DESKTOP
TABLET (max. 1024px)
MOBILE (max. 640px)
Retourner au début
Ludwig Van
Toronto Montreal

NOUVELLE | La Finale nationale du Concours de musique du Canada - Canimex 2018 commence aujourd'hui à Montréal!

Par Caroline Rodgers le 13 juin, 2018

Nicolas Ellis, Kerson Leong et Marie-Thérèse Fortin. (Photos: courtoisie du Concours de musique du Canada-Canimex)
Nicolas Ellis, Kerson Leong et Marie-Thérèse Fortin. (Photos: courtoisie du Concours de musique du Canada-Canimex)

Amateurs de belle musique et de concours, préparez-vous! La finale nationale du Concours de musique du Canada-Canimex 2018 commence aujourd’hui et les épreuves, qui se dérouleront jusqu’au 30 juin, sont ouvertes au public.

Cette année, 289 jeunes musiciens venus de partout au Canada viendront donner le meilleur d’eux-mêmes en faisant de la musique. Si les participants viennent d’un peu partout d’un océan à l’autre, c’est la région de Toronto qui a envoyé le plus de représentants, avec 70 finalistes. Montréal suit toutefois de près avec 64 finalistes.

Les membres du jury sont le guitariste Daniel Bolshoy, la violoncelliste Hélène Gagné, le pianiste Corey Hamm, le baryton Bruno Laplante et la flûtiste Suzanne Shulman.

Presque tous les instruments sont représentés, mais le piano domine avec 162 participants. Les épreuves se déroulent à la Salle Tanna-Schulich du Pavillon de musique Elizabeth Wirth de l’Université McGill, 527 Sherbrooke Ouest à Montréal. VOIR L’HORAIRE COMPLET DES ÉPREUVES. 

 

Nicolas Ellis a remporté la Bourse de carrière Fernand-Lindsay (Crédit: Stéphane Bourgeois)
Nicolas Ellis.(Crédit: Stéphane Bourgeois)

 

Un grand concert à la Maison symphonique

Le 9 juillet, les gagnants de chacune des grandes catégories d’âge ainsi que le lauréat du Premier prix du Tremplin (catégorie des participants plus âgés) se produiront en concert avec l’Orchestre Métropolitain, sous la direction de Nicolas Ellis (lui même un lauréat du Concours). Cet événement soulignera en même temps les 60 ans du Concours, qui a d’ailleurs été fondé à Montréal. C’est un retour aux sources pour cet événement annuel important qui permet aux jeunes de se dépasser. Le violoniste Kerson Leong, lui-même gagnant du Tremplin en 2014, sera soliste invité pour ce concert. Le 9 juillet, 19 h, Maison symphonique. ACHETER DES BILLETS.

 

 

« En cette année du 60e anniversaire de fondation du Concours, nous nous réjouissons de cette si belle collaboration. Mme Fortin est connue de tous; son charisme et sa popularité séduiront certainement un très large public. », déclare Marie-Claude Matton, directrice générale du Concours.
Marie-Thérèse Fortin. (Crédit: Julie Artacho)

Marie-Thérèse Fortin, porte-parole du Concours 2018

La comédienne Marie-Thérèse Fortin a accepté d’être la porte-parole du Concours cette année. Elle a gentiment accepté de répondre à quelques questions sur son engagement et son intérêt envers cette cause.

Q- Qu’est-ce qui vous a motivée à devenir porte-parole du CMC?

Marie-Thérèse Fortin: La place que réserve cet évènement aux jeunes de la relève en musique classique partout au pays en leur permettant non seulement de se faire valoir mais aussi d’apprendre encore davantage et ainsi améliorer leur pratique artistique.

Q- Pensez-vous qu’il est important, pour les jeunes, de participer à ce genre de concours? Pourquoi?

Marie-Thérèse Fortin: Oui, il s’agit d’une saine émulation qui leur permet de se mesurer à eux-mêmes et aux meilleurs et découvrir tout leur potentiel dans un esprit de dépassement de soi.

Q- Quelle est votre relation personnelle à la musique, et en particulier à la musique classique?

« La musique classique a toujours été pour moi l’occasion d’une expérience totale qui fait appel à d’autres territoires de ma sensibilité et de mon intellect. C’est un univers qui commande un abandon et une réceptivité que je ne retrouve nulle part ailleurs. » – Marie-Thérèse Fortin

Q- Quel sera plus précisément votre rôle pendant cette édition anniversaire du CMC?

Marie-Thérèse Fortin: Je serai porte-parole pour faire la promotion dans les médias de cette édition afin de mieux faire connaître au grand public l’importance de ce concours et j’assurerai la présentation des participants au Gala du 9 juillet à la Maison Symphonique.

 

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE? Lisez aussi:

 

CHOIX DE LA RÉDACTION | Neuf concerts remarquables à mettre à votre agenda cette semaine

 

NE RATEZ PLUS NOS ARTICLES! ABONNEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE.

 

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.

Caroline Rodgers

Rédactrice en chef chez Ludwig van Montréal
Caroline a découvert la musique à l'âge de 4 ans en observant un pianiste qui jouait dans un mariage. Elle a ensuite appris cet instrument et obtenu son baccalauréat en musique à l'Université Laval dans la classe de Joël Pasquier. Devenue journaliste musicale en 2009 à La Presse, où elle a signé des articles jusqu'en 2017, elle a pu marier ses deux passions: la musique et les mots. Elle est rédactrice en chef de Ludwig van Montréal.
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

Ludwig Van Montreal

IN MEMORIAM | Élise Paré-Tousignant est décédée

Par Caroline Rodgers le 9 août, 2018

Une grande dame de la musique et une grande pédagogue nous a quittés. Élise Paré-Tousignant, celle que ses étudiants surnommaient affectueusement "Madame Tou" et qui fut aussi directrice artistique du Domaine Forget pendant plusieurs années est décédée le 8 août dernier.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300

CRITIQUE | Pelléas et Mélisande au Festival d'opéra de Québec : la langue française exaltée

Par Samuel Croteau le 31 juillet, 2018

On ne se trompe pas en affirmant que Pelléas et Mélisande n'est pas un opéra comme les autres. L'oeuvre était présentée dimanche soir en version concert au Palais Montcalm par l'Orchestre de la Francophonie (direction : Jean-Philippe Tremblay), dans le cadre du Festival d'opéra de Québec. Cette production avait d'abord été entendue le 8 juin à l'église de Saint-Bruno-de-Montarville, dans le cadre du Festival Classica.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article

CHOIX DE LA RÉDACTION | Six concerts classiques à découvrir cette semaine au Québec - 6 au 12 août

Par Caroline Rodgers le 6 août, 2018

L'activité en musique classique s'annonce plus tranquille cette semaine alors que quelques festivals sont terminés. Dans la métropole, l'offre musicale se concentrera avant tout au Festival d'art vocal de Montréal, qui présente plusieurs spectacles intéressants, dont une production de Cendrillon. Voici notre choix de la rédaction du 6 au 12 août 2018.
Lire tout l'article Commentaires
Partager cet article
lv_montreal_banner_low_590x300
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700
lv_montreal_ssb_atf_300x300
lv_montreal_ssb_high_300x300
lv_montreal_ssb_mid_300x300
lv_montreal_ssb_low_300x300
lv_montreal_tsb_high_300x700
lv_montreal_tsb_low_300x700

We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.