We have detected that you are using an adblocking plugin in your browser.

The revenue we earn by the advertisements is used to manage this website. Please whitelist our website in your adblocking plugin.

Autour de la flûte

Par Ludwig Van le 26 mars 2019

Autour de la flûte

Détails

Autour de la flûte

Site web : autourdelaflute.com

Contact : mika@autourdelaflute.com

Facebook

________________________________________

À propos

Sous la direction de la flûtiste historique Mika Putterman, Autour de la flûte invite sur scène différentes formations musicales sur instruments d’époque; duos, trios, quatuors, quintets et orchestre de chambre. Autour de la flûte accueille également différents ensembles et solistes renommés, dont Susie Leblanc, Suzie Napper, Discantvs, Les Voix Humaines, La Petite Harmonie et Notturna. Grâce à cette diversité, les auditeurs découvrent l’étendue harmonique, la couleur et la beauté de la flûte en bois entouré de musiciens talentueux.

Mike Putterman, Autour de la flûte

Mika Putterman

Reconnue pour sa sonorité et son jeu expressif, la flûtiste Mika Putterman partage avec le public sa passion pour la recherche et la connaissance historique.  Après avoir obtenu un baccalauréat en interprétation de musique ancienne de l’Université McGill (Montréal), elle est admise au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.  Elle obtient en 2001 son diplôme du Koninklijk Conservatorium de Bruxelles, où elle a été l’élève de Barthold Kujken et de Marc Hantaï.

Mika est la directrice artistique de l’ensemble Autour de la flûte  et un membre fondateur de La Petite Harmonie, ensemble à vents romantiques.  Mika joue avec Notturna, Arion, Tafelmusik, Caprice, Il Fondamento, Les Idées Heureuses et Les Menus Plaisirs du Roy.  Elle a été l’invitée de  plusieurs festivals internationaux dont Montréal Baroque, le Festival international de Lamèque, le Festival Bach de Montréal, le Festival Bach de St. Malo et le Festival de musique de Nantes.  Mika a notamment travaillé sous la direction de Kent Nagano, Bernard Labadie, Daniel Cuiller, Paul Dombrecht, Manfredo Kramer, Barthold Kujken, Jeanne Lamon, Hervé Niquet, Lorenzo Coppola, Jaap Ter Linden et Dominique Visse.  Mika a enregistré de nombreux concerts pour la CBC et Radio-Canada, et a enregistré sous les étiquettes early-music.com (nominé aux Prix Junos) et ATMA Classique.  Son disque avec le fortepianiste australien Erin Helyard de Beethoven et Hummel est sortie sous l’étiquette Outhere, et leur nouveau disque de Kuhlau sous l’étiquette Analekta.

________________________________________

Galerie photos

________________________________________

Événements

Saison 2023

In Memoriam – 24 mai 2023, 19h30 – DÉTAILS ET BILLETS

Je suis très heureuse d’annoncer mon prochain concert avec Autour de la flûte. Après une absence ces derniers temps de la scène, période pendant laquelle je me suis concentrée sur la présentation de concerts en ligne, c’est vraiment agréable de revenir sur scène.

Il s’agit d’un concert très personnel mettant en scène des compositeurs juifs.

Dans ma vie professionnelle, je me retrouve souvent la seule personne juive sur scène et je me rends compte (tardivement) qu’en tant que femme juive, religieuse ou non, mon judaïsme est une étiquette que je ne peux parfois pas enlever. En cette nouvelle ère de célébration et de promotion des communautés sous-représentées, j’ai ressenti le besoin d’explorer mon lien avec mes racines, mes ancêtres et ma culture à travers ma musique. J’ai eu envie de voir si mon héritage culturel jouait un rôle dans mon amour et mon expression pour la musique, et j’ai voulu savoir quelle était la relation de certains compositeurs avec leur culture ou leur religion juive. Cela m’a amené à me plonger dans les histoires de compositeurs bien connus, et j’ai découvert des liens et des histoires vraiment intéressants qui sont tissés ensemble.

Je n’ai pas pu écarter mon intérêt pour l’histoire et j’ai trouvé des anecdotes historiques très intéressantes – chaque compositeur est lié d’une manière ou d’une autre à un autre par l’intermédiaire de professeurs ou d’élèves qu’ils ont en commun ou de personnes à qui ils ont dédié leur musique.

Ce concert sera également l’occasion d’inaugurer ma toute nouvelle flûte – une flûte moderne en bois fabriquée spécialement pour moi par un facteur de flûtes qui est venu à Montréal et m’a aidé à choisir celle qui convenait parfaitement à mon jeu. Ceux qui me connaissent savent que jusqu’à présent, je me suis surtout spécialisée dans la musique historique et les instruments historiques, principalement la musique baroque. Avec cette nouvelle flûte, je me suis donné la possibilité d’explorer la musique de toutes les époques et de tous les genres, y compris les compositeurs contemporains. Quelle joie d’avoir appris que Philip Glass jouait de la flûte !

Liza Miller, claveciniste et pianiste incroyablement polyvalente, m’accompagne au piano. Elle a récemment rejoint le département de musique ancienne de McGill, ce qui m’a donné le privilège de travailler avec elle à McGill, mais aussi d’avoir des discussions intéressantes sur son propre héritage juif. Ayant grandi en Europe, son expérience en tant que juive et le fait qu’elle a subi l’antisémitisme là-bas nous ont donné beaucoup de matière à réflexion.

Enfin, le titre du concert est personnel. J’ai remarqué qu’en regardant le répertoire choisi, toutes les pièces que j’ai choisies étaient dédiées à quelqu’un qui était décédé, et certaines étaient même intitulées « In Memoriam ». L’histoire juive étant marquée par des persécutions constantes, j’ai pensé que ce n’était pas une coïncidence. Je dédie ce concert à mes ancêtres, dont beaucoup ont directement disparu dans l’holocauste, mais aussi à mon père. En fait, je lui dédie tous les concerts; mais encore plus celui-ci, car j’aurais vraiment besoin de lui montrer ma nouvelle flûte.

Ma sœur et mon neveu apprennent le piano, et les entendre jouer Hallelujah de Leonard Cohen m’a incité à l’inclure dans le programme, un petit clin d’œil à Montréal et à mon père qui avait l’habitude de jouer de la guitare et de chanter des chansons de Leonard Cohen avec nous – même s’il détestait la voix éraillée de Leonard !

__________________________

I am very excited to announce my upcoming concert with Autour de la flûte. After not having been on stage for a while, focusing instead on digital concerts, it now it feels really nice to be back to live.

This is a deeply personal concert featuring Jewish composers.

In my professional life, I often find myself the only Jewish person on stage, and coming to the (late) realization that as a Jewish woman, religious or not, my Judaism is a hat that sometimes I cannot take off. In this new era of celebrating and promoting underrepresented communities, I felt like I needed to explore my connection to my roots, my ancestors, and my culture with my music. I was inspired to examine whether my cultural heritage plays a part in my love and my expression for music, and I was interested in finding out what some composers’ relationship was to their Jewish culture or religion. This led me to delve deeply into stories of well-known composers, and I discovered really cool connections and stories that are woven together. I couldn’t get the historian out of me and I found some really cool historical anecdotes – each composer is connected somehow to each other through shared teachers, or students, or dedicatees.

This concert will also be an inauguration of my brand new flute- a wooden modern flute made just for me by a flute maker who came to Montreal and helped me choose one that suited my playing perfectly. Those who know me, know that up until now I have mostly specialized in historical music and historical instruments, mostly Baroque music. With this new flute, I gave myself the opportunity to explore music of all eras and genres including living composers. What a thrill to have learned that Philip Glass played the flute!

Joining me on the piano is Liza Miller – an amazingly versatile harpsichordist and pianist, who recently joined McGill’s Early Music Department, giving me the privilege of working with her both at McGill, as well as getting into interesting discussions about her own Jewish heritage. Growing up in Europe her experience being Jewish, and experiencing antisemitism, gave us a lot of food for thought.

Lastly, the title of the concert is a personal one. I noticed that when I was looking at the chosen repertoire, all the pieces I chose were dedicated to someone who had passed, and some were even titled « In Memoriam ». Jewish history being one of constant persecution, I felt that this was not a coincidence. I am dedicating this concert to my ancestors so many of whom were directly lost in the holocaust, but I also dedicate this concert to my father (actually I dedicate all concerts to him). But particularly this one, because I really needed to show him my new flute.

My sister and my nephew are learning piano, and hearing them play Leonard Cohen’s Hallelujah inspired me to include it in the programme, a little nod to Montreal, and to my dad who used to play guitar and sing Leonard Cohen songs with us – although he hated Leonard’s scratchy voice!

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
lv_montreal_banner_high_590x300
comments powered by Disqus

LES NOUVELLES DU JOUR DANS VOS COURRIELS

company logo
Conditions d'utilisation & Politique de vie privée
© 2023, Museland Media, Inc., Tous droits réservés.