Allant dans le même sens, Élyse Charlebois lui donne tout le crédit pour lui avoir appris à cuire le homard. Une technique un peu différente des vocalises.

Les hommages et les anecdotes des artistes à son sujet ont surgi au cours des dernières semaines sur le web, car elle a aussi accompagné plusieurs musiciens professionnels. Elle conservait un rôle plus discret, même ayant suivi en tournée les sopranos Colette Boky et Geneviève Lenoir, ainsi que le guitariste Alvaro Pierri. Une grande dame s’est éteinte, nous rappelant  l’apport inestimable des pianistes accompagnateurs.

Les funérailles de Mme Saint-Pierre auront lieu demain, 23 juin 2018, à Montréal. VOIR LES DÉTAILS. 

 

 

 

Julie Vovan

Julie Vovan

Collaboratrice chez Ludwig van Montréal
Julie Vovan ne détient pas moins de six diplômes universitaires! En voici quelques-uns : certificat en journalisme, certificat en traduction et maîtrise en littérature anglaise. Elle a aussi effectué trois ans d’études en chant classique au programme externe de l’École de musique Vincent d’Indy. Soprano, elle a été choriste au sein d’Opéra Immédiat, du Chœur de l’UdeM et du Chœur philharmonique du Nouveau Monde.
Julie Vovan
Julie Vovan

Julie Vovan

Collaboratrice chez Ludwig van Montréal
Julie Vovan ne détient pas moins de six diplômes universitaires! En voici quelques-uns : certificat en journalisme, certificat en traduction et maîtrise en littérature anglaise. Elle a aussi effectué trois ans d’études en chant classique au programme externe de l’École de musique Vincent d’Indy. Soprano, elle a été choriste au sein d’Opéra Immédiat, du Chœur de l’UdeM et du Chœur philharmonique du Nouveau Monde.
Julie Vovan
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

NOUVELLE | Francis Battah remporte deux prix au Concours international de composition Antonín Dvořák

Par Caroline Rodgers le 30 juillet, 2019

Le compositeur montréalais Francis Battah, 24 ans, a remporté hier soir à Prague le 3e prix du Concours international de composition Antonín Dvořák, dans la catégorie junior, ainsi qu'un prix spécial pour l'écriture de la meilleure fugue.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

L'AVANT-CONCERT | D'espace et de temps: création, poésie et concert éclaté dans un loft de Chabanel

Par Caroline Rodgers le 21 août, 2019

Le festival Ahuntsic en fugue aime faire les choses à sa façon en intégrant la vie, les habitants et l'histoire de ce beau quartier dans sa programmation. Demain, jeudi 22 août, un événement unique se prépare dans un grand loft industriel du secteur Chabanel
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.